Deficiency – The Prodigal Child

Fort d’un premier album State Of Disillusion paru il y a déjà deux ans de cela, Laurent, Vianney, Anthony et Jérôme, les quatre jeunes Alsaciens de Deficiency viennent de remettre le couvert avec leur nouveau bébé The Prodigal Child, sorti il y a peu, et le tout par leurs propres moyens.

N’ayant pas eu l’occasion de poser une oreille sur le premier méfait du quatuor, il me sera donc impossible de faire une comparaison entre les deux opus, cela dit, il y a déjà plusieurs choses à dire sur The Prodigal Child. Tout d’abord, sachez qu’il s’agit là d’un concept album de plus de 62 minutes le tout distillé au travers 10 titres que composent ce brûlot. Et oui, c’est comme ça un Alsacien, ça lésine pas sur la quantité !

Et pour ceux qui n’auraient pas encore Deficiency, et bien il faut savoir que le groupe propose un Thrash Metal mélodique puisant aussi bien dans des racines Old School que des influences plus modernes, bien souvent proches du Metalcore. A la vue de la description, vous avez tous pensé à Trivium, et, dans le fond vous n’avez pas forcément tort. Cela dit, la musique des français est bien moins formatée et moins mainstream (attention, ceci n’est pas une critique ayant bien apprécié Vengeance Falls, dernier album du combo emmené par Matt Heafy ) que celle du combo américain, au profit d’une musique plus personnelle.

Et c’est donc sur la piste « The Prodigal Child » que l’album débute, et on est directement dans le bain, grâce au riff sans concession qui nous déboule en pleine face. Grosse rythmique favorisant le headbanging, on remarque d’entrée que le quatuor est là pour en découdre, et le tout porté par une bonne production, signée David Potvin (Lyzanxia, One-Way Mirror) au Dome Studio (T.A.N.K., One-Way Mirror). Laurent se montre aussi à l’aise derrière le micro en proposant un varié, alternant chant hargneux typique du Thrash, hurlements très typés Metalcore, et vocaux clairs que l’on pourrait parfois rapprocher de ceux de David Draiman de Disturbed, que derrière le manche de sa six cordes sur laquelle il nous livre des solos efficaces durant lesquels les notes pleuvent de manière fluide, le tout gardant une approche mélodique intéressante.

On reprend les mêmes ingrédients, et on recommence avec « Unfinished », premier single (d’ailleurs le premier extrait dévoilé de l’album, le tout sous forme de vidéo clip) évident de cette galette. Refrain efficace, aspect Thrash soigné lorgnant du côté des Metallica période 80 … Les jeunes loups signent donc là une belle entame d’album, et ça continue sur « A Prospect Of Traveling Blood »  et « Those Who Behold », qui s’amusent à varier les tempos, et proposent de belles parties de basse délivrées par Vianney.

                         

On aura droit à une introduction légèrement symphonique surprenante mais séduisante, ainsi que des rythmiques très moderne très bien senties et un refrain efficace sur « The Introspection Of The Omnipotent », et malgré cela, la chanson à tendance à tirer en longueur, faute à une construction qui n’est pas des plus adaptée. Et c’est là le principal défaut de cet album, car, de la longueur, on va en retrouver sur les 2 dernières pistes de cette galette.

Car bien qu’étant loin d’être mauvaises en soit, l’instrumentale « The Experiment » et « The Curse Of Hu’s Hands » manquent cruellement d’impact, ce malgré leurs évidentes qualités. Peut être est ce dû à la longueur finale de l’album qui aurait gagné en intensité à se voir raccourci, va savoir … Et c’est encore plus dommage, car cette seconde moitié d’album propose de très bons titres, tels que « Stronger Than You », et l’épique instrumentale « A Way Out Of Nowhere » …

Au final, on se retrouve avec un album tout de même réussi, montrant un potentiel non négligeable, et il est fort à parier que Deficiency gommera ces quelques défauts avec l’expérience, car le combo est encore jeune, et devrait avoir un bel avenir devant lui.

                                                                                                                                                                    Axel

 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements