Loudblast – Burial Ground

Dix ans après Planet Pandemonium, l’album de la reformation pour Loudblast, la légende française du Death est de retour. Après un Frozen moments between Life and Death (2011) plutôt bien accueilli par le public et la critique, la bande de Stéphane Buriez publie son nouvel album, Burial Ground, dont la sortie est prévue pour la fin du mois d’avril chez Listenable. Le line up du groupe est resté inchangé depuis le dernier album et si Stéphane reste le seul membre d’origine et le leader du groupe, tous les musiciens ont mis la main à la pâte pour composer ce septième opus (huitième si l’on compte le split cd Licensed to Thrash).

L’album s’ouvre sur "A Bloody Oath" présenté récemment en live par Loudblast lors de la tournée commune avec Benighted. Ce titre est plutôt bien représentatif de l’album et met en avant les ambiances très sombres, presque malsaines de ce Burial Ground au titre évocateur. La voix de Stéphane se veut inquiétante, avant de se déchainer. Si les titres sont généralement plus lents que sur les premières productions du combo, et souvent en mid tempi ("A Bloody Oath", "Ascending Straight in Circle", "I Reach the Sun"), les riffs restent néanmoins très mélodiques. Le chant de Stéphane Buriez est également beaucoup plus modulé que sur les autres albums de la formation, par moments grave et puissant ("The Void"), à d’autres susurré ("Bloody Oath", "I reach the sun"), renforçant l’ambiance oppressante très bien illustrée par la pochette de l’album.

Mélodiquement accessible, Loudblast nous emmène sur des chemins encore peu explorés au cours de leur longue carrière (30 ans l’année prochaine) et leur riche discographie, à l’image du très accrocheur "Soothing Torments" et du direct "Abstract God". Le riff principal de "From Dried Bones", également présenté au public lors de leur récente tournée, fait ressortir les influences Black Metal de Drakhian, soliste de la formation, qui sont extrêmement bien digérées dans les compositions de Burial Ground ("The Void"). Drakhian s’illustre par ailleurs à de nombreuses reprises au sein de l’album par des soli inspirés ("Soothing Torments", "The Void", "The Path").

Alex Lenormand (basse), désormais solide pilier du groupe (sur scène comme en studio) apporte sa patte aux compositions, de façon subtile mais bien pesée (l’introduction de "The Void", les parties lentes de "A Bloody Oath"). La production de l’album permet d’ailleurs à chacun des membres du groupe de trouver sa place et de mettre en avant le côté pesant et torturé de la musique. Hervé Coquerel, le fidèle batteur des Lillois, est d’ailleurs bien mixé, permettant à l’auditeur d’apprécier toutes les subtilités dans ses parties de batterie. Là où le rythme ralentit sur l’ensemble du disque, Hervé continue de tracer sa route à coups de double pédale ("Darkness will abide", le pont de "A Bloody Oath", "The Path"). Le contraste entre la lenteur des riffs de guitare et la rapidité d’exécution des rythmiques d’Hervé contribue à donner une sensation de puissance à l’ensemble, impression renforcée par le chant de démon de Stéphane Buriez ("Abstract God").

L’album se termine sur "The Path" qui, en écho au dernier morceau de Frozen Moments, révèle un final essentiellement instrumental et épique, faisant la part belle aux guitares très mélodiques et au feeling presque bluesy. Ce titre conclue en beauté un album qui, s’il diffère de l’ensemble de la discographie des lillois, a toutefois toute sa place et pourra sans aucun doute être considéré comme un classique du groupe. Fait rare pour être ici souligné, aucun morceau ne suscite l’ennui et tous les titres ont un énorme potentiel live.

Loudblast réussit ici un sans faute, et confirme qu’après trente ans de carrière, le groupe est encore au top de sa forme. Burial Ground peut sans nul doute concourir au titre d’album de l’année, et l’on parie que les Lillois sauront, à l’aide de cet album, convaincre les anciens fans et conquérir les plus jeunes. Rendez-vous au Hellfest pour mesurer toute la dimension de ce futur classique en concert !
 

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements