Pursuing the End – Symmetry of Scorn

Même si en Italie le Metal n'est pas un genre de prédilection, il compte quand même à son actif quelques groupes notables. On ne nommera pas le grand Rhapsody Of Fire ou encore   Luca Turilli's Rhapsody   (je ne vais pas vous refaire la biographie de ces deux groupes),  Lacuna Coil, DGM, Theatres Des Vampires  ou même Elvenking. Des groupes plus ou moins connus, mais qui offrent une musique de qualité. Et il y a Pursuing The End qu i arrive là comme un cheveu sur la soupe. Le groupe existant depuis 2010 seulement et officiant dans un premier temps d ans un métal symphonique avec leur premier EP Dawn Of Expiation en 2011 puis un nouvel EP 3 titres Withering qui fut chroniqué ici-même il y a environ un an, voici que débarque leur premier véritable album Symmetry of Scorn.

Et que de surprise me direz-vous ! Un changement radical aussi bien au niveau du line-up que musicalement. Déjà, nous souhaitons la bienvenue à leur nouvelle chanteuse qui se nomme tout simplement  Chiara Manese . Remplaçant ainsi Maria Caterina, elle offrira un côté bien plus chaud et plus varié, avec un panel vocal assez large, totalement raccord avec le nouveau virage musical que prendra le groupe. Effectivement, on oublie les envolées lyriques et autres  fanfreluches gothiques, nous avons à faire à un Metal plus rentre-dedans, se situant entre le Death et le Metalcore avec des petites sonorités électro par moment mais toujours avec une production correcte.

Quoi de mieux pour illustrer ce tournant que le single de l'album ? En effet, ils ont choisi le titre "Cage of Hypocrisy" pour présenter un échantillon en amont de la galette aux oreilles du public. Un choix bien judicieux car ce morceau nous présente en douceur une musique assez variée dans son ensemble, car dans cette piste se mixeront des riffs modernes, un jeu de batterie aussi bourrin que précis et la force de ces deux nouvelles voix. Parce qu'au final, on remerciera grandement Giacomo, l'autre vocaliste de la bande de troubadours. Pourquoi ? Car il a troqué ses lignes de chants molles et insipides contre une growl riche et entrainant, donnant ainsi plus de corps et de richesse aux chansons. Il ne fera quelques petites interventions en voix clair durant l'album comme sur le morceau "Something Remains", mais contrairement aux EP précédents, c'est loin d'être désagréable, quoique sur le morceau "Changes" ça peut sembler un peu spécial.

 

Pursuing The End

Le concours de celui qui a les plus gros yeux.

 

Cependant, elle ne fera que donner un aperçu car lorsque nous avons l'opus en main on retrouvera sur des morceaux tels que "The Last Truth" une variété plus grande. Introduisant sur des sonorités dubstep puis sur un couplet Death Métal à la limite du progressif, s'adoucissant lors de l'apparition de Mademoiselle Manese. Disons que "Cage Of Hypocrisy" est juste un petit avant-goût de ce qui peut nous attendre et avoir choisi "The Last Truth" comme entrée est plutôt intéressant car ce morceau, se voulant assez différent des autres tout en restant dans une ligne de conduite, résume un peu les différentes sonorités qui attendent l'auditeur sur cette offrande.

Après avoir parlé de cette "entrée en matière" nous préparant doucement au nouveau Pursuing the End, intéressons-nous un instant à l'album en lui-même, car c'est bien là le but d'une chronique non ? Et on va commencer par le sujet qui fâche. Nous avons à faire à un album un peu trop linéaire.  Des compositions trop similaires, malgré la vraie recherche de sonorités et de mélange. C'est peut-être ça qui les pénaliserait au final. À force de trop chercher à faire du "neuf", ils se sont embringués dans une certaine routine. Le morceau "Out of Control" nous ferait presque sortir de nos gonds tant il est insipide et sans intérêt. Et, à mon grand regret, la voix de Chiara, très belle mais pas assez exploitée. Pourtant, on sent les capacités, notamment sur la chanson "Changes"... Quel dommage ! Et puisqu'on est dans la lancé "des-trucs-qui-fachent" un autre défaut qui pourrait rebuter l'auditeur ce sont les solos "astiquages-de-manches", car malheureusement cette offrande en est truffée. Des solos pompeux à trente-six notes par seconde, ça pourrait passer une ou deux fois, mais là c'est assez récurrent et à la longue ça en devient assez lassant.

Mais attention, tout n'est pas négatif ! Oui, certains morceaux se démarquent ! On notera, bien entendu, "The Last Truth" avec ses mélanges de sonorités juste dosés, mais aussi "From The Ashes" avec son refrain mid-tempo qui reste très sympathique à l'oreille et fait bien plaisir grâce à la longue intervention de Chiara. On retiendra également "Changes" qui viendra conclure l'album, changeant un peu de registre, dans des tons un peu plus lourds et moins speeds avec une très belle introduction piano. On sentirait presque un léger retour à la source. En essayant de varier sans non plus trop en faire, le combo pourrait arriver à trouver le juste milieu et nous proposer des titres beaucoup plus cohérents.

En bref, que de changements sur cette livraison ! Une prise de risque ? Certainement, car les fans de la première heure pourront être un peu déboussolés, s'attendant à une musique plus tendre et mielleuse. Cependant, le groupe semble avoir trouvé sa voie, même s'il reste encore un peu tatillon et hésitant notamment sur le morceau "Changes" et sur l'ouverture "The Last Truth" se voulant un peu différent du reste, mais offrant néanmoins de nouvelles perspective d'écriture. En remettant un peu d'ordre dans ce bazar, en étant un peu plus cohérent entre chaque morceau et même dans les morceaux en eux-mêmes, peut-être arriveront-ils à trouver un bon équilibre et à nous épater.

 

Tracklist :

1. The Last Truth
2. Something Remains
3. Cage of Hypocrisy
4. From the Ashes
5. In Vain
6. Mercyful Vengeance
7. Human Revulsion
8. Out of Control
9. Symmetry of Scorn
10. Changes

6.5/10

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements