Enthroned – Pentagrammaton

Enthroned , groupe de black metal belge né en 1993 à Namur aux moults problèmes de line-up ( 13 ex-membres en 17 ans !) vient de refaire surface avec un nouvel opus d’un nom très équivoque sur les paroles du groupe. L’album « Pentagrammaton », 8ème opus du combo est sorti il y a peu chez Regain Records.

 

On commence par cette intro mystérieuse, envoutante et malsaine qu’est « In Missi Solemnibvs »  pour ensuite rentrer dans le vif du sujet par « The Vitalized Shell » , et tout s’enchaine à une vitesse folle car des morceaux comme « Ornament of Grace » ou même « Pentagrammaton » , titre éponyme de l’album sont de très bon goût , même excellents ! Même si l’album dure 41 minutes , ce qui est très raisonnable pour un album de black metal , il nous plonge dans un autre monde , plus ténébreux dont on ne sort pas facilement et qui nous entraîne jusqu’au dernier titre «Behemiron» d’une beauté insoupçonnable même si toujours dans la continuité du black .

 

Quant à la prod, pour une autoproduction, l’album est carrément bien foutu, et ce n’est pas pour nous étonner vu la qualité à laquelle nous avons eu droit avec des albums comme « Armoured Bestial Hell » ou « The Apocalypse Manifesto » (Auquel a participé Peter Tägtgren lui-même) . Des guitares tranchantes et une voix black qu’on n’entend pas souvent, qui passe du crié au growl en un rien de temps, une batterie bien présente. Mais… Un petit problème ! Dans quelques titres tel que «  Magnvs Princeps Leopardi » , il y a des petites fioritures comme, par exemple , des baisses de tonalités , de volume et une basse peut-être un peu trop mise en avant !

 

Ce « Pentagrammaton » n’est à mettre que dans les mains des amateurs de black metal et peut-être aussi à ceux qui veulent la puissance du black mais avec une assez bonne prod : très claire, sans fouillis et sans effet « musique enregistrée dans un garage (clichesque comme idée) ». Petite préférence aux deux morceaux « Nehas’t » et « The Essential Chaos » .

 

C’est un très bon album malgré cette prod un petit peu ratée, mais voilà, Enthroned est revenu, et il a vaincu !

 

Note finale : 8/10

 

PS : J’entends déjà des gens qui vont râler car « c’est trop extrême », mais il faut de tout pour faire un monde !  



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements