Ihsahn au Hellfest 2013

Dimanche - Temple - 15h55

En ce dimanche de Hellfest, nous n’étions pas en train d’attendre Dédé et son orchestre devant la Temple, mais bien Ihsahn, ex-leader d’Emperor, mais aussi géniteur d’une superbe discographie solo ayant tout autant d’intérêt que le groupe précité. Toujours accompagné par les musiciens de Leprous pour donner vie à sa musique, le quatrième passage de l’ermite du black metal au Hellfest était encore un de ces concerts à ne pas louper pour cette édition 2013. 

Lorsqu’Ihsahn arrive sur scène, une marée de molochs se lève pour accueillir comme il se doit le maître. Sans attendre, Ihsahn empoigne son Ibanez huit cordes et commence le concert avec "On The Shores", tiré de son album chef d’œuvre After. Avec tout le respect du à un artiste comme Ihsahn, on peut cependant émettre de sérieuses réserves sur ce choix de morceau. D’abord, parce que "On The Shores", en dépit de sa qualité, est un morceau très expérimental, planant, et qu’un tel choix est sans doute malvenu pour un début de concert. Par ailleurs, ce choix ne fait que confirmer la curieuse tendance d’Ihsahn à vouloir jouer des morceaux qui comportent du saxophone sur leur version originale, mais sans avoir l’excellent Jorgen Munkeby (Shining) sous la main pour insuffler sa folie destructrice à la perfomance. 

Ihsahn, live report, Hellfest 2013, Einar Solberg,

C’était cependant compter sans Einar Solberg (chant/clavier), qui reprend à la voix la ligne de sax’ composée par Munkeby. L’idée est d’une simplicité flagrante, du moins en théorie, mais force est de constater que le résultat est très convaincant ! Sera ensuite jouée la très dynamique "Arrival", qui aurait sans doute mieux convenu comme morceau introductif mais passons. On note que, comme pour le concert de Leprous donné le matin même, le son des guitares huit cordes manque de punch et de définition, ce qui est assez dommageable. Heureusement, la voix d’Ihsahn, elle, ne manque de rien, et on a toujours autant de plaisir à l’entendre hurler comme un possédé. Mais pas seulement, car "Arrival" fera aussi entendre une très belle harmonie vocale interprétée avec maestria par Einar et Ihsahn.

Ihsahn, live report, Hellfest 2013,

La tension monte encore d’un cran lorsque "The Paranoid" est jouée, aves ses riffs dantesques qui rappellent Emperor. Il y a très peu de mouvements dans la fosse, l’atmosphère quasi-religieuse du concert est assez intéressante à observer. Serait-on à une messe métal ? Le sermon d’Ihsahn gagne en toujours plus en intensité avec l’épique "Frozen Lakes From Mars", un morceau qui illustre bien à quel point l’ermite est un compositeur qui sait faire feu de tout bois. Tel un alchimiste, Ihsahn a fusionné son black metal avec des éléments progressifs, qui viennent enflammer la Temple. Le clou est enfoncé avec "A Grave Inversed", le morceau le plus chaotique et agressif de la discographie solo du Norvégien. Encore une fois, le saxophone manque cruellement, mais Einar reprendra avec brio les parties au clavier.

Ihsahn, live report, Hellfest 2013,

C’est avec stupeur qu’on apprend que "The Grave" sera le dernier morceau joué, et pour deux raisons. La première confirme ce qui avait été évoqué plus haut : Ihsahn aime jouer les morceaux qui ont pour moelle épinière le saxophone de Jorgen Munkeby, sans avoir de saxophoniste sous la main.  On entendra donc la première partie de la chanson avec la ligne de sax’ jouée par un sample, ce qui est pour le moins décevant. La partie expérimentale du sax' sera reprise par le chant d'Einar et vient insuffler un peu d'improvisation dans ce concert millimétré.

La deuxième raison est qu’en regardant notre montre à la fin du concert, nous constaterons que le concert aura été amputé de dix minutes par rapport à ce qui était prévu sur le programme. Pour un concert qui devait faire trois quarts d'heure, faites le calcul. En fait, ce dernier détail résume bien l’impression laissée par ce concert : un goût d’inachevé. Ihsahn n’a pas donné un mauvais concert, loin de là, mais on sent qu’il n’avait pas envie de faire plus ce jour là. Dommage.

Setlist :


On the Shores
Arrival
The Paranoid
Frozen Lakes on Mars
A Grave Inversed
The Grave


Photos : Marjorie Coulin /  © 2013 http://www.marjoriecoulin.com/
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

NDLR : notez bien sur vos tablettes d'argile ou numériques que Ihsahn sera présent au Brutal Assault Festival.  Pour plus d'informations sur ce grand rendez vous métallique, lisez donc la news dédiée en bas de page.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements