Sharon den Adel, chanteuse de Within Temptation

A 9 jours de la sortie de leur album CD/DVD Live An Acoustic Night at the Theatre (prévue le 30 octobre 2009 chez Roadrunner Records/Sony BMG), la formation néérlandaise de metal symphonique Within Temptation était à Paris représentée par Sharon den Adel le 12 octobre dernier. C'est dans ce contexte que la ravissante chanteuse du groupe nous a accordé une interview complète et plein d'entrain.

Ju de Melon : Bonjour Sharon, d'abord bienvenue à Paris ! Comment te sens-tu ici et comment va ta petite famille ?

Sharon den Adel : Bonjour et merci pour l'accueil ! C'est génial de se retrouver ici, Paris est ma ville européenne préférée, j'adore son romantisme et sa culture. Sinon ma famille va bien, Robin Aiden (mon petit dernier) est tranquille à la maison. En tout cas je suis contente d'être là, ça me fait plaisir de revoir le visage familier de certains journalistes metal et de reparler à certaines radios !

Ju de Melon : Parlons de l'album/DVD "An Acoustic Night at the Theatre", comment ce projet s'est-il mis en place et qui en a eu l'idée ?

Sharon den Adel : Nous avons été approchés par des théâtres hollandais et belges, nous n'avions pas cette idée en tête mais l'opportunité s'est présentée d'elle-même et nous ne pouvions que la saisir. C'était pour nous l'occasion de montrer une autre facette de notre personnalité et de notre musique. Par contre, nous voulions que ce show soit une totale nouveauté pour Within Temptation, du coup nous avons pas mal retravaillé les chansons pour les adapter à ce spectacle. De plus, c'était pour nous l'occasion de travailler autrement sur le rendu visuel, avec des hologrammes et autres effets spéciaux où certains des chanteurs invités étaient en fait projetés sur scène pour reproduire certains duos virtuellement. En bref, nous voulions faire quelque chose d'unique et de spécial, et le contexte s'y est parfaitement prêté.

Ju de Melon : Est-ce que vous vous êtes beaucoup entraînés et préparés pour ce show très spécial ?

Sharon Den Adel : Si je me souviens bien, les répétitions ont duré 7 jours. Mais c'était à la fois sympa et utile, nous avons pris pas mal de plaisir à mettre en place les nouveaux arrangements mais ça a forcément pris pas mal de temps pour la mise en place. On s'est du coup entraînés plus qu'à l'habitude, que ce soit les musiciens ou moi-même au niveau du chant qui, parce que plus théâtralisé, se devait d'être plus dynamique. Mais au final c'était sûrement plus difficile pour eux que pour moi au niveau des changements...

Sharon den Adel

Ju de Melon : Vous avez eu différents musiciens invités pour l'occasion, pouvez-vous nous les présenter ?

Sharon den Adel : Nous avons joué avec un violoncelliste (Jonas) et un violoniste (Chris), ils nous ont pas mal aidé et se sont parfaitement incorporés au reste du groupe pendant ce concert.

Ju de Melon : Comment avez-vous choisi la tracklist ? Est-ce un choix volontaire de n'avoir pris qu'une seule chanson de "Enter" (un bonus track) et une seule également de "Mother Earth" ?

Sharon den Adel : Disons que sur "Enter" il y a beaucoup de chansons avec du growls et quelques altérations, je ne pense pas que celles-ci auraient pu convenir en acoustique. De toute façon il est toujours difficile d'avoir à choisir entre ses différents "bébés", si je peux m'exprimer ainsi (rires) ! Bref, nous avons choisi parmi les chansons que nous adorons jouer, nous avons opté pour les plus récentes... Mais aussi une surprise avec le titre "Towards the End" qui est en fait la face B d'un single, et nous avons pensé en faire une intro qui pourrait ainsi plaire aux fans car peu d'entre eux la connaissait avant.

Ju de Melon : Parlons un peu de ton duo avec Anneke Van Giersbergen (ex-The Gathering, Agua de Annique) sur la chanson "Somewhere", comment s'est-il mis en place et depuis quand vous connaissez-vous toutes les deux ?

Sharon den Adel : Disons qu'Anneke et moi on faisons un peu le même style de musique, on nous a pas mal comparé l'une à l'autre. Nous nous sommes rencontrées pour la première fois il y a plusieurs années sur une tournée... Au fil des rencontres, on est devenues de plus en plus proches, alors que les gens s'amusaient à nous mettre en concurrence. Il s'est avéré qu'Anneke est vraiment une fille très sympathique avec qui le courant est de suite passé. Puis nous sommes restées en contact et croisées d'autres fois pour d'autres concerts en commun. De fil en aiguille, nous sommes devenues amis, et nous avons décidé de chanter ensemble... Ainsi la chanson "Somewhere" s'est trouvée être la meilleure opportunité, nous l'avons interprétée ensemble en live il y a deux ans pendant le Black Symphony Show et nous l'avons donc réutilisée pour cet album.

Ju de Melon : Une nouvelle chanson, "Utopia", a été choisie comme single de ce nouvel album. Tu la chantes en duo avec un certain Chris Jones qui n'est pas très connu ici en France. Peux-tu nous en dire plus sur lui ?

Sharon den Adel : J'ai récemment fait une apparition sur l'album "Imagine" du DJ Armin Van Buuren sur lequel j'ai chanté une chanson ("In and Out of Love"), et en allant enregistrer ce morceau j'ai rencontré Chris Jones dans les studios. J'ai de suite été séduite par sa voix, je me suis dit "mais qui est ce gars ?" etc. ... Du coup on a vite fait connaissance. En fait il vient de Liverpool et pour ce projet il a écrit et enregistré une chanson qui s'appelle "Going Wrong". En l'écoutant, j'ai de suite su qu'il fallait l'avoir avec nous pour un duo, surtout sa voix que se prêtait parfaitement à ce genre d'exercice. D'ailleurs nous allons également l'aider pour son futur album solo, en marge de cette collaboration, avec notre producteur Daniel Gibson...

Sharon den Adel

Ju de Melon : Continuons sur "Utopia", peux-tu nous parler de ses paroles et de son histoire ?

Sharon den Adel : Nous avons écrit les paroles ensemble avec Daniel, elles parlent de la vie que l'on croit parfois merveilleuse... mais en fait la vision qu'on en a dépend de notre humeur, des choses qui nous arrivent, et du coup on peut très facilement se retrouver dans un monde moins beau voire difficile à vivre. De ce fait, cette chanson parle des possibilités que nous avons de changer nos vies, de prendre notre avenir à bras le corps malgré les coups durs... Elle a aussi une dimension un peu spirituelle et philosophique, il y est pas mal question de foi en Dieu ou en des forces plus mystérieuses, de toutes ces choses qui nous paraissent étranges et dont on se demande comment elles sont possibles.

Ju de Melon : Parlons de la vidéo qui a été tournée pour cette chanson, était-ce une bonne expérience et comment a-t-elle été réalisée ?

Sharon den Adel : Je pense qu'au jour d'aujourd'hui c'est ma vidéo préférée de Within Temptation car elle est très réaliste, il n'a pas trop de tragédie ajoutée ni d'artifices et c'est pour cela que j'aime beaucoup. Le concept même de la vidéo représente bien l'histoire de la chanson, tout a été tourné assez rapidement et réalisé par Oscar Verpoort... L'endroit où Chris et moi chantons est un gymnase souterrain désafecté qui a longtemps été recouvert par les eaux, ce qui donne un côté assez glauque au visuel.

Ju de Melon : Quelques nouvelles sur le prochain album studio de Within Temptation ?

Sharon den Adel : Notre objectif est de le sortir l'an prochain. Enfin, nous allons essayer (rires)... Mais sincèrement nous n'allons pas non plus le bâcler, nous voulons que l'album nous satisfasse pleinement, et s'il doit prendre plus de temps de préparation ce n'est pas bien grave. Mais nous ferons tout pour qu'il sorte au cours de l'année 2010.

Ju de Melon : Petite question polémique à présent... Je connais certains fans qui regrettent les premières années de Within Temptation, notamment les deux premiers albums. Que leur dirais-tu si tu les avais en face de toi et comment leur expliquerais-tu l'évolution musicale du groupe ?

Sharon den Adel : Bah... Tu sais, le principal changement a je pense été la disparition de la voix extrême qu'on entend beaucoup sur "Enter". Nous l'avons abandonnée car ça commençait à devenir une mode, tous les nouveaux groupes qui arrivaient à l'époque en mettaient à toutes les sauces... Du coup, nous avons décidé de ne plus en faire. L'autre principale amélioration a été au niveau de la production et des nouveaux arrangements que nous avons pu incorporer sur les albums suivants. Et au final, si on compare les compositions du dernier album à celles de "Mother Earth" par exemple, on se rend compte qu'il n'y a pas eu de véritable changement d'orientation musicale, juste une meilleure production et des orchestrations plus poussées qui ont rendu le son plus profond et plus propre. Je peux comprendre que les fans de l'époque se soient habitués à notre son... Mais nous avons voulu innover en améliorant à chaque fois que c'était possible le rendu sonore et la production de nos morceaux. Il est important pour nous musiciens de suivre notre instinct et de chercher à toujours mieux faire... Du coup oui, les choses changent, car nous évoluons.

Ju de Melon : Quelle serais ta chanson de Within Temptation préférée ? Celle dont tu es la plus fière...

Sharon den Adel : "The Cross" sur "The Heart of Everything"... (rires)... Probablement parce que c'est notre titre le plus poussé, le plus expérimental, et que niveau vocal je peux m'exprimer pleinement en couvrant plusieurs tonalités. De plus, j'arrive parfaitement à vivre les paroles et son histoire, c'est une chanson très personnelle et probablement la plus aboutie pour nous musiciens.

Ju de Melon : Une question plus personnelle... Comment parviens-tu à parfaitement concilier ta vie de chanteuse professionnelle avec ta vie de mère de famille maintenant que tu viens d'avoir un deuxième enfant ?

Sharon den Adel : A vrai dire, pour l'instant, tout se passe pour le mieux ! Après tout, ce n'est pas plus difficile avec deux enfants qu'avec un seul... Tout est une question de coordination et de logistique (rires), grâce à la famille, aux amis et aux nounous. Je pense que mes enfants seront très rock n' roll (rires), ils grandissent avec beaucoup de bonne musique dans les oreilles ! Je suis persuadée qu'ils aimeront beaucoup leur jeunesse même si elle sera quelque peu différente des autres enfants...

Sharon den Adel

Ju de Melon : Parlons justement de ta fille Eva Luna qui a désormais 3 ans... Essaye-t-elle d'imiter sa maman et de chanter les chansons que tu chantes ?

Sharon den Adel : Pas mes chansons mais celles des autres, oui !! Elle chante déjà beaucoup ! Je suis persuadé que plus tard elle fera quelque chose dans la musique, je ne suis pas très objective mais je trouve qu'elle a pas mal de talent. En tout cas je ne la pousserai pas à faire carrière dans ce milieu, elle fera ce qu'elle aura envie de faire, mais je serais là pour la soutenir et la conseiller au cas où...

Ju de Melon : Quels sont tes albums favoris en 2009 jusque là ?

Sharon den Adel : Eeeeuh... Wow, question très dure ! J'adore l'album des Kings of Leon en "non metal"... Après, pour le metal, il y en a beaucoup, je vais citer le nouveau Alice in Chains que j'aime bien !

Ju de Melon : Qu'y a-t-il de prévu pour Within Temptation ces prochaines semaines ? Un peu de repos ?

Sharon den Adel : Non, nous allons très vite nous concentrer sur le futur album, nous sommes déjà en train d'en écrire les chansons. Ca nous promet pas mal de boulot pendant un bon bout de temps donc... Mais bon, tous ensemble ça va être sympa ! J'ai de la chance de travailler avec de tels musiciens (rires) !

Ju de Melon : Merci de nous avoir accordé cette interview Sharon, quelques mots pour les fans français et les auditeurs de La Grosse Radio ?

Sharon den Adel : J'espère que nous vous reverrons très vite la prochaine fois que nous jouerons ici en France ! Nous avons la chance d'être très suivis... Beaucoup de gens nous manquent, on adore parler avec les fans après les shows et cette ambiance là nous rend impatients de repartir en tournée. Aujourd'hui c'était génial de retrouver quelques membres de notre fan club, ça donne envie de revoir d'autres personnes encore. Je vous souhaite une excellente année... enfin fin d'année plutôt (rires), jusqu'à l'année prochaine !

Ju de Melon : En tout cas salue bien ta famille et tes enfants pour nous !

Sharon den Adel : Merci, je n'y manquerai pas ! A bientôt, au revoir (en français dans le texte) !

Une vraie dame du metal oui mais qui garde les pieds sur terre tout en restant simple et abordable. Une excellente expérience que cette entrevue, souhaitons à Within Temptation un succès toujours plus grandissant !

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements