Kreator au Hellfest 2013

Kreator de retour sur la mainstage 2 le vendredi 21 à 19h40
 

Mille Petrozza et sa bande sont revenus botter des arrière-trains au Hellfest deux ans après leur dernier passage, au même festival sur la même scène, mais dans un festival qui n’avait pas pris autant d’ampleur. L’occasion de présenter les titres de Phantom Antichrist et d’autres perles devant un public survolté. Un show bien exécuté malgré un petit côté mécanique.

Kreator en concert, c’est la garantie de passer un moment de pur thrash metal destructeur et colérique. Leader du thrash metal allemand, le groupe a notamment composé quelques hymnes qui font toujours mouche en concert et qui ont plus que jamais leur place au Hellfest, notamment sur une mainstage dominée par le thrash ce premier jour de festival.

Les festivaliers le savent bien et ont pu hurler à loisir les refrains de « Phobia », « Pleasure To Kill » ou encore « Enemy Of God », qui se mêlent bien à l’implacable « Death To The World » ou au nouvel hymne « From Flood Into Fire ». Mais le point culminant du festival reste l’épique medley « Flag of Hate / Tormentor », qui sert de bande-son à un wall of death rageur enchaîné avec un circle pit apocalyptique, de quoi épuiser les festivaliers en mal de sensations fortes.

Kreator Mille Petrozza Hellfest

On peut cependant regretter un set sans surprise, avec les morceaux habituels qui sont placés de la même façon depuis le début de la tournée, avec le même medley « Coma of Souls / Endless Pain » qui ne surprend plus personne, et l’enchaînement « Phantom Antichrist » et « From Flood into Fire » qui pourrait être revu. D’autres vieux titres auraient pu être sortis, notamment quand on sait qu’ »Under The Guillotine » et « Riot Of Violence » ont été déterrés au Sweden Rock.

Au délà du set, on remarque que le frontman Mille Petrozza ne varie pas ses interventions entre les morceaux. Ainsi, on retrouve les éternels « the Kreator has return », les félicitations sur le fait que les festivaliers viennent de partout dans le monde et l’habituel « It’s time to raise the flag of hate ». Un brin de renouvellement serait le bienvenu de la part du frontman, qui délivre, comme d’habitude aussi, une performance irréprochable sur le plan musical.

Kreator Sami Yli-Sirnö

Il en est de même pour les autres musiciens, qui, s’ils restent discrets, sont au poil en termes d’interprétation, avec une section rythmique de type rouleau-compresseur assurée par Ventor à la batterie et Speesy à la basse. Côté guitares, Mille et Sami Yli-Sirnö s’unissent pour des riffs destructeurs avant que ce dernier n’assène des solos mélodiques de toute beauté, et ce avec un son irréprochable.

Un bon concert de plus de Kreator au Hellfest, bien que le groupe semble quelque peu en pilotage automatique sur scène. Ce léger désagrément ne fait pas bouder les thrashers, qui sont venus nombreux et en forme pour assister à ce déluge de metal implacable.

Kreator Speesy Hellfest

Setlist :

Mars Mantra [sur bande]

Phantom Antichrist
From Flood into Fire
Coma of Souls / Endless Pain
Pleasure to Kill
Hordes of Chaos (A Necrologue for the Elite)
Death to the World
Phobia
Enemy of God
Civilization Collapse
The Patriarch [sur bande]
Violent Revolution
Flag of Hate / Tormentor

Pour visiter le site de notre photographe, un seul lien :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2013 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe. 
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements