Stone Sour au Hellfest 2013


Dimanche 23 juin – 20h45 – Main Stage 1

Nombreux sont ceux qui ont raillé l'absence de grosses têtes d'affiche en cette journée de dimanche (au passage, permettez-moi de constater qu'on ironise sur ce jour "creux" mais qui a attiré 30 000 spectateurs, contre 20 000 au Sonisphère pour la soirée Iron Maiden…) mais une autre façon de voir les choses c'est peut-être de se dire que pour clore le Hellfest 2013, les organisateurs se sont délibérément tournés vers l'avenir en filant les clés du camion à trois futurs grands : Gojira, Stone Sour et Volbeat.

Après la très grosse affluence devant les frenchies, la foule se fait moins dense devant la Main Stage 1 pour accueillir le deuxième passage de Stone Sour à Clisson.

Autant en 2010, je ne connaissais pas le groupe et n'avais pas du tout accroché à leur prestation que j'avais trouvé sans saveur, autant cette année, j'attends le groupe de pied ferme après la sortie de House Of Gold And Bones Part 1 qui m'a véritablement scotché (et à un moindre degré du deuxième volet paru récemment).
 

Stone Sour, Hellfest, Main Stage, Clisson, Corey Taylor

I love you Hellfest !


"Gone Sovereign" résonne dans la sono alors qu'il n'y a personne sur scène. Normal, puisque ce titre sert à la fois d'intro et d'opener. Les musiciens arrivent, tranquilles et reprennent cette chanson qui est une vraie tuerie avec à leur tête un Corey Taylor hallucinant de décontraction. Ce mec arpente la scène comme s'il était chez lui. C'est son domaine et il règne dessus avec une aisance qui éclipse totalement ses camarades de jeu.

Mais assurance ne veut pas dire dilettantisme et vocalement, il est tout simplement monstrueux. Puissant, précis, ce garçon est capable de tout chanter et nul doute qu'il est LA grande star du metal de demain.
 

Stone Sour, Hellfest, Main Stage, Corey Taylor
Absolute Hero !
 


Simple et souriant, il met une conviction énorme dans tout ce qu'il fait, y compris le headbanging qu'il pratique à s'en arracher la tête (ce qui est sûrement la cause de son cou de taureau, digne de  George "Corpsegrinder" Fisher de Cannibal Corpse).

Après un impérial "Absolute Zero", Corey, manifestement ravi d'être là, s'adresse au public et nous fait la première d'une longue série de déclarations d'amour au Hellfest.
 

Stone Sour, Hellfest, Main Stage, Clisson, Guitariste, Josh Rand
Josh Rand

Le seul hic dans le show qui va suivre, c'est que derrière lui, c'est le néant ! Non pas musicalement, là-dessus rien à dire, ça joue carré et sévère, mais niveau charisme, il n'y a rien ! Sans les photos de l'ami Nidhal, j'aurais été incapable de me rappeler de la tête du bassiste. En devant de scène, d'un côté Josh Rand, crâne rasé, nœud papillon et guitare aux couleurs flashy est transparent, de l'autre, l'immense James Root semble s'ennuyer à mourir malgré un style beaucoup plus intéressant (difficile d'imaginer que ce gars-là peut se transformer en dingo sous le costume de Slipknot). Du coup, on a peine à croire qu'on fait face à un véritable groupe soudé, mais plutôt au Corey Taylor Band.
 

Stone Sour, Hellfest, Clisson, Main Stage, James Root, guitariste, Slipknot
James Root

Le chanteur lui se donne à fond, sans oublier de profiter de l'instant (y compris pour saluer les "Nympherno" qui dansent au-dessus du bar situé sur le côté de la scène). Entre morceaux du groupe tirés de tous les albums et reprises hommages ("Children Of The Grave" de Black Sabbath et "Nutshell" d'Alice In Chains) le set est plaisant mais il manque la petite étincelle qui ferait exploser tout ça. Au final, on retiendra le sans faute du frontman (qui nous offre un très beau moment quand seul à la guitare, il porte "Bother" avec une force magnifique, ou sur le très ambiant "Through Glass", pas à dire Stone Sour a bien les morceaux pour devenir énorme) qui est déjà impressionnant et qui à ce rythme-là sera une véritable légende dans 10 ans, surtout s'il parvient à s'entourer de musiciens à la hauteur de son talent ou simplement plus impliqués.
 

Stone Sour, Hellfest, Main Stage, Clisson, Corey Taylor
La légende est en marche !
 

Setlist :

Gone Sovereign
Absolute Zero
Mission Statement
Made of Scars
Do Me a Favor
RU486
Children of the Grave (cover Black Sabbath)
Say You'll Haunt Me
Nutshell (cover Alice in Chains )
Bother
Through Glass
Hell & Consequences
Get Inside
30/30-150

Pour visiter le site de notre photographe, un seul lien :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2013 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements