The Old Dead Tree (+ Melted Space et Dustbowl) au Divan du Monde (12.10.2013)

Le 12 octobre dernier, The Old Dead Tree était au Divan du Monde avec Melted Space et Dustbowl pour jouer un des derniers concerts de sa tournée d’adieu. Emotions, frissons et headbang étaient à l’honneur ! Retour sur un excellent concert qui a été filmé !


Dustbowl


Le concert de Dustbowl ne commence pas de la meilleure manière possible. Le son est manifestement trop fort, et donne un rendu imprécis et pas vraiment agréable à l’écoute. C’est dommage, car les musiciens ont l’air au taquet, ne serait-ce qu’au niveau de la maîtrise instrumentale. Dustbowl délivre un métal puissant aux sonorités modernes, net  et sans bavures. Et c’est peut être là que le bât blesse, justement.
 

Dustbowl, live report, Paris, Divan du Monde, 2013, The Old Dead Tree,


L’ensemble paraît beaucoup trop lisse, que ça soit au niveau du chant ou des riffs, qui manquent du fameux petit grain de folie pour s’imposer. Au cours du concert, le son s’améliore heureusement, et permet ainsi au groupe de révéler une certaine personnalité. Si le public semblait au début du concert complètement indifférent à la prestation de Dustbowl, cela s’estompera petit à petit, et le groupe commencera à récolter quelques poings levés et des vivats.
 

Dustbowl, live report, 2013, The Old Dead Tree, Divan du monde,


Dustbowl aura donc délivré un concert énergique, mais qui peine à convaincre pleinement. Un peu plus d’originalité ou d’audace sur scène serait peut être la solution !

 


Melted Space
 

D’entrée de jeu, le métal aux aspirations symphoniques de Melted Space semble plus accrocheur. Le premier morceau est interprété avec la chanteuse Clémentine Delauney, qui à défaut d’avoir un jeu de scène sans failles, chante très bien. Elle laissera ensuite la place à un chanteur, avec lequel Melted Space va évoluer dans un registre plus agressif, qui évoque Melechesh et Orphaned Land.  Le groupe fera ensuite défiler les vocalistes suivant ses besoins.

 

Melted Space, live report, Divan du Monde, 2013, The Old Dead Tree,
 

Evidemment, le public hurle lorsqu’on lui annonce que Manuel Munoz va lui aussi donner de la voix pour cet ambitieux projet. Mais malheureusement, c’est aussi à ce moment qu’un problème sonore fait son apparition, et fait entendre des grésillements pas vraiment agréables. Heureusement, le groupe gère ça comme il faut, Manuel conclut très bien son intervention et repart aussi vite qu’il est arrivé. 
 

Melted Space, live report, 2013, Divan du Monde, The Old Dead Tree,


Melted Space continue son concert sur un bon rythme, Clémentine est décidément très en voix ce soir. On se laisse plutôt bien prendre dans l’univers du groupe, avec ses très bons musiciens et ses superpositions vocales intelligemment pensées. Entre les morceaux, on peut entendre des samples orchestraux assez élaborés. On se doute bien que si le groupe avait les moyens de jouer ces parties en live, cela serait fait, on ne va donc pas leur en tenir rigueur.
 

Melted Space, live report, 2013, Paris, Divan du Monde, The Old Dead Tree,


D’autres vocalistes défileront à la fin du concert, notamment Ulrich Wegrich (Regarde les Hommes Tomber/Otargos), continuant d’apporter de la diversité au registre musical du groupe. Pierre Le Pape et sa bande auront donc assuré un concert assez solide, qui visiblement a trouvé son public ce soir-là.

 

The Old Dead Tree
 

Il arrive parfois que les groupes de première partie soient meilleurs que la tête d’affiche. Ce ne fut pas le cas ce soir-là. Il est intéressant de voir à quel point The Old Dead Tree s’est métamorphosé depuis son concert de reformation au Hellfest 2013. On peut sentir que les musiciens sont tous beaucoup plus à l’aise, ce qui se répercute directement sur leur performance. C’est particulièrement flagrant pour Manuel, qui est très en voix, en chant clair comme en growl ! Le groupe est de plus servi par un son puissant et précis, lançant ainsi le concert sur de très bons rails !
 

The Old Dead Tree, live report, 2013, le Divan du Monde,


The Old Dead Tree met rapidement le feu au Divan du Monde avec son death metal très particulier. Pour la première partie du set, ils nous gâtent avec les meilleurs titres de The Water Fields et The Perpetual Motion. On sent que l’émotion de Manuel est forte lorsqu’il parle des personnes suivant le groupe depuis très longtemps présentes dans la salle. Il déclarera être heureux de partager ça  » une dernière fois » avec nous. Puis, les musiciens quittent la scène, et, après avoir éteint les lumières, révèlent deux arbres luminescents placés de part et d’autre de la scène. Eh oui, il ne faut pas oublier qu’on fête cette année les dix ans de leur album référentiel The Nameless Disease ! Saluons cette idée originale, qui en jette bien plus que les back-drop un peu cheap qui les dissimulaient jusqu’à présent.

 

The Old Dead Tree va donc jouer l’intégralité de l’album, et rendre l’ambiance encore plus fiévreuse dans la salle. Chose étonnante, un mosh s’ouvre dans la fosse, et continuera de s’agiter jusqu’à la fin du concert ! Il est rare d’assister au chant du cygne d’un groupe, mais c’est pourtant ce qui est arrivé ce soir-là, comme si les musiciens s’étaient surpassés pour cet au revoir à leurs fans. Il est aussi très plaisant de voir un groupe de métal français s’imposer autant sur scène. (Gojira étant hors-compétition) L’émotion atteint son paroxysme sur la belle « The Bathroom Monologue ». Le groupe se retire une nouvelle fois, et on croit que c’est déjà la fin de ce magnifique concert.

 

The Old Dead Tree, live report, 2013, Paris, le Divan du Monde,

Mais non, The Old Dead Tree a vraiment décider de tout donner ce soir-là, et joue trois titres supplémentaires pour ce deuxième rappel, dont l’explosif « Start The Fire ». Un bien beau cadeau aux fans, mais aussi à eux-mêmes. Manuel est tellement ému qu’il fera un beau pain sur un plan a priori simple, mais on le comprend. Ce superbe concert est donc fini, et les absents auront eu tort. Heureusement, le groupe a aussi pensé à eux, car on pouvait observer de nombreuses caméras dans la salle, laissant présager une sortie en DVD. Une belle captation souvenir d’un groupe qui doit donner son dernier concert le 31 octobre à Grenoble. Pour sûr, on n’oubliera pas The Old Dead Tree !

Photos et vidéo : Arnaud Dionisio / © 2013 Deviantart
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements