3 Doors Down au Hellfest 2013


Samedi 22 juin – 15h15 – Main Stage 1

Pour beaucoup, la présence de 3 Doors Down à l’affiche du Hellfest était une énigme. Après la prestation du combo américain… le mystère reste entier !

Symbole d’une ouverture musicale sur des styles franchement à la marge du metal, mais susceptibles de plaire à un large public, l’apparition de 3 Doors Down sur la Main Stage, n’aura pas marqué les esprits, même si le set n’eut rien de déshonorant et que les conditions ne jouèrent pas en faveur du groupe.
 

3 Doors Down, Hellfest, Main Stage, Warzone

Pour ceux qui l’ignorent, le combo propose un rock musclé, très US radio friendly. Les voir à Clisson constituait donc un pari de la part des organisateurs, qui imaginaient certainement Brad Arnold & Co apporter une touche de fraîcheur au milieu d’une chaude après-midi, une pause de légèreté au milieu d’un marathon de fureur (coincé entre Coal Chamber et Parkway Drive, ça pouvait le faire). Hélas, en ce samedi, il pleut sur Clisson, les nuages sont bas et le headbanger à davantage besoin de se réchauffer en pogotant que de siffloter de douces mélodies.
 

3 doors down, hellfest, main stage, Kryptonite

Malgré un son tout à fait convenable, l’ambiance ne prendra jamais et les cinquante minutes du set vont sembler bien longues (sans être désagréables non plus) principalement passées à attendre l’arrivée du seul méga hit (au moins chez nous) des ricains, à savoir « Kryptonite ».
 

3 doors down, hellfest, main stage, Kryptonite

Objectivement, ce groupe a plein de qualités, notamment un chant clair très grand public, des guitares jouant tour à tour sur la force ou la douceur et une rythmique basique et efficace. Seulement voilà, dans ce cadre précis, ça ne prend pas ! Les titres défilent dans une indifférence polie (hormis quelques inconditionnels dont on comprend aisément le plaisir, tant les passages par chez nous sont rares) et on (en tout cas, moi) en vient presque à être gêné du peu d’engouement ressenti.

Définitivement, sous le soleil, ça aurait probablement été bien, mais là, non !

Pour visiter le site de notre photographe, un seul lien :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2013 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements