Septic Flesh au Hellfest 2014

Vendredi : 01h00, Altar

Le titan ne laissera pas sceptique

Difficiles sont les choix à faire en ce Vendredi soir. Assister au show de Death Angel sur la Mainstage 02, à celui de Kvelertak sur la Warzone ou se regrouper à l'Altar afin de soutenir le combo grec Septic Flesh? Pourtant, force est de constater qu'un public somme toute important s'est rassemblé pour passer une heure en compagnie de Septic Flesh, qui, ce soir là, présente sa nouvelle création récemment sortie : Titan.

Septic Flesh

De ce fait, sur les dix titres présents dans la setlist ce soir-là, trois sont extraits de cet album et joués pour la première fois. Une occasion unique, donc, pour le Hellfest. La surprise sera cependant de courte durée en sachant que les trois titres interprétés ne sont autres que les singles déjà disponibles à l'écoute depuis quelques temps, à savoir « Order of Dracul », « Burn » et « Prototype ». Ceux-ci, par ailleurs, s'insèrent plutôt bien au milieu des autres pistes présentes mais ne sont pas non plus les moments forts de la soirée, passant le cap du live correctement, mais pas non plus à s'en damner. Autre reproche, il est dommage que seuls les singles extraits de cette nouvelle offrande servent à présenter ce nouveau disque alors qu'insérer un titre qui n'a pas encore été présenté aurait pu offrir bien plus d'inattendu. Ah, et entendre les sempiternels ''Motherfuckers'' de Seth Siro Anton devient aussi légèrement agaçant. On a compris, à la longue, hein…

Septic Flesh

Enfin bon, je fais la fine bouche mais force est de constater que Septic Flesh, une fois de plus, maîtrise son sujet à la perfection et délivre une performance professionnelle et carrée. Démarrant les hostilités sur « A Great Mass of Death », le quatuor se concentrera uniquement sur trois albums de leur pourtant riche discographie, à savoir les trois plus récents. Heureusement, les morceaux sont de qualité, et qu'il s'agisse de « Communion », « Pyramid God » ou « The Vampire From Nazareth », ces derniers sont joués avec beaucoup de maîtrise, comme bien souvent chez les grecs. Le show est loin d'ennuyer, les pistes restant suffisamment énergiques et bien ficelées pour captiver d'un bout à l'autre du concert, même si, bien sûr, avec quelques nouveautés en plus, cela n'aurait pu être que profitable. Qui plus est, le son étant correct, les samples symphoniques s'incrustent parfaitement, sans que cela ne soit gênant.

Nous avons donc là un concert tenant tout à fait bien la route. Le public répond plutôt présent aux appels lancés par les grecs, les titres sont joués avec professionnalismes et l'on sent les années d'une longue carrière et une maturité musicale bien présente pour le quatuor. Seth Siro Anton est en voix, capable de délivrer une belle prestation, et l'heure accordée au combo passe finalement plutôt bien. Une belle façon, pour eux, de venir présenter leur livraison dernier cru, Titan, qui divise actuellement la critique sur le net. Espérons tout de même qu'ils présentent, la prochaine fois, d'autres pistes de cet album outre les singles, histoire de savoir comment celles-ci passeront le cap du live. Aucun regret d'avoir assisté à ce concert, le rendez-vous est déjà pris pour la prochaine fois. Mais, messieurs, la prochaine fois, faites moi plaisir : surprenez moi.

Setlist :

A Great Mass of Death
Communion
Order of Dracul
Pyramid God
Burn
Prototype
The Vampire From Nazareth
Persepolis
Anubis
Five-Pointed Star

Photos : © 2014 Thomas Orlanth / Site du photographe
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements