Entretien avec le groupe Orange Goblin au Motocultor 2013


Toujours aussi sympas et souriants, Ben Ward (chant), Chris Turner (batterie) & Martyn Millard (basse) vont bien vouloir s’entretenir avec nous…

Mais pour changer un peu des sempiternelles questions liées à l’actualité des groupes, on a l’idée de faire cette interview avec un fan du groupe Chris Bird, jeune écossais (qui s’occupait du bar VIP…Nobody’s perfect 😉 ), donne un angle différent à cette rencontre inoubliable… ainsi qu’à Julien de Radio Métal et moi-même, Lionel / Born 666…

 

Chris Bird & Ben Ward (Orange Goblin)

Chris : Bon, on a faim d’écouter un nouvel album. Quand est-ce qu’il va sortir ?

Ben Ward : Le dernier est déjà sorti l’année dernière en février et c’était un album live avec un DVD qui faisait un bilan de notre tournée précédente. On avait même fait une croisière et on avait pris du bon temps. Sur cet album on pouvait entendre des passages du Bloodstock (Angleterre) et sur le DVD des passages enregistrés au Bloodstock et au Hellfest.

Chris : Bon la vie sur les routes, comment ça se passe ?

Ben Ward : C’est marrant, c’est très cool, on a fait plus de 250 dates et c’est notre plus grosse tournée. On a commencé en Angleterre en Janvier-Février puis on est partis en Australie où on a joué dans des festivals. De là on est allés en Amérique du Nord 7 semaines avec Clutch.

Lionel / Born 666 : Comment cela s’est il passé avec Clutch ?

Martyn Millard : Ahurissant ! C’est un super groupe, super sympa !

 

Ben Ward

Lionel : C’est donc la plus grosse tournée de votre carrière ?

Chris Turner : Oui indéniablement ! Et ensuite de retour des Etats-Unis où l’on était avec Clutch, on a commencé à entamer notre tournée européenne le 21 Mai et on la termine ce soir.

Julien : Ca vous fait quoi d’être tête d’affiche d’un festival comme le Motocultor pour votre dernière date européenne ?

Ben Ward : Ah bon on est tête d’affiche ce soir ? Tu sais la semaine dernière on était tête d’affiche avant Slayer(Rire).

(On leur montre me running-order du Motocultor 2013)

Chris Turner : Parce qu’on suivait Slayer en Finlande la semaine dernière et on s’est retrouvé sur un festival. Et tu sais, passer après un tel groupe c’est très difficile mais tu apprends beaucoup. C’est un véritable challenge de se retrouver devant la foule.

Tu sais il y a des groupes déjà établis, on n’est pas des petits nouveaux, on n’est pas des légendes, on est justes des idiots… (rire). Il ne faut pas nous comparer aux autres, on est assez différents.

Chris : Pour votre nouvel album, vous avez déjà commencé à écrire ?

Chris Turner : Oui et pour composer on doit être dans un état de panique (rire), on a un studio mais en deux semaines on n’a pratiquement rien fait.

 

Chris Turner

Julien : Vous êtes autonomes désormais ?

Ben Ward : Oui on a une bonne petite équipe avec nous. Je ne suis pas suffisamment bien organisé pour m’occuper de tout afin de mettre le maximum de chance de notre côté. Je ne peux gérer la réservation des hôtels, des dates,…

Julien : Donc vous allez sortir des albums plus souvent ?

Oui on va faire en sorte.

Julien : Votre créativité a-t-elle changé ?

Ben Ward : On a des idées tout le temps, la vie nous inspire, les paroles viennent. Il en est de même pour les autres qui ont des riffs qui leur viennent à l’esprit comme ça ou des rythmiques pour Chris. Notre guitariste (Joe Hoare) était rentré en Juin en Angleterre (rupture du Tendon d’Achille), il s’est reposé, a pris sa guitare ces dernières semaines et a commencé à écrire de nouvelles idées. Je pense qu’on va avoir une période juste après les fêtes de Noël où l’on va pouvoir se retrouver afin d’écrire sérieusement de nouveaux titres.  

 

Orange Goblin

Chris : Tout le monde travaille dans le groupe ?

Oui ! On est un groupe assez démocratique et on échange nos idées. On en parle entre nous et on voit si les idées conviennent. On fait des jams ensemble et on voit ce que cela donne et ça marche assez bien.

Chris : Vous cumulez toutes les fonctions de musiciens ?

Ben Ward : Oui, on est ensemble depuis un certain nombre d’année et on sait comment chacun fonctionne. On est les meilleurs amis, de vrais frères. On échange, on s’écoute…

Lionel : Aimeriez-vous comme Neurosis créer votre propre label et aider de jeunes groupes ?

Ben Ward : Pourquoi pas, en Angleterre il y a de nombreux jeunes groupes en ce moment. A Londres il y a un Festival qui s’appelle le Desertfest qui aide les nouveaux groupes dans le Doom, Stoner, Classic Rock … Cette année il y avait des groupes comme Black Storm, Conan, Mother Corona… à suivre !

 

Martyn Millard


 

Lionel : Vois-tu une différence entre les fans que vous croisez en Europe et ceux qui se trouvent aux USA ?

Ben Ward : Pas forcément, au final tu as des réactions bonnes ou mauvaises peu importe où tu joues. La vraie différence se situe au niveau du catering, aux Etats-Unis on ne te laisse pas grand chose à boire ou manger alors qu’en Europe souvent t’es accueilli avec des pack de bière, du whisky, de la Vodka, du vin et de la bonne bouffe.

Martyn Millard : En Allemagne on a eu de super shows par exemple mais le public évolue, tu peux avoir de vrais tarés en face de toi ou bien des gars immobiles qui profitent du show. Aux Etats-Unis ça dépend un peu où tu vas, mais c’est pareil !

Chris Turner : Aux USA tu as de super shows dans les grosses villes comme Los Angeles ou Chicago, en plus tu peux visiter ! En Europe tu peux jouer dans des villages presque, récemment en France nous avons joué au milieu de nulle part par exemple. On pensait que personne n’avait entendu parler d’Orange Goblin là-bas et qu’il y aurait personne… mais au contraire, c’était plein !

Chris : Quel est le concert préféré que vous ayez jamais fait ? Le plus fou et mémorable ?

Ben Ward : Celui de ce soir ! (rire général)

Ben Ward : Le Hellfest aussi, c’était grandiose là-bas. Il y a le Donington Dowload en Angleterre qu’on a eu la chance de faire une fois, on pouvait y croiser de vraies légendes du Heavy comme Alice Cooper et plein d’autres. Ronnie James Dio aussi, Lemmy

D’ailleurs vous allez jouer avec Motörhead cet automne finalement ?

Ben Ward : Non, par contre on a quelques dates prévues avec Airbourne en Décembre. Motörhead ce sera avec Saxon je crois ! Lemmy a eu des problèmes mais j’ai entendu dire qu’il allait mieux, bien mieux que certains ne le croient, donc je suis sûr qu’il reviendra en forme sur scène. Evidemment il n’est pas immortel et il faudra qu’il arrête un jour mais je ne pense pas que le temps soit venu.

 

Chris Turner & Chris Bird

  
 

Photo : Lionel / Born 666 / © 2013 
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements