Hyrde, chanteur et guitariste de Stam1na (Français/English)

ENGLISH READERS : English version of the interview available below !!
Avec la sortie de leur nouvel album SLK, La Grosse Radio a eu la chance de s’entretenir avec Antti Hyyrynen alias Hyrde, meneur du groupe de crossover finlandais déjanté Stam1na. Ensemble, nous sommes revenus sur l’orientation musicale du dernier album, la signification des paroles (incompréhensibles pour des non-Finlandais), les influences du groupe, leur démarche artistique ne se concentrant pas uniquement sur la musique, ainsi que leurs projets futurs et bien d’autres choses encore !

En l’écoutant, on dirait que SLK est un album beaucoup plus noir et rugueux que la plupart de vos albums, et particulièrement Nocebo. Est-ce qu’il y a une explication ?

Nocebo parlait de l’immortalité. Avec SLK, nous admettons notre mortalité en tant que fait. Il y a un concept assez rude derrière les paroles. Pour faire court, l’album dit que tout a une fin.

Quel est le concept derrière cette pochette qui peut laisser perplexe ?

Pour cet album, on a souhaité enlever toute les couleurs. L’année dernière, tout a tourné autour des  couleurs dans le groupe, notre dernier album Nocebo était très coloré, et nous avons poussé le concept à son point culminant pendant notre tournée d’été l’année dernière. Sur scène, on avait des palmiers en plastique, des bouées de plage et des t-shirts avec motifs hawaïens.  On a senti qu’il était temps de faire du noir et blanc !

Est-ce qu’il y a un leader musical dans Stam1na, c’est-à-dire, un musiciens qui fait incorporer la plupart de ses idées dans vos albums, et plus que les autres musiciens ?

Il y a trois compositeurs principaux dans notre groupe. En général, c’est moi qui ai tendance à proposer le cadre musical, en tant que compositeur et directeur artistique, si tu veux. Ca c’est toujours passé comme ça. Je revois toujours tout avec les autres gars, mais je suis forcément au centre puisque je gère les relations avec le label, le design de l’album et le groupe.
 

Stam1na, Hyrde, interview, 2014,


Il semblerait que certains albums de Stam1na soient des concepts-albums. Lesquels devraient être considérés comme tels ?

Je dirais Uudet Kymmenen Käskyä, Viimeinen Atlantis et SLK.  Ils ont une forme de concept abordé par le biais des paroles. A part notre premier album éponyme, tous les albums de Stam1na ont un « sujet », et j’en parle dans chaque chanson de l’album. Il y a aussi une approche musicale conceptuelle sur SLK, avec des thèmes musicaux qui se répètent ça et là !

Fatalement, votre public qui ne parle pas finnois ne comprend pas un mot de vos paroles. Est-ce que tu as remarqué une différence dans leur manière de percevoir votre musique ?

Pas vraiment. C’est bizarre, mais notre public hors de Finlande n’a pas l’air d’être dérangé par le fait de ne pas comprendre notre langue. Ca doit être le pouvoir du tout qui se suffit à lui même. Mais je traduis les paroles en anglais presque à chaque fois. Une partie de ça est disponible sur notre forum.

Justement, sur votre forum, il me semble que tu as écrit que les fans étrangers saisissaient mieux certains détails dans votre musique que des Finlandais. Comment expliquerais-tu ça ?

Ouais, exactement ! Ils écoutent la musique, et pas juste les paroles. Ils raccordent leurs émotions et leurs interprétations au tout, sans juste se concentrer sur les paroles et essayer de comprendre ce que je raconte.
 

Pour en finir avec les paroles, quels sont les thèmes les plus abordés par Stam1na ?

La mort, bien sûr. On fait du métal, tu sais ! Et à côté de ça, se recoupent d’autres thèmes comme l’athéisme, l’anarchie, la violence en chacun de nous, un pessimisme général, et la science médicale.

Est-ce que cela comprend des déclarations politiques ?

Pas d’une manière claire, non. Ce n’est pas à moi de dire aux gens pour qui voter. Je ne donne pas de noms. Mais c’est vrai que j’ai toujours été quelqu’un de révolté. Dès que tu allumes la télé, on te verse de la merde dessus. Les personnes au pouvoir ont tous l’air de nous diriger vers une seule voie : celle qui leur permettra de garder le pouvoir et la richesse, et nous obliger à nous battre pour garder le contrôle sur les choses et nos droits.

A part une petite tournée avec Apocalyptica, Stam1na fait très peu de concerts à l’étranger. Comment cela se fait ?

C’est tout simplement qu’on a jamais eu de vraie opportunité. Il y a tellement d’éléments à prendre en compte dans ce puzzle, ce n’est clairement pas facile ! Ma propre explication, en tout cas en ce qui me concerne personnellement, c’est que nous sommes vraiment très très occupés avec ce que l’on fait en Finlande. Mais tout cette histoire de tournée internationale devrait changer dans un futur proche, normalement !
 

  


Il semblerait que Stam1na porte toujours beaucoup d’attention à tout ce qui entoure votre musique. Par exemplen vous avez intégré une petite bande dessinée dans l’édition spéciale de Vimeiinen Atlantis. Quelle était l’histoire derrière cette BD lugubre ?

Il y avait une histoire clairement établie derrière cet album. Il semblait approprié de la mettre en images, grâce au dessinateur Markku Metso. On n’avait pas assez de place sur le CD classique pour imprimer la BD, donc on l’a mis sur l’édition spéciale. Les dessins ont aussi été inclus dans notre campagne de promotion sur internet, ça a fait pas mal de bruit quand ça s’est su !

Vous avez aussi souvent des clips vidéos très travaillés et originaux. Comment trouvez-vous vos idées derrière chaque vidéo ?

C’est très simple, on a un très bon dealer ! Haha, non ! C’est juste qu’on aime bien s’amuser. Pourquoi ne pas essayer de faire des vidéos d’une manière originale et facile ?

Comme vous ne tournez pas internationalement, comment décrirais-tu la vide d’un groupe en Finlande ? Est-ce facile ?

La Finlande est un petit pays, tu sais, donc nos tournées sont assez courtes finalement. La plupart du temps, on donne nos concerts en week end, avec quatres concerts par semaine maximum. En tant que musicien, c’est difficile de vivre uniquement des ventes d’albums et des concerts. On a énormément de chance de pouvoir continuer Stam1na aujourd’hui ! En fait, je suis en train de répondre à cette interview depuis mon portable dans notre nouveau bus de tournée. Nous sommes en route pour Pori !

Stam1na, SLK, 2014, album, interview, Hyrde,

Même si Stam1na a un son vraiment unique, il y a forcément des groupes qui vous ont influencés dans votre démarche artistique. Qui sont-ils ?

Si on fait une liste : Stone, un groupe culte finlandais de speed metal des années 80. Il y a aussi Sepultura, Slayer, Pantera, Dream Theater, Steve Vai, Children of Bodom, Soilwork. Il y a aussi YUP, un groupe de rock finlandais et Meshuggah. Il y a au moins ces groupes-là !

Dans une interview avec Eicca Toppinen d’Apocalyptica, il m’a dit qu’il avait participé au financement de Nocebo. Est-ce que cela signifie que vos albums sont financés de manière indépendante ?

Eicca a vu du potentiel dans une collaboration entre nous et Joe Barresi (Tool, Queens of The Stone Age, Enslaved…) Pour rendre cela possible, il a souhaité participer au financement de la production de l’album. Cela fait maintenant dix ans que nous travaillons avec notre label Sakara records, et c’est notre plus gros projet à ce jour. Nous avons tous fait de notre mieux !
 

Quels sont vos futurs projets : une tournée à l’étranger, des side projects ?

J’espère qu’on va vous rendre rapidement visite en France. On est en ce moment en train de construire des partenariats. On devrait normalement passer une année incroyable : on tourne en Finlande jusqu’à la fin de l’été, et après il devrait y avoir de nouvelles choses bien sympathiques qui vont se passer. Vous saurez tout bientôt !

Est-ce que tu as un mot pour vos fans francophones ?

Je ne sais pas comment ça s’écrit, mais mon très bon ami  Jean-Eric m’a dit de dire ”ze zu oui örö”. Ca veut dire ”je suis heureux”, je crois !

Interview réalisée par Tfaaon

English version of the interview

1) What is the concept of the SLK artwork ?

Hyyrynen: This time we wanted to take out all the colours. Last years it’s been all about colours, our 5th album being really coourful and having it all highpoint in our last summer’s tour… We had plastic palm trees, inflatable beach toys and hawaji shirts onstage. It was time to fade to black & white.

2) To my ears, I would say that SLK is darker and rougher than most of your albums,especially Nocebo. Is their an explanation ?

Nocebo album was about immortality. SLK is admitting our mortality as a fact. There is a rough consept of a story behind the lyrics. In short it says that everything comes to an end.

3) Is there a musical leader in Stam1na? ( mean somebody that gets most of his ideas incorporated in your albums, and more than the other guys. )

There are three main composers in our band. Usually it tends to be me who is behind the big picture, as a writer and as a artistic director if you will. It is just how it has been. I summ everything up always with all of the lads but being in the middle with the record label, the graphic designer and the band is my job.

4) It seems some of your albums are concept albums ? Which one should be considered as such ?

I’d like to say Uudet kymmenen käskyä, Viimeinen Atlantis and our latest SLK album. They have a sence of a consept in a form of lyrical comprehension. Excluding the self-titled debyt album, all of Stam1na albums have a ”topic”. I write about it in every song on that record. There are also some musical sides on this one, some musical themes repeat here and there.

5) Of course, your non finnish audience doesnt understand a bit of your lyrics. Have you noticed a difference in the way they perceive your music ?

Not really. It is weird but non-finn-audience do not seem to mind the fact they don’t know our language. It must be the power of the whole show that explains itself. But I also transalte the lyrics almost every time in English. Some of this is available in our forum.

6) And I think Hyrde stated on the official forum that non Finnish listener seem to grasp some details in your music better than Finnish fans. How would you explain that ?)

Yeah, exactly! They listen to the music, not just the words. They connect their own feelings and interpretations of the content, not just try to figure our what the fuck am I writing about.

7) To finish with the lyrics, what would be the most used lyrical themes by Stam1na ?

Death, of course. It is heavy metal you know! Besides that things gather up with the themes of atheism, anarchy, self-violence, general pessimism and medical science.

8) Does it include political statements ?

Not clearly, no. I am not up to teach people who to vote. Not by names, anyways, but I have been always angry. Every time we open up the TV it’s shit pouring down on us. The people in charge seem to steer us all in only one way. That is to make them maintain their leadership and wealth and make us others to fight for our grip on things. And rights.

9) Except for a tour along with Apocalyptica, Stam1na doesnt do much touring abroad. Why is that so ?

We haven’t had a proper possibility. It takes so many pieces to connect in that puzzle. My main explanation, at least for myself is that we have basicly been so fucking busy here in Finland. But the whole touring problem’s gonna change in the near future I believe.

10) It seems that Stam1na has always been very careful with everything surrounding your music. For instance, you put a small comic book in the Vimeiinen Atlantis special edition. What is the story behind that bleak comic book ?

There was a clear story behing that album, it seemed suitable to have an comic artist Markku Metso to picture it. We did not have space enough in our normal CD so we ended up printing that in our special edition. The graphics were also included in our promotion work via Internet, there was some nice bubbling among people when that shit went online…

11) You also have always pretty worked and original videos. How do you come up with the ideas behind each video ?

Maybe somebody delivered us the right drugs… Heh. No, we just like to have fun. Why not do video art in a different & easy way?

12) As you don’t tour abroad much, how would you describe the life of a band in finland ? Is it easy ?

Finland ain’t that big country you know, these tours are quite short drives. Usually we give shows on weekends, maybe four shows max in one week. As a musician it is hard to make your living only playing live or only selling albums. We are superbly lucky to have this Stam1na thing going on right now. Actually, I am writing this interview on my laptop in our new tour bus… We’re heading to Pori today!

13) Even if Stam1na has a pretty unique sound, some bands must have influenced you in your artistic endeavor. Who are they ?

As a list it would be: Stone (a Finnish legend speed metal band from the 80’s), Sepultura, Slayer, Pantera, Dream Theatre, Steve Vai, Children Of Bodom, Soilwork, YUP (a Finn rock band) and Meshuggah. Atleast these.

14) In an interview with Eicca toppinen, he told me that he participated to the financing of Nocebo. Does that mean that your albums are all indepedently financed ?

Eicca saw potencial in the collaboration with us and Joe Barresi, the producer. To make that happen, to have us working together, he was willing to join in in our production management. We have been working with our present record label Sakara Records for a deceade now, this was the biggest project so far. We all did our best!

15) What are your plans for the future ? (tour abroad, side projets , etc…)

Hope to see you in France soon! We’re building up some secret connections. Hope to have a fucking killer year, we’re touring in Finland until the end of the summer, then there will be some nice new things. Tell you all about it later!

16) Do you have a word for your French speaking fans ?

I do not know how to spell it write but my good friend Jean-Eric told me to say ”ze zu oui örö”. It is suppose to sound like ”I am happy” in your language.

Interview by Tfaaon

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements