Immortal au Hellfest 2013

Temple – Samedi 22 Juin 2013 - 00H00

C’est l’heure des maquillés, les Kiss sur la Mainstage et Immortal sous la Temple. Coïncidence, humour ou provocation ? Dommage j’aurais tout de même aimé pouvoir regarder les prestations  des deux formations en entier… après 45 minutes des américains je me fais un 1000 mètres steeple-chase et sauts de hais à travers le public conséquent (qui ne bouge jamais de devant les 2 mainstages), à croire qu’ils n’ont pas de programme ou plutôt que par manque de curiosité ils restent plantés sur leur goût vieillissant d’autant plus que les bars à bière ne sont pas loin…Alors ? What else ? Pourquoi faire 200 mètres plus loin alors que bobonne est en train de nous ramener une bonne tartiflette dégoulinante de gras et que le pichet de bière n’est qu’à moitié terminé et qu’elle m’a promis une soirée torride et buccale sous la tente après qu’elle se soit brossée les dents à la bière tiède…

Oui alors j’en suis où ? Dans un slalom géant pour rejoindre la tente olfactive où des toilettes improvisées rendent l’odeur « urine de bière de mecs qui ne boivent pas que de la Cristaline (enfin pas celle de Thomas) » …Désolé les filles mais nous, on est comme ça. Trop de queue devant les toilettes, alors tels des duellistes on la sort aussi rapidement que dans un Western Spaghetti. Ne prenez pas ce dernier mot au premier sens du terme (ni le premier d’ailleurs) : Merci !

La tente est remplie, surchauffé, le Pit est interdit aux photographes et ce malgré un petit effet pyrotechnique en début de set. Phil Anselmo est dans le Pit, tranquille à 6 Grammes, ne perdant pas une miette de la prestation des norvégiens.

 

Immortal

De loin devant le backdrop on ne voit que les cheveux volant dans tous les sens d’Abbath et d’Appolyon comme dans une publicité pour une marque de shampoing ou le bras tendu de Horgh faisant le signe du Diable au travers de son kit. Le son s’améliore au fur et à mesure des titres ; car à l’écoute de « Sons of Northern Darkness » on à l’impression de l’écouter tout droit sorti du dernier Smartphone de votre petite sœur (qui n’en a rien à faire du Metal d’ailleurs). « Unsilent Storms in the North Abyss » a la puissance de nous déchainer et de nous remémorez des souvenirs anciens. « Tyrants » est toujours aussi jouissif nous mettant toujours dans l’expectative de savoir s’il y aura une note juste après le petit décroché: chef d’œuvre! De plus on voit que des titres comme « The Rise of Darkness », « Norden on Fire » ou le titre éponyme « All Shall Fall » du dernier album tiennent toujours aussi bien la route en live. Avant de devenir totalement aliéné sur l’hymne  déboussolant de « Withstand the Fall of Time ».

 

Immortal

Circle Pits, Slamming, beer drinking : le décor est planté. Derrière moi une fille fait des bulles de savon avec sa bouche. J’ai dû prendre trop de bière ou alors la Vodka / Jäger / Red Bull a des effets secondaires pas encore reconnus.

Tout va bien, Abbarth fait sa démarche de crabe caricaturale avant de bien sûr finir par cracher du feu sur la fin du show avalant l’essence d’une corne « made in Norway » : Skale ! « One By One » termine le concert et Immortal nous dit au revoir. Bonheur intense sans trop d’artifice, trois mecs sur une scène au service de notre plaisir !

La prestation est carrée, le public est heureux et transpire à grosse goutte …de houblon… la vie quoi ?

Lionel / Born 666

Setlist :

Sons of Northern Darkness
The Rise of Darkness
Unsilent Storms in the North Abyss
Norden on Fire
In My Kingdom Cold
Tyrants
Battles in the North
All Shall Fall
Withstand the Fall of Time
One by One

Photo : Lionel / Born 666 / © 2013 
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements