Loïc Tézénas, guitariste d’Eilera

Eilera est un groupe français que l'on pourrait qualifier de folk rock/metal. Composé de Eilera (chant, paroles, musique) et de Loïc Tézénas (guitare, musique, programmations), ils nous reviennent avec un Dark Chapter... and Stars - Part I, deux ans et demi après la sortie remarquée (notamment en Finlande) de l'album Fusion. Son guitariste Loïc a eu la gentillesse de nous accorder une interview.

Ju de Melon : Bonjour Loïc, tout d'abord merci de nous accorder cette interview !

Loïc Tézénas : De rien, merci à toi.

Ju de Melon : Première question, comment te sens-tu actuellement et à quoi occupes-tu tes journées ces derniers temps ?

Loïc Tézénas : Ça va plutôt bien, les journées sont bien remplies. Beaucoup de musique, évidemment.

Ju de Melon : En fin d'année 2009, tu as donc présenté avec Eilera Darker Chapter... and stars, part I. Or cet opus n'est pas sorti physiquement sous format CD si je ne m'abuse, pourquoi ce choix d'une sortie uniquement en format numérique ?

Loïc Tézénas : Cette option nous a permis de proposer notre musique sans plus attendre. Quand il a été clair que nous ne travaillions plus avec notre ancien label, rester au point mort était hors de question. Nous aurions préféré sortir l'album sur CD, mais nous voulions rester actifs en attendant de trouver un nouveau deal. Après la sortie de Fusion, nous avons travaillé sur beaucoup de nouvelles chansons. Nous avons en stock l'équivalent de 2 albums. On était impatient d'en proposer au moins une partie, sur enregistrement et sur scène. L'idée a donc été de les publier au fur et à mesure de leur enregistrement sur eilera.com, avec une page illustrant chaque chanson.

Loïc Tézénas

Ju de Melon : Son titre énigmatique semble présager une Part II (ou plus encore) pour bientôt, peux-tu nous en dire plus à ce sujet et est-ce que ceci a un rapport avec la longueur assez modeste du premier chapitre ?

Loïc Tézénas : Il y aura une Part II. Les chansons sont déjà composées. Nous prévoyons de la sortir pour cet automne.

Ju de Melon : Est-ce que ce Darker Chapter referme un certain concept et raconte une ou plusieurs histoire(s) ?

Loïc Tézénas : Les chansons ont toutes un point commun. Chacune d'elles raconte une histoire dans laquelle les personnages brillent par leur volonté de vivre et de rêver malgré un environnement sombre. Chaque texte est un hommage à ceux qui rendent le monde un peu plus beau et magique malgré les difficultés.

Ju de Melon : Eilera étant une formation portant le nom de sa chanteuse, considères-tu ce projet comme un groupe à part entière ou te sens-tu en quelque sorte comme l'accompagnateur de choix d'une chanteuse solo ?

Loïc Tézénas : Quand nous avons démarré ce projet, nous avons délibérément remis à plus tard la création d'un groupe. A l'époque nous avions eu chacun de notre côté des expériences de groupes et avions envie de tenter une formule différente. L'idée était de faire des chansons dans lesquelles Eilera pouvait s'impliquer à 100%. J'ai alors joué le rôle d'accompagnateur. Mais Eilera a vocation a devenir un groupe, au fil des rencontres. Jan Sormo (basse) en fait dorénavant parti. L'équipe s'agrandit !

Ju de Melon : Comment comparerais-tu cette nouvelle sortie avec le précédent album Fusion ? En quoi la musique de Eilera a évolué ou changé selon toi ?

Loïc Tézénas : Il y a eu évolution sur plusieurs aspects. l'atmosphère générale est plus sombre, et certaines parties sont plus heavy qu'à l'époque de Fusion. Le côté Folk est toujours présent mais moins systématique. On reconnait quand même assez bien le style Eilera ! Mais le plus gros changement vient de la place du chant. Maintenant, la mélodie du chant est devenue l'élément central de chaque chanson. Pour Fusion nous travaillions d'abord sur la musique et les arrangements, Aurélie travaillait ensuite sur les textes et les lignes de chant. La voix était alors un élément de plus dans les arrangements. Depuis nous avons inversé le processus. Eilera travaille d'abord sur les textes et leur mélodie en s'accompagnant à la guitare. Chaque chanson est déjà solide avant que nous ne commencions à travailler dessus ensemble.

Ju de Melon : Des 6 chansons composant ce nouvel effort, laquelle préfères-tu personnellement et pour quelles raisons ?

Loïc Tézénas : J'ai une préférence pour "Lucie After War" pour l'histoire qu'elle raconte. C'est une chanson qui me met de bonne humeur. Mais ça, c'est ma réponse d'aujourd'hui. Ma préférence change souvent ! Chacune des chansons a une identité propre très forte.

Ju de Melon : Peux-tu nous parler des projets de tournée/dates/festivals avec Eilera ? Il me semble que vous avez déjà donné quelques concerts récemment...

Loïc Tézénas : Oui, nous avons fait une petite série de concerts pour le lancement de Darker Chapter... and stars. Les nouvelles chansons sont vraiment taillées pour le live, nous en avons eu la confirmation ! Nous faisons une autre série de concerts au mois de juin, les dates sont annoncées sur notre site. Nous serons notamment à Paris le 5 juin. Un nouveau batteur, Jean Ferry, a rejoint l'équipe pour ces prochains concerts. Nous préparons une autre tournée pour cet automne.

Ju de Melon : Comment vois-tu l'avenir artistique et musical de Eilera ? Est-ce que de nouvelles idées voire des projets fourmillent déjà dans vos têtes ?

Loïc Tézénas : Oui, il y a beaucoup de choses que nous avons envie de faire. Des concerts acoustiques par exemple, pourquoi pas un album acoustique même. Mais aussi nous voulons agrandir petit à petit le line-up sur scène. Pour notre tournée en Finlande, nous avions en plus un violoncelle et un fiddle. C'est quelque chose que nous voulons renouveler, et même compléter... Une autre idée, si un line up se stabilise, on aimerait faire un album composé en groupe, avec une touche plus rock, plus "libre", comme on aime l'entendre venant de Led Zeppelin par exemple. Mais pour le moment nous préparons les concerts à venir, et prévoyons ensuite de travailler sur Darker Chapter... and stars - part II.

Eilera

Ju de Melon : Le fait d'avoir mis à disposition Darker Chapter... and stars - part I en format numérique est-il une bonne alternative au téléchargement illégal selon toi... ou un "risque" supplémentaire face à ce phénomène ?

Loïc Tézénas : Ha ! Débat complexe ! Il s'agit bien d'une alternative, mais qui ne compense pas le déclin actuel du marché du disque, loin de là. Les habitudes ont déjà beaucoup changé. Et pas en faveur des musiciens. Les nouvelles générations se sont habituées à la gratuité de la musique. Pour beaucoup, c'est devenu naturel de ne pas soutenir les groupes qu'ils écoutent. Heureusement il reste quelques irréductibles qui continuent à acheter des CD !! On peut critiquer l'industrie du disque, mais elle a quand même permis l'apparition de monstres comme les Pink Floyd, Metallica, Iron Maiden, Led Zeppelin, Rammstein et beaucoup d'autres... Je ne crois pas que les alternatives proposées sur internet permettent ce genre de phénomènes. A moins d'un revirement de situation, je suppose qu'il y aura de moins en moins de grands groupes qui émergeront...

Ju de Melon : Que penses-tu d'ailleurs de cette Loi Hadopi typiquement française qui cherche à réguler les échanges Internet dont le téléchargement illégal d'ailleurs ?

Loïc Tézénas : Complètement inadaptée... Que les autorités cherchent des solutions pour aider les artistes à vivre de leur musique me parait être une bonne chose, mais la loi Hadopi est tellement contre productive que j'en viens à me demander si l'intention de départ était réellement de protéger les artistes...

Ju de Melon : Il me semble que tu as débuté au sein du projet Kalisia, que depuis tu as quitté pour te concentrer sur Eilera. As-tu suivi la sortie de l'album Cybion l'an passé et qu'en penses-tu le cas échéant ?

Loïc Tézénas : Oui, j'étais curieux d'entendre comment Cybion allait sonner au final. J'avais quitté le groupe après avoir enregistré mes lignes de guitare et à l'époque les textes et certains arrangements n'étaient pas terminés. Il me semble que le résultat est à la hauteur des ambitions d'origine.

Ju de Melon : As-tu d'autres projets musicaux en cours ou en prévision en plus de ton implication avec Eilera ?

Loïc Tézénas : Je viens de former un nouveau groupe, DETOXED. Pas d'ambiguïté sur le style : du Metal !

Ju de Melon : Que penses-tu de la scène metal française actuellement ? Est-elle selon toi plus forte que jamais ou en "régression" par rapport au passé ? Suis-tu quelques groupes de près ?

Loïc Tézénas : Il y a des signes très encourageants : le succès d'un festival comme le HellFest, l'apparition de groupes Metal au festival des Vieilles Charrues... tout ça montre que du chemin a été parcouru. Mais la route est longue avant que le Metal ne devienne un courant aussi respecté que dans la plupart des autres pays européens. Sinon, je suis curieux de voir jusqu'où va aller Gojira. Leur parcours est brillant et leur succès mérité.

Ju de Melon : Quels sont les artistes/groupes qui t'ont donné envie de faire de la musique metal ?

Loïc Tézénas : Metallica a été le déclic : "je veux une guitare, et c'est ça que je veux jouer !" ... C'était l'album Ride The Lightning.

Ju de Melon : Quelle musique écoutes-tu le plus actuellement ? Peux-tu nous citer quelques uns de tes coups de coeur actuels ?

Loïc Tézénas : J'ai beaucoup écouté Venus Doom de HIM. Ces derniers mois, j'ai aussi pas mal écouté Opeth, In Flames, Nightwish, Rammstein, Tool...

Eilera

Ju de Melon : Merci beaucoup d'avoir répondu à nos questions, as-tu quelques mots supplémentaires à rajouter aux fans français et aux auditeurs de La Grosse Radio ?

Loïc Tézénas : Je vous donne rendez-vous aux prochains concerts d'Eilera !

Ju de Melon : A très bientôt, bon courage pour la suite avec Eilera et pour le reste !

Loïc Tézénas : Merci à La Grosse Radio pour son soutien !

On souhaite le meilleur à un groupe courageux qui ne cesse de surprendre et de s'agrandir, en leur espérant de vite retrouver un label et de continuer sur la voie du succès.

Site Officiel de Eilera
Myspace Officiel de Eilera

Page de Eilera sur La Grosse Radio



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements