Entretien avec les Sticky Boys et leur producteur au Hellfest 2013

En ce premier jour de cette 8ème édition du Hellfest, La Grosse Radio Metal a croisé les Sticky Boys accompagnés par leur nouveau producteur Francis Caste du studio Sainte-Marthe.

On en a profité pour faire une petite interview au milieu de cet événement hors normes. Attention, contenu déjanté garanti !

LGR : Bonjour les Sticky ! Alors, revenons sur les actualités du groupe : votre dernière perle s’appelle « Miss Saturday Night », le clip tourne beaucoup sur les réseaux sociaux. Pouvez-vous nous raconter l’histoire de ce morceau en quelques mots ?

Alex : Alors en fait nous on se projette toujours vers ce qu’on aime dans la vie, et on adore sortir le samedi soir. Il y a un truc qu’on a remarqué et qui est assez flagrant c’est que le samedi soir il y a des filles qui sont super jolies, vraiment des petites filles absolument charmantes qui s’imaginent trouver le prince charmant vu qu’elles sont belles comme des princesses, et au final elles tombent toujours sur des gros salauds. Donc on voulait leur dédier cette chanson, tout simplement.

LGR : Et comment s’est passé la production et le tournage de ce clip ?

Alex : On avait déjà fait la partie album chez Francis.

Francis : Tout a été enregistré en deux jours en live, c’est vraiment la prestation des musiciens qui a prédominé sur le son, et ça c’est important de le préciser.

Alex : Et puis on s’est rapproché d’un réalisateur qui nous a vu un jour en concert, Didier Kerbrat, qui nous a dit « Les gars j’adorerais vous cliper » et on a monté le projet comme on a pu.

Tom : Et qu’est ce qu’il a fait avant ? Avant de nous faire nous ?

Alex : Avant de nous faire nous il a fait les BB Brunes, Céline Dion, David Halliday et Yannick Noah. Et il nous a vu, il a beaucoup aimé nos chorégraphies parce qu’on aime bien bouger nos guitares en parfaite synchronisation.

Tom : Et les cheveux aussi il a adoré.

Alex : donc il nous dit « les gars j’adorerais vous cliper », et on a mis un peu de temps avant de réunir les fonds, de s’organiser à droite à gauche parce que c’était un clip avec un certain budget. Et du coup on est content !

LGR : Et depuis la sortie de votre dernier opus « This Is Rock’N’Roll », avez-vous eu les retours attendus ?

Tom : On n’a pas vendu assez, on veut qu’il y ait des gens qui achètent plus. On est presque disque d’or alors les mecs un petit peu d’efforts, et on sera vraiment disque d’or.

Francis : ouais disque dort mais « d-o-r-t ».

LGR : En ce moment vous avez un album sur le feu ?

Alex : A petit feu, on entame le travail de composition, si tout va bien on devrait rentrer en studio vers Février/Mars prochain et on espère pouvoir le sortir d’ici une petite année. On va expérimenter de nouvelles techniques.

Tom : Normalement il devrait sortir via Francis Caste le célèbre ingénieur du son.

Francis : En fait j’ai fait l’acquisition d’une cabine de dépressurisation qui appartenait à Mickael Jackson, c’était anti bactérien et tout ça donc du coup normalement ça va permettre d’assainir le jeu, de purifier le son, surtout au niveau de la basse . Ça va droitifier le jeu du bassiste qui est en double croche.

LGR : (rires) On peut s’attendre à vous voir au Hellfest après la sortie de cet album ?

Tous : On espère bien !

Alex : Victor est assez d’accord, faut appeler Ben. Alors Ben si tu nous entends, invite nous au Hellfest on sera content de jouer à la place de Black Sabbath l’année prochaine.

Tom : On te paye une bière, pas de problème !

Francis : je pense que les Sticky peuvent vraiment remplacer AC/DC ou Black Sabbath haut la main au dernier moment.

Tom : nous on sait faire des pubs et remplacer au pied levé n’importe qui, Guns’n’ Roses, Black Sabbath, n’importe qui.

Francis : On peut rapiécer au pied lavé aussi.

LGR : Et si vous deviez partir en tournée avec un des groupes à l’affiche du Hellfest cette année, ce serait lequel ?

Alex : Ah moi j’adorerais partir avec Red Fang, parce qu’ils boivent plein de bières, ils ont des belles barbes, et c’est complètement débile. Il y a les Bukowski mais ils ne sont pas à l’affiche cette année.

Tom : Accept ce serait bien aussi.

Alex : c’est un peu des papas, mais pour rigoler Red Fang j’aimerais bien. Ou Vektor, ils sont extraordinaires.

Francis : Ils jouent Red Fang cette année ?

LGR : Et toi JB tu ne dis pas grand chose, avec qui voudrais-tu partir en tournée ?

JB : Avec les Casualties. Pour qu’ils me donnent l’adresse de leur dentiste.

LGR : Votre week end se présente bien, comment ça va se passer pour vous ?

Alex : On fait beaucoup de rencontres, on est là pour le travail avant tout (rires) le problème c’est que souvent dans le travail se mêle la bière, l’alcool et d’autres choses, malheureusement qu’on ne gère pas très bien, mais on est là pour toi et ça nous fait super plaisir !

LGR : Et bien merci beaucoup, et bonne chance pour la suite !

Sticky Boys et Francis au Hellfest

Avec :

Alex Kourelis / guitare, chant
Jb Chesnot / basse, choeurs
Tom Bullot / batterie, choeurs
Francis Caste / producteur, ingénieur du son
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements