Mastodon au Sonisphere France 2013

Mastodon écrase la Scène Apollo

Toujours en tournée pour défendre The Hunter, sorti à l’automne 2011, le groupe américain est venu montrer que son show était toujours bien rodé. Avec une bonn humeur communicative et un set puissant, le quatuor a su délivrer une performance de qualité.

Un an et demi après leur dernier passage à Paris, les quatre metalleux américains barrés reviennent en France, toujours pour défendre The Hunter, acclamé par les critiques. De fait, le groupe met bien son dernier bébé en avant, avec pas moins de six titres sur dix joués, dont l’accrocheur « Black Tongue » en ouverture de show ou l’éthérée « Dry Bone Valley », sur laquelle le batteur Brann Dailor pose son chant toujours aussi convaincant. Chacun des quatre autres albums est représenté avec un seul titre, comme « Crystal Skull » pour Blood Mountain ou « Crack The Skye » pour l’album du même nom.

Mastodon Troy Sanders

Visiblement content d’être sur scène, le bassiste et chanteur principal Troy Sanders s’amuse comme un petit fou, bouge d’un bout à l’autre de la scène, headbangue en beau diable et remercie chaleureusement le public, pendant que les guitaristes Brent Hinds et Bill Kelliher se font plus discrets tout en restant présents sur scène, le premier n’hésitant pas à aller voir le public de près  de son côté.

Côté performance, si le groupe est dedans et que les musiciens sont au poil, servis par un gros son puissant qui sied parfaitement aux compositions massives de Mastodon, on regrettera la performance vocale approximative de Troy Sanders, qui semble un peu fatigué à force de multiplier les dates depuis la sortie de The Hunter.

Mastodon Brent Hinds

Ce désagrément n’empêche pas au public d’apprécier sagement le concert, le cagnard doit réfreiner les ardeurs des pogoteurs, dont la volonté prend le dessus sur l’épique « Spectrelight », sur lequel les excités s’en donnent à cœur joie.

Toujours heureux d’être sur scène, les musicien ont su, en dix titres, tirer leur épingle du jeu et confirmer le fait que sleur réputation ne fait que grandir, malgré les approximations vocales du frontman. Mastodon, un futur grand ? L’avenir nous le dira.

Mastodon Bill Kelliher

Setlist :

Black Tongue
Crystal Skull
Dry Bone Valley
Thickening
Stargasm
Blasteroid
Crack the Skye
Spectrelight
Iron Tusk
March of the Fire Ants

Pour visiter le site de notre photographe, un seul lien :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2013 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements