Marty Friedman + Gus G. à  l’Empreinte (20.05.2014)

On l’attendait depuis un petit moment, cette date parisienne du tour, en co-headlining, Gus G / Marty Friedman. Ayant à cœur depuis toujours de mettre à l’honneur d’autres musiciens, et de s’épanouir au sein d’une véritable troupe de talents, le guitariste américain délocalisé depuis une décennie au Japon, venait nous proposer un nouveau brassage d’ethnies en ce mardi 20 mai dernier. L’année dernière entouré du guitariste israélien Yossi Sassi et de notre compatriote Stéphan Forté, c’est accoquiné du grec Gus G et d’une bande hétéroclite (pêle-mêle : bassiste israélien, batteur belge, chanteur suédois, et guitariste japonais) qu’il est venu présenter son Guitar Universe 2014 à l’Empreinte de Savigny-le-Temple (77).

 

Gus G

 

 

Dans une salle pas complète, mais de configuration extrêmement sympathique et instaurant d’emblée une ambiance cosy très « tournée des clubs », c’est Gus G qui a l’honneur d’ouvrir le bal. Si le guitariste grec parti tenter sa chance au pays de l’Oncle Sam a su y triompher avec le groupe Firewind puis attirer l’attention d’Ozzy Osbourne, il n’en garde pas moins aujourd’hui en solo cette affection pour la configuration de « groupe ».

 

Car un gros point commun qui réunit les deux cerbères de ce soir est bien ceci, et c’est dans cette structure qu’ils choisissent d’y laisser fleurir leur talent guitaristique. Présentant majoritairement des titres de son album solo sorti récemment - I Am The FireGus G agrémentera néanmoins son programme de titres de Thin Lizzy, Black Sabbath / Ozzy, mais aussi Firewind bien évidemment. Epine dorsale commune aux deux headliners, le stage band est constitué du bassiste israélien Or Lubianiker (Yossi Sassi), du batteur belge Johan Nunez (Nightrage, Firewind), et du chanteur suédois Mats Leven (Malmsteen, Candlemass, Adagio…) qui œuvrent de manière très pro et efficace.

 

 

Un programme impeccablement exécuté, qui ravira les fans de hard rock 80’s présents dans la salle, ainsi que de grandes voix du metal (Mats Leven très en-forme, à tel point qu’il est difficile d’imaginer que le bougre a … pas loin de 50 ans !).

 

 

 

Setlist Gus G :

My Will Be Done
Eyes Wide Open
Blame It on Me
Vengeance
Summer Days
Just Can't Let Go
Hollywood (Down on Your Luck) (Thin Lizzy cover)
World on Fire (Firewind song)
The Fire and the Fury (Firewind song)
Terrified
Into the Void (Black Sabbath cover)
Redemption
I Am the Fire
Crazy Train (Ozzy Osbourne cover)
 

Marty Friedman

Nul besoin de présenter Marty Friedman, le virtuose au blase de comptable, qui a su briller au sein de la scène metal 80’s-90’s avec Cacophony puis Megadeth (plus de 10 millions d’albums vendus de par le monde, au sein du groupe Californien, tout de même…), puis s’aventurer en solo aux US dans un premier temps, pour enfin investiguer et s’imposer au pays des Nippons. Nul besoin de rappeler également son apport à la scène mais aussi au monde de la guitare (en termes d’introduction de nouvelles gammes, de nouvelles manières de jouer, de nouvelles manières de faire – tout simplement).
 


Ce soir, le groupe de Marty adopte un nouveau groove et un abord plus heavy, avec la frappe « lourde », notamment, du batteur Jo Nunez (et qui rappelle davantage la phase Jeremy Colson, que Chargee – le batteur japonais fou, des deux tours précédents). Un set de magie strictement instrumentale, au cœur duquel le public comblé retrouve le phrasé si singulier de Marty - et son son particulièrement tranchant (vive le micro aigu !) - épaulé avec brio par le virtuose japonais Takayoshi Ohmura, qui sait retranscrire à la perfection les harmonies & enchevêtrements complexes des titres extraits de ses albums solos, mais aussi de Cacophony, comme à l’accoutumée.
 


Autre habitude, le solo de « Tornado Of Souls » (Rust In Peace, Megadeth – 1990) qui marque toujours un point d’orgue dans le show du guitariste. Exécuté impeccablement (pour ne vraiment pas changer de d’habitude), le show de ce soir fait entrevoir du rêve à tout guitariste présent dans la salle, mais pas que. Le jeu de Marty est tellement éloquent qu’il se substitue volontiers à toute tentative vocale, et il montre habilement qu’il sait briller au sein d’un groupe. Si Friedman fait le choix d’une logistique qui met à l’honneur un show plus feutré que celui d’un Vai ou d’un Satriani, son jeu n’en demeure pas moins de tout aussi bonne qualité, et tout autant impressionnant.

 

Sonnant comme une sorte de "Cacophony dopé aux stéroïdes" (expression de Marty himself), la mouture live 2014 du Marty Friedman band affiche une précision et une cohésion imparables, et font davantage la part-belle aux morceaux techniques et rapides, qu'à la phase plus pop ("True Obsessions", puis "Cryptic Writings" et "Risk" de Megadeth également) ou new age ("Scenes", "Introduction") de la carrière du guitariste. Moment fort sur "Forbidden City", qui sait capturer le juste milieu entre toutes les périodes mentionnées ici.

Pour le pot final, Gus G et Mats Leven rejoindrons le groupe afin de proposer une reprise du « Symptom Of The Universe » de Black Sabbath, et ainsi couronner de manière magistrale le spectacle de ce soir.
 


Il faut saluer le côté « sans frontières » des concerts que nous propose (presque) chaque année Marty Friedman, sa volonté de présenter à chaque fois un bouquet de talents de nationalités différentes, qui prouve que la musique est résolument un langage universel qui transcende toute délimitation. 


Setlist Marty Friedman :

Hyper Doom
Steroidhead
Stigmata Addiction
Elixir
Amagi goe
Kaeritakunattayo
Inferno
Asche Zu Asche / My Oh My (Rammstein / Slade covers)
Forbidden City
Tornado of Souls (Megadeth)
Ripped (avec solo de Takayoshi Ohmura)
Devil Take Tomorrow
Ballad of the Barbie Bandits
Rappel :
Symptom of the Universe (Black Sabbath cover) (avec Gus G. et Mats Levén)

Liens utiles :

Marty Friedman
Gus G

Photos : © 2014 Arnaud Dionisio / Anantaphoto
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements