Andy B. Franck, chanteur de Brainstorm

Le chanteur Andy B. Franck a eu la gentillesse de répondre aux questions de La Grosse Radio Metal, quelques semaines après la sortie de « Memorial Roots », le nouvel album studio des power metalleux allemands de Brainstorm, chez AFM Records.

Andy

Ju de Melon : Première question, comment te sens-tu et où te trouves-tu en ce moment ?

Andy B. Franck : Là je suis tranquille chez moi, j’ai été un peu malade après la première partie de la tournée donc je me repose un peu et je reprends des forces. En ce moment je réponds à quelques interviews et je prépare les prochaines dates pour Brainstom en 2010. Je fignole également les chansons du prochain Symphorce, mon autre groupe, donc j’ai pas mal de boulot !

Ju de Melon : Quels ont été les premières réactions sur « Memorial Roots » et ont-elles été conformes à tes attentes ?

Andy B. Franck : Pour beaucoup, ce nouvel album se rapproche vraiment du vrai son Brainstorm, et ils ont raison ! Cet opus c’est du pur Brainstorm moderne disons, assez différent du précédent « Downburst ». Avec ce dernier, nous avions essayé de changer pas mal de choses, et avec le recul je pense que ce CD était un poil trop ambitieux et quelque peu surproduit, ce qui avait déstabilisé certains fans. Avec « Memorial Roots », nous retrouvons un peu nos racines, nous sommes en présence d’un album plus direct, plus spontané, qui nous ressemble plus !

Ju de Melon : D’où le nom de l’album avec le mot « roots » (= racines, en anglais)…

Andy B. Franck : Oui, exactement ! Il est lié à notre style, à ce qui fait l’essence même de notre musique, à notre passion commune en tant que musiciens qui a fait naître un groupe et une musique cohérente. Cet opus est définitivement « comme nous », sans artifice, donc forcément le choix du mot « racines » pour son titre n’est pas anodin. C’est un vrai retour aux sources, dans le sens « moderne » du terme car bien évidemment nous continuons notre marche en avant malgré tout. En ce qui concerne le mot « Memorial », il est plus en connection avec les paroles… Celles-ci parlent du passé, de la façon dont les gens doivent prendre soin d’eux afin qu’ils ne fassent pas les mêmes erreurs que leurs ancêtres ou leurs parents, tout en pensant au futur et à celui de leurs enfants. Ce n’est pas un album concept mais tout est un peu lié dans le sens où ça parle du rapport que l’humanité entretient avec les problèmes politiques, historiques ou religieux.

Ju de Melon : Comment comparerais-tu « Memorial Roots » avec certains des albums précédents de Brainstorm comme « Soul Temptation » et « Liquid Monster » ?

Andy B. Franck : Je pense que « Soul Temptation » a véritablement été un album hyper important pour nous dans notre carrière, et nous avons essayé de continuer sur cette voie avec un « Liquid Monster » dont certaines chansons auraient pu figurer sur « Soul Temptation ». Mais nous étions je pense arrivé un peu « au bout » de ce processus, c’est pourquoi pour « Downburst » nous avions décidé de changer énormément de choses, de producteur, de façon d’enregistrer et de composer, de même pour les paroles ou mes lignes vocales, bref j’ai opéré de profonds changements. Mais un an après la sortie de l’album, je me suis rendu compte que j’en avais sûrement trop fait, et c’était également l’avis des autres membres du groupe. Du coup on a un peu analysé la situation et nous avons opéré un léger retour en arrière, en essayant d’éliminer certaines erreurs commises sur « Downburst » tout en gardant cette projection vers l’avant. Bref, « Memorial Roots » est un parfait compromis selon moi, et je pense que ce sera encore mieux à l’avenir !

Ju de Melon : Combien de temps ça vous a pris pour écrire et enregistrer l’album ?

Andy B. Franck : Nous avons commencé à écrire les chansons vers janvier ou février, quelque chose comme ça. Ensuite nous avons commencé l’enregistrement vers le mois de mai… et c’est allé très vite ! Contrairement à « Downburst » par exemple où ça m’avait pris 2 à 3 semaines pour enregistrer le chant, ici j’ai tout fait en l’espace de 3 jours… ce qui montre en fait que les paroles et les lignes vocales sur « Memorial Roots » sont vraiment venues hyper spontanément, c’est du metal qui vient « droit du coeur » en quelque sorte ! C’est un peu ça l’histoire de cet album…

Andy

Ju de Melon : Quelles sont tes chansons préférées ou celles dont tu es le plus fier sur ce nouvel album ? Une question toujours compliquée s’il en est…

Andy B. Franck : Pas tellement en fait (rires) ! Non, pour moi ce n’est pas dur de choisir, en fait cela se voit sur la tracklist. Je voulais que l’album commence par les « meilleures » en quelque sorte, du coup les 3 premières (« Forsake What I Believe », « Shiver » et « The Conjunction of 7 Planets ») étaient pour moi une évidence. J’ai insisté pour qu’elles débutent l’album, pour le reste de l’ordre j’ai laissé un libre choix… Mais de ces 3, il y en a une dont je suis encore plus fier : « The Conjunction of 7 Planets » … Une chanson unique pour Brainstorm, une première pour nous !

Ju de Melon : Et la chanson la plus difficile à chanter pour toi sur cet album ?

Andy B. Franck : Euh… Disons que bien sûr « The Conjunction of 7 Planets » a été un véritable défi, rien que le fait de bien faire paraître ce sentiment triste et un peu sombre n’a pas été évident. Mais pas tant que ça en fait ! Comme je te l’ai dit tout à l’heure, tout est venu du coeur, je ne me suis pas pris la tête et tout est sorti presque naturellement. Si tu crois en ce que tu chantes, si tu ressens bien les choses, tout vient très facilement… Du coup, en studio, tout était très simple, il y a eu très peu de prises ratées ou à refaire, bref ça s’est super bien passé à ce niveau !

Ju de Melon : Des projets pour la suite de la tournée avec Brainstorm ?

Andy B. Franck : Là on vient juste de finir une tournée européenne avec Primal Fear, nous n’avons pour l’instant joué qu’une seule fois en France à Bordeaux. Mais depuis 2-3 jours je suis en pourparlers pour la seconde partie de notre tournée, et avec un peu de chance celle-ci devrait nous amener à Strasbourg, Lyon et à Paris. La France fait définitivement partie de nos projets, donc attendez-vous à nous voir revenir ! Tout devrait recommencer aux alentours du 13 janvier si je ne me trompe pas, en Norvège, puis ensuite en Espagne et on devrait remonter vers la France par la suite !

Ju de Melon : Parlons un peu du changement de label, puisque vous êtes passés de Metal Blade à AFM Records pour cet album…

Andy B. Franck : C’était je le crois un changement nécessaire. C’était important pour le groupe et ça le sera encore plus pour le futur… Jusque là nous étions en fait le seul groupe power metal signé chez Metal Blade au mileu de nombreux groupes death ou black. Ce sont des amis à nous qui nous ont longtemps soutenus, mais le souci venait du fait qu’ils ne savaient plus trop comment gérer notre promotion, ils hésitaient beaucoup. Alors nous sommes passés avec AFM qui nous a très vite recueilli et déjà fait du bon boulot pour nous, travail qui sera encore plus visible et important sur le prochain album je pense ! Tout se passe bien mieux que sur la promotion de « Downburst » en tout cas…

Ju de Melon : Ca fait maintenant 10 ans que tu es le chanteur de Brainstorm, quels sont tes meilleurs souvenirs jusque là avec le groupe ?

Andy B. Franck : Oh si tu savais, je n’en ai vraiment que des mauvais… (rires) ! Non sérieusement (rires)… Je pense que notre show au Wacken 2005 (je crois, je ne suis plus sûr de la date) fait partie de nos grands moments, et tout ces shows en Amérique ou au Mexique également, des endroits assez uniques pour moi car jamais je n’aurais imaginé jouer là-bas un jour lorsque j’ai débuté ma carrière. C’est pour cette raison aussi que je suis toujours très fier et heureux de jouer en dehors de mon pays, car je réalise en quelque sorte mon rêve de gosse à aller de pays en pays pour faire ce que j’aime faire : me produire sur scène ! Et j’ai des images en tête que je ne suis pas prêt d’oublier…

Ju de Melon : A ton avis, quel est le meilleur album et la meilleure chanson de l’histoire de Brainstorm ?

Andy B. Franck : Là encore ce ne sera pas forcément très dur à choisir, en fait… Pour moi le top de Brainstorm reste « Soul Temptation », et la meilleure chanson selon moi est sur le nouvel album : « The Conjonction of 7 Planets ». Je ne saurais te dire pourquoi… Pour « Soul Temptation », disons que j’aime tout, chaque chanson qui le compose et même la pochette, une vraie réussite pour nous.

Andy

Ju de Melon : Parlons un peu de ton autre groupe, Symphorce… des infos concernant le prochain album ?

Andy B. Franck : Disons que d’ici 2 ou 3 semaines, on va se rencontrer avec les autres membres afin de parler du prochain album. Et probablement que dès début janvier on devrait débuter l’enregistrement de quelques morceaux. Si tout va bien, il pourrait sortir aux alentours d’avril, ce qui devrait nous permettre de jouer dans quelques festivals d’été et entamer une tournée vers l’automne. On rejouera là aussi sûrement en France, on a de très bons souvenirs de notre tournée avec Sonata Arctica donc… En tout cas le nouvel album sera bon, tu peux rassurer tout le monde de ma part ! Je bosse encore sur les chansons en ce moment et franchement tout ceci s’annonce très très bien… En tout cas je suis très content car à un moment je me demandais s’il y aurait un nouvel album de Symphorce, car on était pas mal occupés avec Brainstorm, mais finalement on va trouver le temps pour et c’est vraiment une bonne nouvelle.

Ju de Melon : Cette fois-ci je suis certain de te poser une question difficile (rires), quelle personne t’a inspiré le plus en tant que musicien ou chanteur ?

Andy B. Franck : Hmm… et si je faisais une réponse difficile (rires) ! Avoue que c’est la première fois qu’on te la fait celle-là (rires) ! Et bien non, en fait c’est encore très simple pour moi, désolé (rires)… Bruce Dickinson ! C’est grâce à lui que j’ai découvert le heavy metal donc forcément… Et aujourd’hui encore il reste mon chanteur préféré, un véritable exemple à suivre.

Ju de Melon : En parlant de chanteur charismatique, tu es toi-même connu pour être un très bon showman. Quels conseils donnerais-tu à un chanteur qui débute sa carrière au niveau des concerts ?

Andy B. Franck : Tout d’abord merci pour le compliment. Sinon, en fait je déteste ces musiciens qui jouent sans bouger, qui se contentent de chanter sans rien faire de plus. Ils devraient prendre exemple sur les vieux shows, en regardant des DVD d’Iron Maiden qui pour moi montrent l’essence même du heavy metal : être en forme, courir d’un bout à l’autre de la scène pour haranguer la foule. Faut que les jeunes comprennent que le metal c’est pas juste faire le clown et boire le plus de bières possibles, tout est une question de puissance et d’énergie… Tu dois beaucoup donner aux gens pour qu’ils te le rendent, c’est un véritable échange ! Moi je veux que les fans en aient pour leur argent et qu’ils transpirent autant que nous sur scène, il faut qu’un chanteur interagisse avec la foule, le groupe et la musique qu’il interprète. C’est comme ça que j’ai découvert le metal dans les années 80 et je veux que les jeunes ressentent ce que j’ai ressenti à l’époque !

Ju de Melon : Quelles musiques écoutes-tu le plus en ce moment et… attention car cette fois-ci ça va être une vraie question difficile (rires), quel est ton album favori sorti cette année ?

Andy B. Franck : Ah oui là, en effet, c’est difficile (rires)… En fait, j’écoute de la pop… Non, c’est pas vrai (rires) ! Je n’écoute pas Lady Gaga ou les trucs du genre… Nan en fait j’écoute beaucoup de vieux trucs comme Iron Maiden ou Judas Priest, des classiques. En 2009, pour être honnête, j’ai été agréablement surpris par Killswitch Engage ou Amorphis, j’ai également adoré le come back de Kiss avec leur album « Sonic Boom »… J’ai l’impression d’avoir 15 ans quand je l’écoute ! C’est cool de voir que ces groupes sont encore là, mais d’un autre côté c’est un peu frustrant… on dirait que la relève des Iron Maiden, Kiss, AC/DC ou Judas Priest a du mal à se faire, du moins au « haut niveau ». En attendant, je pense en effet que « Sonic Boom » est mon album de l’année, à part « Memorial Roots » bien sûr (rires) ! En fait on peut retenir deux grands noms dans le hard rock/metal cette année : Kiss et Brainstorm (rires) ! Je plaisante bien sûr… quoi que… (rires)

Ju de Melon : (rires) En espérant que Brainstorm ait la même carrière que Kiss ! Merci en tout cas pour cette interview très agréable, quelques derniers mots pour les fans français et les auditeurs de La Grosse Radio ?

Andy B. Franck : Merci à toi ! J’espère vraiment qu’on va vous revoir en 2010 pour de nombreux shows ! On travaille dur en ce moment pour cela… En attendant, on vous souhaite le meilleur et merci pour le soutien ! A très bientôt !

Andy

Une entrevue très bon enfant comme vous avez pu le constater ! On souhaite bonne chance à Andy B. Franck et Brainstorm pour la suite, en espérant les croiser prochainement pour un show où La Grosse Radio Metal sera peut-être représentée…



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements