Children of Bodom (+ Decapitated et Medeia) au Zénith (23.10.2013)

Zénith night, Bodom night
 

Icône du metal finlandais, Children of Bodom a fait une halte au Zénith dans le cadre de la tournée Halo of Blood over Europe, avec le groupe de death metal polonais Decapitated et Medeia, groupe de death metal alternatif finlandais. Si la célèbre salle de concert parisienne n’était pas remplie, le public s’en est donné à cœur joie devant ces trois groupes débordant d’énergie, ce qui lui a valu de nombreux compliments de la part des artistes sur scène.

Medeia

La soirée commence avec les Finlandais de Medeia, fièrement menés par Keijo Niinimaa, également hurleur du groupe de grindcore Rotten Sound. Les six membres sont tous plein d’énergies sur scène et se donnent à fond devant un public pourtant peu fourni en ce début d’hostilités.


Medeia

Pourtant les fans présents s’en donnent à cœur joie pour mosher à tout va sur les rythmiques énervées du groupe présent. Pas de quartier, les circle pits s’enchaînent, ce qui impressionne le chanteur, qui affirme que les fans sont les meilleurs de la tournée, qui a quand même commencé depuis plus d’un mois.

En revanche, les spectateurs qui ne connaissent pas Medeia ont un peu de mal à comprendre ce qui se passe sur scène, tant le groupe est desservi par le rendu sonore. Les rythmiques sont brouillonnes et la claviériste Laura Dziadulewicz a bien du mal à se faire entendre au milieu de tous ces instruments.

Malgré ces désagréments, le groupe aura visiblement à se mettre quelques curieux dans la poche, il reste maintenant à surveiller comment se tiendront leurs prestations à l’avenir.

Medeia

Setlist :

We All Fail
Abandon All
The Unseen
The Burning
Descension
Iconoclastic
Misery Prevails

Decapitated

Viennent maintenant les Polonais de Decapitated pour présenter quarante minutes de death metal carré et technique, le tout servi avec un son d’une rare clarté, si bien que le groupe bénéficie du meilleur rendu de la soirée. Un bon moyen d’attaquer les hostilités pour leur première date de tournée avec Children of Bodom.


Decapitated

En plus d’avoir un son clair, les musiciens bénéficient d’une technique irréprochable, avec un hurleur RafaŠ‚ Piotrowski caverneux et énergique qui ne lâche pas le public d’une semelle entre les chansons. De son côté, Waclaw "Vogg" Kieltyka tricote riffs apocalyptiques et solos propres sur sa guitare pendant que Kerim "Krimh" Lechner soutient les rythmiques complexes servies par le groupe. Au poste de batteur, on retrouve Kevin Foley, batteur de Benighted (cocorico !) qui assure les parties de feu Witold "Vitek" Kieltyka comme un petit chef.

Decapitated

Cette maîtrise instrumentale n’empêche pas aux trois membres de faire aussi le show, en parcourant la scène de long en large à grand renforts de headbangs agressifs. Le public fera de même et répondra aux invectives du chanteur en se déchaînant pendant le set des Polonais et leur offrant même un wall of death conséquent pendant la bien nommée "The Fury".

Après un Medeia qui avait bien ouvert les hostilités, Decapitated a chauffé les fans de Children of Bodom à blanc à grands renforts de moshpits et de compos dévastatrices. Le groupe de death metal technique emblématique n’a pas failli à sa réputation et les fans ont bel et bien répondu présent à leur appel brutal.

Decapitated

Setlist :

Pest
404
The Fury
Carnival Is Forever
Spheres of Madness

CHILDREN OF BODOM

Aux stars de la soirée d’entrer en piste et de faire exploser le compteur de décibels avec un nouvel album dans sa besace et tout un tas de classiques à présenter à près de 3000 fans parisiens. Acclamés et applaudis à tout rompre, les membres du groupe ne manqueront pas d’exprimer leur joie d’être en tête d’affiche au Zénith, salle dans laquelle ils s’étaient retrouvés cinq ans plus tôt en première partie de Slipknot, accompagnés de Machine Head.

Children of Bodom Alexi Laiho

Le premier à exprimer sa satisfaction est bien évidemment le frontman Alexi Laiho, qui remercie les fans entre deux "fuck", qui reviennent toujours aussi souvent dans ses discours, cette fois peu nombreux mais efficaces. Comme le veut la tradition, le bassiste Henkka T. Seppälä prend aussi le micro pour parler un peu français et raconter qu’il avait été dans une école française à Helsinki avant que le groupe ne joue "Towards Dead End", pas jouée sur scène en France depuis 10 ans.

Côté setlist, le groupe arrive à mettre la plupart des fans d’accord, avec quatre compos efficaces du nouvel album, Halo of Blood, jouées en début et milieu de set, avec notamment la lente "Dead Man’s Hand On You" et ses magnifiques effets de lumière. Le groupe met l’accent sur Hatebreeder et Follow The Reaper, avec des indispensables comme "Downfall" ou "Hate Me!" et des raretés comme "Kissing The Shadows". D’autres classiques sont évidemment de la partie, comme "Everytime I Die", réintégrée dans les setlists en 2013, la fédératrice "Hate Crew Deathroll" ou encore la mélodique "Lake Bodom".

Children Of Bodom Janne Warman

Devant un tel set, le public s’en donne à cœur joie et fait part de son excitation et de son entrain au groupe en entretenant un moshpit digne de ce nom tout le long du concert et en s’époumonnant sur les refrains brutaux du groupe. Devant un tel spectacle, Alexi affirme qu’il s’agit du meilleur public depuis le début de la tournée. Info ou intox ? Le leader semblait sincère.

Energique sur scène, le groupe accélère quelque peu certaines de ses compos, ce qui ne l’empêche pas de bien les interpréter, malgré leur réputation de ne pas soigner leurs chansons sur scène. Si certains solos présentent quelques imprécisions, Alexi Laiho reste globalement correct, comme son comparse guitariste Roope Latvalla, plus en retrait dans le mix. Janne Warman est, en revanche, parfaitement audible et se montre aussi correct dans l’interprétation de ses parties. La section rythmique de Jaska Raatikainen et Henkka T. Seppälä n’est pas non plus en reste et muscle les compos à grands renforts de décibels.

Children of Bodom Henkka T. Seppälä

Si le concert n’a duré qu’1h15, on remarque que le groupe et le public se sont donnés de manière intense. Dans un Zénith qui n’affichait pas complet, Children of Bodom a tout de même joué devant une affluence record en France en tant que tête d’affiche, preuve que le groupe continue de monter. Reste à savoir si le cap sera maintenu. On peut tout de même avoir bon espoir concernant la qualité des prochains concerts du groupe au regard de cette bien belle performance parisienne.

Setlist :

Transference
Silent Night, Bodom Night
Sixpounder
Halo of Blood
Scream for Silence
Kissing the Shadows
Lake Bodom
Hate Crew Deathroll
Dead Man's Hand on You
Are You Dead Yet?
Blooddrunk
Everytime I Die
Towards Dead End
Hate Me!
Downfall

Rappel :

In Your Face

Alexi Laiho Children of Bodom

Photos :

Medeia :© 2013 Byclown
Decapitated et Children Of Bodom :© 2013 Olivier GESTIN / INTO The PiT Photographe

Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements