Nightwish – Showtime, Storytime [DVD]

Nouvelle étape-charnière pour Nightwish
 

Moins d’un an après avoir changé de chanteuse, Nightwish sort un nouveau témoignage de tournée, sous-forme de live et de documentaire. Les Finlandais immortalisent ainsi une période de transition pour le groupe, avec une Floor Jansen qui a su faire ses preuves sur scène après un tumulte qui a entraîné le départ d’Anette Olzon. Un nouveau départ habilement présenté.

Après End of an Era (2006) sort Showtime, Storytime en cette fin d’année 2013. A croire que Nightwish aime rendre compte de ses périodes de transition. En effet, si le précédent DVD immortalisait le dernier concert donné avec Tarja Turunen, ce nouveau témoignage de scène montre un des derniers concerts de la tournée Imaginaerum, avec Floor Jansen au chant, qui a dû remplacer Anette Olzon au pied levé.

Sur la scène du Wacken Open Air, le groupe exécute toujours ses concerts avec la maestria qu’on connait. Les musiciens sont au poil, le mix est parfait, tous les instruments sont bien rendus, l’expérience sonore est aussi grandiose qu’on peut espérer dans un concert de Nightwish. Emppu Vuorinen, moins mis à contribution sur le plan, technique, fait bien moins de pains à la guitare, la section rythmique de Jukka Nevalainen et de Marco Hietala fonctionne toujours aussi bien et le leader Tuomas, toujours en retrait, reste bon aux claviers.

Nightwish Floor Jansen

Mais tous les regards sont portés sur Floor Jansen, chanteuse qui a déjà eu l’occasion de prouver son talent avec After Forever et ReVamp. Ici, elle arrive à s’approprier à merveille les chansons interprétées par Tarja et Anette, en y insufflant sa personnalité vocale, par son timbre puissant et en modifiant un peu les morceaux à sa sauce, sans jamais les dénaturer. Contrairement à Anette, la chanteuse a commencé à tourner avec le groupe avec aucune chanson dont elle était l’interprète originale, ce qui ne l’a pas empêché de s’en sortir avec les honneurs.

Côté setlist, Wacken oblige, on se retrouve avec un concert moins long que lors du début de la tournée, comme le leg français qui comprenait des concerts de deux heures avec un set acoustique. Ici, la priorité est le metal, avec le classique "Dark Chest of Wonders" qui ouvre le show et le direct "Last Ride of the Day" qui le ferme. Le groupe présente des indispensables comme "Wish I Had An Angel", des morceaux un peu plus anciens comme "She Is my Sin", et des nouveautés accrocheuses avec "I Want My Tears Back". Prise de risque minimum pour engouement maximum.

Nightwish Tuomas Holopainen

On peut également saluer Ville Lipiäinen, qui a su proposer un résultat visuel grandiose, avec une bien belle réalisation, en ne laissant aucun membre du groupe au hasard et encore moins le public gigantesque de 82 000 personnes, sans non plus trop en faire des caisses, comme cela avait été le cas sur End of an Era, avec des effets visuels malvenus.

Ce même réalisateur s’est également occupé du documentaire "Please Learn The Setlist in 48 Hours". La couleur est annoncée dès le départ, avec un message indiquant qu’Anette n’a pas souhaité apparaître dedans. Ainsi, ceux qui espéraient avoir un son de cloche de la Suédoise ou la voir sur scène peuvent mettre fin à leurs rêves.

Malgré tout, si "The Day before Tomorrow" (documentaire accompagnant le DVD End of an Era) montrait une ambiance au plus bas au sein de Nightwish, ce nouveau documentaire présente un groupe en forme, avec une volonté d’aller de l’avant, notamment après l’arrivée de Floor, qui semble bien intégrée à la bande. Quelques moments intéressants sont à voir, comme le remplacement express d’Anette par Alissa White-Gluz (The Agonist) et Elize Ryd (Amaranthe) lors de la tournée américaine, ainsi que les explications de Troy Donocley sur le fonctionnement de ses instruments.

Nightwish Marco Hietala

En proposant un concert et un documentaire complémentaires et de qualité, Nightwish ferme une période tumultueuse de son histoire sur une note positive et pleine d’espoir. Les récentes déclarations des membres laissent à penser que le groupe est soudé et tourné vers l’avenir. Reste à voir ce que le groupe aura à proposer en 2015, avec deux nouveaux membres dans la bande.

Photos : © 2013 Olivier GESTIN / INTO The PiT Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements