Ensiferum – From Afar

Les viking folk metalleux finlandais d’Ensiferum nous présentent cette année avec leur 4ème album studio From Afar, sorti le 22 septembre 2009 chez Spinefarm Records.

Ensiferum

Que nous ont donc concocté les nordiques pour ce nouvel opus tant attendu ? Beaucoup de bonnes choses, très certainement, mais il s’avère difficile de faire suite à un excellentissime Victory Songs que j’avais personnellement classé comme meilleur album 2007.

Enormément d’arrangements et de travail symphonique sur un brûlot plus dépouillé, un poil moins folk et aux influences assez « filmiques » un peu comme savent le faire leurs compatriotes de Turisas. Le résultat est positif, mais… mais…

Outre la comparaison avec le précédent album et The Varangian Way de Turisas, ce From Afar souffre d’une légère inconstance, enchaînant les hymnes avec des chansons plus banales. Ainsi les « From Afar » et « Twilight Tavern » explosent dans le bon sens du terme après une introduction (« By the Dividing Stream ») quelque peu décevante, sorte de prélude instrumental qui traîne à mon goût quelque peu en longueur. Puis, après deux joyaux venus de nul part, l’album s’essoufle quelque peu avec un « Heathen Throne » assez agréable mais qui ne justifie selon moi pas ses 11 minutes de longueur.

Ensiferum

La deuxième partie de l’album reste très convaincante mais relève quelque peu du même constat, l’excellentissime et novateur « Stone Cold Metal » (aux forts accents western avec son désormais mythique solo de banjo) étant entouré de deux compositions moins marquantes, même si « Smoking Ruins » a ses bons moments. La conclusion, quant à elle, suite de « Heathen Throne », bien lancée par un petit interlude a cappella, est plus satisfaisante que sa soeur jumelle mais n’offre pas exactement la conclusion explosive qu’un tel album aurait dû mériter.

Mes propos peuvent paraître durs mais je suis pour autant loin d’avoir détesté cette galette. Bien au contraire. A défaut de révolutionner le genre ou de surpasser leur précédente sortie, les finlandais d’Ensiferum affirment toujours un peu plus ici leur statut de leaders du metal viking symphonique, une place que pourrait cependant bientôt venir contester leurs petits frères de Turisas ou leur désormais « rival historique » Wintersun (projet de l’ancien chanteur d’Ensiferum, dont le deuxième album devrait enfin voir le jour avant la fin de l’année).

Ensiferum

From Afar est donc un bon album, oui. Légèrement décevant, certes, mais c’est souvent ce qui arrive quand on attend énormément (voire souvent trop) d’un nouvel opus… Je ne serai donc pas sévère sur la note, car juger un album par rapport à son prédécesseur implique tout de même un certain recul qui peut nécessiter une réflexion de plusieurs mois.

Ma note : 7/10

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements