Sólstafir – Köld

Les islandais post-black metalleux de Sólstafir ont sorti le 21 janvier 2009, chez Spikefarm Records, leur 3ème album studio sous le nom de « Köld ».


Sólstafir… Un groupe unique, sorte d’ovni sur la scène metal, déjà de par sa nationalité mais aussi et surtout grâce à sa musique.


Unique oui. Aux influences diverses, pas foncièrement éloignées des stars locales que sont Björk ou Sigur Rós, mais teintées de touches plus doom/black/viking… voire même de grunge décadent… voici donc une formation qui pourrait se revendiquer de groupes tels que Nirvana, Primordial, Agalloch, Amesoeurs, Alcest ou bien Pink Floyd… Tout en se faisant une place, une âme, à part !


Du froid glacial aux envolées brûlantes d’un chanteur survolté… d’une sincère atmosphère planante aux accélérations nerveuses de riffs endiablés… de l’évasion à la transe… C’est dans la dualité que « Köld » parvient à nous emballer, si tant est qu’on laisse le charme agir… 

Metal-archives.com (Solstafir)

Un album d’une maîtrise et d’une émotion exceptionnelles, qui saurait être parfait sans une fin un poil poussive et ponctuée de quelques longueurs… Dualité, là encore, contrastant ainsi avec un début d’opus parfaitement fluide et envoûtant regorgeant de chefs d’oeuvre tel que l’éponyme « Köld » ou le subtil « Pale Rider ».


Ce joyaux islandais, semble-t-il tout droit sorti de roches volcaniques glacées en fusion, n’a pas fini de surprendre. Et de séduire. Alors laissez-lui une chance d’illuminer vos longues soirées musicales, là où Sólstafir vous attend…


Ma note : 8/10

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements