Korn au Hellfest 2013


Suivant deux annulations controversées en 2006 et 2007, Korn était interdit de Hellfest. Mais l’eau a coulé sous les ponts, et la grande forme de Korn en live ces dernières années rendait le groupe incontournable pour un festival prônant l’éclectisme comme le Hellfest. Cette tournée d’été du groupe marquait aussi le retour de Brian « Head » Welch, pilier de composition du groupe, qui avait quitté la formation en 2005 pour se consacrer à Jésus. Plus fort que la mort, Korn était donc attendu au tournant, après un excellent concert au Sonisphère 2013.

Après une intro façon cinématique de jeu vidéo projetée sur écran géant, Korn a décidé de faire parler la poudre dès le début du set, puisqu’on entend l’excellent batteur Ray Luzier entamer l’intro de « Blind », grand classique de la formation, habitué des rappels. Lorsque Jonathan Davis hurle comme un démon le fameux « are you ready ? », on se rend compte que le chanteur est dans une très grande forme vocale, le concert s’annonce décidément très bien ! Armé d’un son précis, moderne et tranchant, Korn va déballer une set-list qui ressemble à un best-of, avec beaucoup de vieux titres comme le bruitiste « Twist », suivie de la brutale « Chi », qui fut d’ailleurs peut être trop brutale puisqu’on assiste à une magnifique chute de Head. Peut-être s’est-il pris les pieds dans ses énormes dreads ?

 

Korn, live report, Hellfest, 2013, Brian "Head" Welch,

Accompagné de cette setlist imparable, on se retrouve face à un show à l’américaine, avec les lights épileptiques, des confettis et compagnie… Un vernis sympathique, mais qui est finalement assez anecdotique face à la musique de Korn, faussement simpliste, originale et puissante. Moins dispensables seront les interventions du claviériste Zac Baird pour les chœurs, bien caché derrière un des écrans du groupe.  Sous la pleine lune, Korn déterre aussi de bonnes vieilles tueries qu’on avait oublié comme « Dead Bodies Everywhere », « No Place to Hide » ou « Helmet in The Bush ». Sont également dégainés des titres du dernier album du groupe The Path of Totality, le controversé album de metal-dubstep.

 

Korn, live report, 2013, Hellfest, Jonathan Davis,

Force est de constater que ces titres sont taillés pour le live, et ne font pas retomber l’ambiance de ce bien beau concert. Ce ne sera pas la seule expérience sonore du soir, puisqu’on entendra bien sûr de la Whammy, souvent utilisée par les deux sept-cordistes de Korn, mais on verra aussi Munky sortir la talk-box, pour un résultat assez réussi, qui tord une nouvelle fois le cou à la rumeur selon laquelle le neo-metal est exclusivement un sous-genre pauvre musicalement.

 

Korn, live report, 2013, Hellfest, Munky,

Le concert défile à vitesse grand-V, et Jonathan débarque déjà avec sa kornemuse (pitié) pour interpréter l’intro de « Shoots And Ladders », qui est toujours aussi efficace sur scène. Après une courte pause, nous aurons droit à « Got The Life » et « Freak on a Leash » en guise de final d’un concert qui confirme que Korn est en très grande forme, et vraisemblablement heureux de rejouer avec un line-up (presque) d’origine.

Setlist :

Blind
Twist
Chi
Falling Away from Me
Dead Bodies Everywhere
Narcissistic Cannibal
Coming Undone
(preceded by Open Up Outro)
Did My Time
Shoots and Ladders / Somebody Someone
Helmet in the Bush
No Place to Hide
Here to Stay

Rappel :

Get Up!
Got the Life
Freak on a Leash

Reportage par Tfaaon

Photos : © 2013 Nidhal Marzouk / www.yog-photography.com
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements