Bring Me the Horizon au Sonisphere France 2013

Samedi 8 juin, 17h10 sur la Scène Apollo…

C’est un Hellrider qui commence à avoir chaud et soif qui tombe par hasard sur les Deathcoreux anglais… un véritable choc culturel pour le fan de vieux hard rock, punk et heavy. Mais il n’est jamais  trop tard pour se mettre à la page…

C’est une nouveauté pour moi que d’avoir pu entendre et voir les britanniques de Bring me the Horizon. Bon d’habitude je ne suis pas trop hardcore, mais ces petits gars là méritent que l’on s’intéresse à eux, surtout après un dernier album différent et remarqué.

 

Bring Me The Horizon

Dès le début les pogos fusent de la part des centaines de fans pas gênés le moindre du monde par la température extérieure et c’est un Oliver Sykes en grande forme qui se charge de la faire remonter d’un cran en parcourant la scène de tous cotés.

Ses acolytes suivent le rythme en sautant sur place tout en efforçant de nous rendre sourd par des riffs rapides à la limite de la saturation et même le « plutôt lent » « Go to Hell for Heaven’s Sake » ne ralentit pas la ferveur du public.

En tout un show qui est avalé à la vitesse d’un sprint (40mn quand même) qui me font comprendre pourquoi j’ai eu très soif avant Motörhead ! Quant aux spécialistes du genre, ils semblent avoir apprécié et placé ce concert comme l’un des meilleurs de ce group qu’ils aient vu à ce jour. A croire que ce Sonisphere 2013 était béni des dieux du rock…

Thierry Hellrider

Setlist:

1-Antivist
2-Empire (let them sing)
3-the house of Wolves
4-Alligator Blood
5-Chelsea smile
6-Go to Hell for Heaven’s sake
7-blessed with a Curse
8-Shadow Moses

Photo : © 2013 Olivier GESTIN / INTO The PiT Photographe
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements