Angelus Apatrida au Hellfest 2014

Vendredi : 10h30, Mainstage 2

Thrash matinal

Nombre de fans s’entassent dans la file d’attente pour atteindre les scènes lorsque les espagnols d’Angelus Apatrida commencent leur set. Confiants et contents d’être là, les thrashers défoncent tout pendant la demi-heure qui leur est allouée, avec une sélection de chansons rapides et agressives, le moins qu’on est en droit d’attendre d’un jeune groupe de thrash.

Angelus Apatrida

Les musiciens sont dedans et en place. Pas un couac sur scène, tout le monde est carré, même le guitariste soliste Ekaitz Garmendia, présent pour remplacer David Alvaréz qui a dû subir une opération du genou. La prestation du remplaçant s’intègre parfaitement à celle des autres membres, bien dedans. On remarquera juste que les membres sont plus appliqués à jouer qu’ils ne sont mobiles.

En revanche, le public ne manque pas de rattraper le coup avec ses mosh matinaux et des circle pits fournis, et ce dès le deuxième morceau du set : « Of Men and Tyrants ». Tous les fans ont le sourire aux lèvres et semblent apprécier le fait de commencer le festival avec Angelus Apatrida. On remarque notamment que le public arrive à être conséquent malgré l’horaire matinal.

Angelus Apatrida

Si le line-up était incomplet, Angelus Apatrida a su s’imposer en ouverture du Hellfest. Une preuve que le groupe de thrash espagnol a un succès grandissant en France et arrive à être à l’aise sur scène, même devant une foule de taille conséquente.

Setlist :

Violent Dawn
Of Men and Tyrants
Vomitive
Give’Em War
You Are Next
Blast Off
Legally Brainwashed

Photos : © 2014 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements