Crossfaith – Apocalyze

Le Japon ne regorge pas uniquement que de Jpop, Jrock, de Visual Kei, de Japanoise ou de Jcore, loin de là. A Osaka, un quintet fait du Metalcore et ils viennent de sortir leur 3ème album Apocalyze. Crossfaith n’est donc pas une bande des petits jeunes, avec 7 ans d’existence au compteur ils sont aussi déchainés que ces Kimengumi (Le Collège Fou Fou Fou pour les plus vieux d’entre nous). Cette troupe qui semble tout droit sorti de ce manga est barrée au possible musicalement alliant le metalcore aux sonorités electro actuelles (dub, bassbeat et cie). 12 morceaux sont donc au menu de cet opus qui est disponible dans les bacs depuis le 04 Novembre 2013.

Crossfaith Japon

Le groupe a enregistré son album en terre américaine à New York en janvier 2013 pour ensuite repartir au Japon pour une tournée où le sold-out fut maitre mot. Crossfaith a eu l’occasion de faire trembler les salles en compagnie de Bring Me The Horizon et de We Butter The Bread With Butter, pour les amateurs de metalcore cela s’annonce donc fort prometteur.

Attention Apocalyze est à une tendance assez electro qui englobe les morceaux metalcore aussi tranchants qu’un katana, le tout en anglais afin de mieux cibler l’occident qui est désormais les futurs terres où Crossfaith envisage de tout ravager tel Raijin... car oui, la foudre s’abat au fil des morceaux.

Les influences musicales du groupe se mélangent à la perfection (techno, punk, hardcore, metal, JRock) donnant un répertoire fort original avec ces mélodies qui happent bien l’attention. Les parties electro/samples sont calées à la perfection faisant resurgir le chant scream avec parfois des virages plus « calmes » évitant de tomber dans le pathos à bas étage du metalcore de 6ème B.

La palette musicale de Crossfaith est très vaste, la présence d’electro se fait bien plus entendre dans cet opus que Zion. Un morceau tel que «We Are The Future » le prouve bel et bien avec ces samples omni présents et ce côté frôlant le dubstep par moment (Skrillex, sors de cet album, tu n’es pas avec Korn), le chant de Koie Kenta cassera cet aspect electro en plaçant un aspect plus core au morceau tout en ayant un vocal plus clair dans les refrains alternant bien le tout.

Le tsunami de sonorités continue dans sa lancée, l’expérimentation est le réel fil conducteur dans tout l’album le tout sans donner de lassitude lors de l’écoute, le seul regret serait de ne pas avoir une batterie plus en avant, ici elle se fait toute discrète au profit de la création electro de Tamano Terufumi.

« Scarlett » surprendra avec cette présence féminine qui sera ensorcelant dès son apparition, renforcant la puissance du morceau. Cette voix reviendra sur « Counting Stars» ou se mêlera en intro des violons donnant à cette piste un aspect plus torturé de part ses voix et l’instrumentalisation créant un aspect aventureux à cette chanson.

Crossfaith c’est un savant mélange de Wasabi et de gingembre que l’on savoure avec plaisir, Apocalyze est plus une tranche de sashimi electrocore que metalcore, cela se déguste très bien sans trop saké notre tête. Un album pour les amateurs de metalcore et les aventuriers de sonorités venant du pays du soleil levant.

Le groupe sera d’ailleurs en concert ce mardi 19 Novembre 2013 au Trabendo à Paris, pendant que la France se fera une nouvelle fois humiliée par l'Ukraine.

Tracklist

01. Prelude
02. We Are the Future
03. Hounds of the Apocalypse
04. Eclipse
05. The Evolution
06. Scarlett
07. Gala Hala (Burn Down the Floor)
08. Countdown to Hell
09. Deathwish
10. Counting Stars
11. Burning White
12. Only the Wise Can Control Our Eyes

 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements