The Toy Dolls au Hellfest 2013

Dimanche – 20h40 – Warzone

Ahh les Toys Dolls, ces joyeux trublions de la scène punk sont enfin conviés au Hellfest, pour le plus grand bonheur des fans. Depuis 1979 et malgré des changements de line up (seul Michael « Olga »  Algar est là depuis le début), le groupe délivre une musique efficace, délirante et surtout inusable.

C’est bien entendu sur la Warzone que les Toy Dolls vont officier et pour l’occasion, le devant de la scène est plein à craquer. Les retardataires seront condamnés à écouter le concert sans le voir.

 

toy dolls au hellfest 2013

On sent une certaine effervescence monter dans le public au fur et à mesure que l’horaire de passage avance. Mais on a eu droit à une petite frayeur quand un membre du staff monte sur scène pour nous annoncer (en français svp !!) que le bassiste s’est blessé au genou et que par conséquent… il jouera quand même (oufff!!) mais assis sur une chaise.

Tom Goober devra donc rester statique, lui qui a pourtant l’habitude d’être aussi déjanté qu’Olga sur scène. Mais Tom arbore un magnifique sourire qui fait plaisir à voir. The show must go on !!

Et c’est un set totalement délirant qui débute. Olga se donne à fond, encore plus qu’à son habitude pour palier à la blessure de Tom. Il est partout, il bondit et court de part et d’autre de la scène.

 

toy dolls au hellfest

Le public est déchainé, ça rigole, ça saute, ça slam et tout cela dans une ambiance bon enfant. Le fameux « Nellie the elephant » et ses « oohhhhhhhhhh » repris par tout le monde avec les mains levées. « Olga i cannot » est lui aussi repris par beaucoup de fans présents.

Comme souvent Olga terminera le show torse nu. L’ambiance est plus festive que jamais et on aura même droit à une bouteille géante qui jette des confettis.

Au bout d’une heure de show le public est ravi, et chacun repart suivre le reste du festival avec un grand smile sur les lèvres.

Avec les Toy Dolls on peut le dire le punk n’est pas mort !! Loin de là, il est plus vivant et plus amusant que jamais. Il ne reste plus qu’à attendre une date hors festival et avec un Tom Goober remis de sa blessure pour pouvoir espérer une autre bonne tranche de fun & punk.

 

SebC

Crédits photo : Seb photos
Toute reproduction est interdite sans autorisation.

https://www.facebook.com/seb.photos1
http://www.sebcphotographe.wix.com/home

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements