Asphyx au Hellfest 2013

Vendredi 21 juin, 18h35 – Altar

Le doom death qui etouffe de plaisir !

La Valley ? La Altar ? Finalement ce sera la Altar. Il est vrai que certains groupes de cette édition 2013 du Hellfest auraient aisément pu être interchangés entre ces deux tentes, Asphyx donc mais aussi My Dying Bride et Candlemass qui auraient satisfait les mélancoliques du chapiteau étoilés. Mais une once de gros death ou de heavy peut suffire pour intégrer ces groupes sous l’égérie des death metalleux, et en ce qui concerne le groupe néerlandais on peut aisément avouer qu’il s’agit là d’une logique implacable.

Asphyx Hellfest 2013 Altar La Grosse Radio

Implacable comme sait l’être leur musique, entre gros death et doom metal plombé, de l’extrême sans concession mais bercé de torpeur et de rage à peine contrôlée. Cela fait 25 années que les bataves roulent leur bosse, et ce n’est d’ailleurs pas leur première prestation sur les terres de Clisson vu qu’ils étaient déjà sur place il y a deux ans. Menée par le frontman charismatique aux cheveux clairs Martin van Drunen (que nous croiseront souvent dans l’espace VIP), c’est une heure de gros son que Asphyx va délivrer à ses suiveurs.

Entre Testament et Kreator qui bravent le thrash sur la Mainstage 2, il n’est pas évident de se faufiler (même en courant) vers la Altar pour assister à ce show bien bruyant (là encore le son aurait mérité un meilleur traitement, petit souci récurrent de la Altar ce weekend), ce n’est donc que lorsque le titre « M.S. Bismarck » est déjà bien entamé que votre serviteur peut enfin profiter de cette prestation.

Asphyx Hellfest 2013 Altar La Grosse Radio

Le chanteur (sans sa basse aujourd’hui) s’avère plutôt bavard et échange pas mal avec les metalleux présents, un gage d’intéractivé non négligeable qui prouve que le groupe est heureux d’être là. Avec un chant death bien en place et souvent guttural, il enchaine grâce à des musiciens plutôt remuants et impliqués une setlist très variée entre vieux tubes et extraits du dernier album Deathhammer paru en 2011. Le titre éponyme de ce dernier saura d’ailleurs remuer la fosse avec ardeur, passant tel un éclair dans la nuit en moins de trois minutes. Autre moment fort, un « Last One on Earth » de l’album culte éponyme venant de fêter ses 20 ans qui vient plomber avec excellence une atmosphère à la fois explosive et bonne enfant, faisant écho au « We Doom You to Death » représentant parfaitement la philosophie du combo. Nous avons donc au final dégusté un parfait cocktail rendu possible par cet enchaînement de titres parfaitement exécuté.

C’est sur le grand « The Rack », doom et fort technique, que nous devons quitter nos amis néerlandais, pressés par les dernières notes de Twisted Sister sur la Mainstage 1 (vous l’aurez compris, hors de question de rater Kreator !). Neuf minutes bien condensées dans une atmosphère irrespirable et Asphyx quitte les lieux sous une bonne ovation avec un dernier mot enthousiaste et en français de Martin envers son public (merci au passage à une connaissance restée sur place jusqu’à la dernière seconde). Après ce show carré et bien emmené qui remportera quasiment tous les suffrages, nul doute que la légende européenne du death doom a encore de belles années devant elle et quelques joutes scéniques à nous offrir à l’avenir.

Asphyx Hellfest 2013 Altar La Grosse Radio

Setlist :

– Vermin
– Into the Timewastes
– M.S. Bismarck
– Deathhammer
– Asphyx (Forgotten War)
– Death the Brutal Way
– We Doom You to Death
– Scorbutics
– Wasteland of Terror
– Last One on Earth
– The Rack

Photos : © 2013 Lionel  /  Born 666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements