Sonata Arctica (+ Trick or Treat) au Bataclan (23.04.2014)

Power arctique au Bataclan
 

Sonata Arctica s’est bien fait remarquer lors de sa dernière date parisienne, en donnant un concert musclé, rempli de titres anciens fort attendus par les fans. Dans une ambiance électrique et bon enfant, les Finlandais ont su donner un concert qui a procuré son lot de bons souvenirs. Pour ouvrir le bal étaient invités les italiens de Trick or Treat, qui ont su donner la banane à l’assistance après avoir mis du temps à se mettre dans le bain.

Trick or Treat

La soirée commence avec Trick or Treat, groupe italien de power metal fièrement mené par Alessandro Conti, aussi connu pour officier sur le Rhapsody de Luca Turilli. Ce groupe s’était notamment illustré en première partie d’Helloween en 2011, en donnant un set enjoué et convaincant, dans l’esprit Helloween.

Trick or Treat

Ici, le groupe met malheureusement un peu de temps à démarrer. Les titres issus de Rabbit’s Hill, Part.1, dernier album en date du groupe, ont un peu de mal à passer l’épreuve de la scène. Le fun commence avec "Loser Song", le public se réveille et se montre plus réactif. Il le sera encore plus sur l’improbable reprise de Cyndi Lauper, "Girls Just Want to Have Fun", reprise ici à la sauce metal. Le final sur "Like Donald Duck" met tout le monde de bonne humeur.

Si le set a mis du temps à se mettre en place, on peut tout de même remarquer que les musiciens sont dedans tout le long du show, avec un Alessandro Conti bien en voix, des guitaristes qui offrent des solos harmonisés bien exécutés et un bassiste à l’aise, même dans son solo au tapping sur "Wrong Turn". De quoi permettre au public de se régaler avant d’assister au show en tête d’affiche tant attendu.

Trick or Treat

Setlist :

Prince with a 1000 Enemies
Premonition
Loser Song
Wrong Turn
Girls Just Want to Have Fun [reprise de Cyndi Lauper]
The Tale of Rowsby Woof
Like Donald Duck

Sonata Arctica

Il est maintenant temps de fêter le retour de Sonata Arctica à Paris, un an et demi après leur dernier passage au Bataclan. Cette fois-ci, le groupe délivre un concert très différent du précédent. Exit le set acoustique et la mise en avant du dernier album, le groupe revient au power metal et délivre une setlist essentiellement old school.

En effet, plus de la moitié des titres joués ce soir ont plus de 10 ans. Le public peut donc apprécier le retour de "Wolf & Raven", qui vient se placer directement avant le rappel et raboter la fin de "Kingdom for a Heart". "My Land" fait son retour aussi après avoir été absent des setlists pendant sept ans et se place aux côtés des classiques "FullMoon" et "Don’t Say a Word".

Sonata Arctica

Parmi les titres récents, quatre sont issus de Pariah’s Child. Le groupe a eu l’intelligence de sélectionner les titres de manière à faire varier le set, avec le mélancolique "What Did You Do in the War, Dad?", l’entrainant "X Marks the Spot" et le sombre "Blood". Deux rescapés de Stones Grow her Name sont aussi présents : le direct Losing "My Insanity" et le single mélodique "I Have a Right".

Une fois n’est pas coutume, le public est très réceptif et arrive à se mettre dans une ambiance de concert de metal. Les mélodies sont reprises en chœur, comme l’intro de "My Land", et la foule semble même apprécier les titres récents. Sonata Arctica aurait-il donc réussi à draguer les fans old school avec son nouvel album ? Force est de constater que le public a répondu présent.

Sonata Arctica

Il faut dire que la performance du groupe est au poil. Tony Kakko, connu pour sa voix fragile lors de certains concerts, a réussi à exploiter toute la puissance de son organe pour rester au top pendant une heure et demie, sans jamais défaillir. A la guitare, Elias Viljanen se montre très pro et précis, dans ses parties comme dans celles autrefois interprétées par Jani Liimatainen. Pasi Kauppinen, le nouveau bassiste, se montre plus mobile et proche du public que son prédécesseur Marko Paasikoski et toujours aussi talentueux.

Il suffisait de pas grand-chose à Sonata Arctica pour donner de bons concerts. Un petit remaniement de setlist, des adresses au public plus concises et le tour est joué, les Finlandais ont réussi à donner un concert de power metal exemplaire, sachant conquérir plusieurs franges de son public, même si la plus directe était mise en avant. Il ne reste plus qu’à espérer que les prochains soient de qualité équivalente.

Sonata Arctica

Setlist :

The Wolves Die Young
Losing My Insanity
My Land
Sing in Silence
Paid in Full
What Did You Do in the War, Dad?
FullMoon
X Marks the Spot
Tallulah
White Pearl, Black Oceans...
I Have a Right
Kingdom for a Heart / Wolf & Raven

Rappel :

Blood
San Sebastian
Don't Say a Word
Vodka [outro]

Photos : © 2014 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe. 
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements