Nephren-Ka – The Fall of Omnius

Non non ! Le death metal n’est pas mort, car il bande encore !

Dès les premières notes du morceau d’ouverture « Buttlerian Djihad« , on constate qu’il n’y a pas que St Eloi qui apporte ce genre de preuve de vigueur. Simple et efficace, on voit tout de suite à quoi on a affaire.

Mais, n’en déplaisent aux puristes du brutal death, Nephren-Ka sait utiliser des lignes mélodiques et des ralentissement bien pensés, comme ils nous le prouvent rapidement avec le second titre « Mastering the Voice« .

Tous ceux qui aiment les sons lourds, et se délectent de mid-tempo syncopés, qui se rappellent avec nostalgie de la grande époque du death avec des groupes comme Bolt Thrower, Benediction & co, ne peuvent qu’apprécier cet opus.

Des influences death technique se font également sentir (le nom qui me vient à l’esprit est Nocturnus, pour guider ceux qui se rappellent de ces ricains qui avaient tout compris au death metal). A vrai dire, je ne compte pas les titres qui ont des petits riffs bien sentis, comme Fevdakins Storm et son outro très « salle des machines ».

 

Nephren-Ka live

(Nephren-Ka à l’Averne Metal Fest 2, en avril 2012)

L’album alterne les passages bien bourrins et les ralentissements dignes de la promenade d’un Ver des Sables sur les plages ensoleillés de Dune. Pour ceux qui n’auraient pas étudier la faune d’Arrakis, disons que cela signifie dans des termes plus simples « lourd, rapide et annonciateur de mort rapide ».

J’ai rédigé la chronique à partir des morceaux en libre écoute sur http://listen.kaotoxin.com/album/the-fall-of-omnius (soulignons cette intéressante initiative en passant), sans pouvoir lire les paroles, mais rien qu’à lecture des titres des chansons, il n’y a pas besoin d’avoir une grande imagination pour conclure que Nephren-Ka rend hommage à l’œuvre de Franck Herbert, auteur de la saga de Dune.

 

Nephren-Ka live

(Laurent Chambe de Nephren-Ka à l’Averne Metal Fest 2, en avril 2012)

The Fall of Omnium est la preuve qu’on peut encore faire du « death metal old school moderne » en 2013. Quelque part, ça me rassure pas mal quand on voit les dizaines de groupes qui tentent de surfer sur la vague du moment pour imiter avec un succès variable tantôt Behemoth tantôt Slipknot.

En tout cas, il s’agit pour moi d’un excellent premier CD longue durée pour les auvergnats de Nephren-Ka, qui ne sont certainement pas des débutants (avec le très prometteur  EP Revenge and Supremacy, sorti en 2010) et qui me semblent très bien partis pour se faire connaître !

« The Fall of Omnium » – sortie le 2 septembre 2013 chez Kaotoxin.

Tracklist:
1. Butlerian Djihad (3:43)
2. Mastering the Voice (06:25)
3. Legend of Selim (pt.1: the seeds of discord) (03:23)
4. The rise of Omnius (04:32)
5. Fevdakins Storm (06:18)
6. The Cymerk Revolution (04:13)
7. Legend of Selim (pt.2: The Return of the Worm-rider) (02:56)
8. Praise Shaï-Hulud (04:21)
9. To the Golden Path (07:43) 
 

Thomas Orlanth


Photos : © 2012 Thomas Orlanth  – site internet: www.thomasorlanth.com
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements