Amorphis au Hellfest 2013

Samedi 22 juin, 18h55 – Altar

Amorphis encercle la Altar !

Forts d’un nouvel album très convaincant sorti au mois de mai chez Nuclear Blast, les cultissimes finlandais d’Amorphis reviennent au Hellfest en terrain pré-conquis afin de présenter leurs nouvelles chansons parmi une setlist mélangeant vieux classiques et tubes. Une préparation grandeur nature avant une longue tournée européenne prévue cette automne et qui passera par la France en novembre.

Tomi Joutsen Amorphis Hellfest 2013 - La Grosse Radio

C’est d’ailleurs sans attendre que les nordiques proposent un extrait de Circle, démarrant les débats sur un « Shade of Grey » des plus puissants mais qui ne bénéficie pas des meilleures conditions sonores, Tomi Joutsen demandant à deux reprises à ce qu’on augmente le son de son micro. Comme souvent sur la Altar, les groupes doivent tâtonner pour trouver un bon équilibre à ce niveau, fort heureusement cela s’améliorera par la suite même si on sera loin d’une perfection optimale. Autres morceaux illustrant le dernier né, l’hymnesque « Narrow Path », le single « Hopeless Days » et le torturé « Nightbird’s Song » seront plutôt bien accueillis, même si notre chanteur aux longues tresses ne donnera pas son meilleur growl sur cette dernière, visiblement quelque peu fatigué ou perturbé par des retours gênants.

Pour le reste, Amorphis assure un spectacle convaincant avec une technique irréprochable, avec comme points d’orgue un « Silver Bride » qui fait toujours autant mouche en live et une conclusion parfaite par l’intermédiaire d’un « House of Sleep » repris en choeur par un public qui se lâche enfin. Le vieille époque ne sera point occultée avec un « Into Hiding » et son refrain difficile à souhait (Tomi J. y mettra cependant tout son courage) et ce fameux « On Rich and Poor » au break Iron Maidenien fédérateur qui verra le ténébreux Esa Holopainen lâcher un sourire.

Esa Holopainen Amorphis Hellfest 2013 - La Grosse Radio

Le jeu de scène de la formation finlandaise reste, comme toujours, centrée sur son frontman charismatique avec des musiciens plus en retrait bien concentrés sur leurs instruments. Cependant c’est avec bonne humeur que chacun semble s’être produit en cette fin d’après-midi Clissonienne, le bassiste Niclas Etelävuori et le batteur Jan Rechberger sortant même de leur réserve sur « The Smoke » avec respectivement quelques back growls et un jet de baguette anticipés, Tomi Koivusaari (guitare) et Santeri Kallio (clavier) restant quant à eux plus ou moins imperturbables mais heureux d’être là.

Le seul regret de ce concert résidera finalement en sa setlist qui aurait peut-être pu offrir plus de temps forts. Pas de « The Wanderer » ou « Mission », deux morceaux phares du nouvel opus, ni de « Sky Is Mine » du brillant Skyforger (qui aurait aisément pu remplacer un « Sampo » quelque peu boudé par l’assistance) ou une absence totale l’album The Beginning of Time qui aurait au moins mérité son petit « You I Need » tubesque. Mais peut-on faire ce reproche au sextet finlandais ? Après tout ils ne disposaient que d’une heure de jeu et ils ont probablement voulu prendre un certain risque pour mieux tâter le terrain face à un public pas forcément constitué uniquement de fans. D’après la réaction globale, le pari a plutôt bien réussi, c’est déjà ça, et c’est désormais de pied ferme qu’on les attend au Divan du Monde le 20 novembre prochain.

Amorphis Hellfest 2013 - La Grosse Radio

Setlist :

– Shades of Grey
– Sampo
– Silver Bride
– Narrow Path
– Hopeless Days
– Into Hiding
– On Rich and Poor
– Nightbird’s Song
– The Smoke
– House of Sleep

 

Photos : © 2013 Lionel / Born 666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements