Loudblast au Hellfest 2014

Vendredi  20 Juin, 15h10, Altar

Alors que le set de Loudblast au Hellfest est sur le point de débuter, nombreux sont les festivaliers qui restent bloqués à l’entrée de l’Altar en raison d’une affluence massive. Est-ce la faute à un Burial Ground excellent qui fait revenir les lillois sur le devant de la scène ? Ou bien les nombreux concerts donnés par le groupe de Stéphane Buriez ces derniers temps ont-ils conquis de nouveaux adeptes ? Vraisemblablement, un peu des deux. Toujours est-il qu’il fallait arriver tôt cet après midi pour être bien placé pour ce concert.

Hervé Coquerel entre le premier sur la scène et va se placer derrière son kit de batterie sous les acclamations du public qui n’a pas oublié à quel point le batteur est doué.  Mais dès les premières notes de "A Bloody Oath", tous les regards se tournent vers le frontman, Stéphane Buriez, comme toujours très à l’aise sur scène. La communication entre le leader de Loudblast et les spectateurs est exemplaire, bien que facilitée par l’absence de barrière du langage.

Le son est clair et puissant, très bien équilibré entre la voix de Stéphane et les instruments. Sa fidèle cartouchière à la ceinture, Stéphane a décidé de tout donner au public, bien aidé en cela par ses compagnons de route. Sur "From Dried Bones", Alex Lenormand tentera de se rapprocher du pit photo, descendant sur les caisses de matériel jonchant le pied de la scène.

Loudblast a décidé de mettre en avant les morceaux récents de sa carrière au long de ces 45 petites minutes. En effet, il faudra attendre le 7è titre de la setlist pour voir apparaître un morceau non issu de Frozen Moments Between Life and Death (2011) ou de Burial Ground (2014). Mais les spectateurs du Hellfest ne font aucune discrimination entre les différentes périodes et réservent à tous les morceaux un très bon accueil. Les musiciens semblent apprécier : le sourire de Drakhian (guitare) sur son visage en dit long sur le plaisir qu’ont les membres du groupe à participer à ce Hellfest pour la seconde fois.

La fin du set est consacrée aux classiques, tels que "Cross the Threshold" qui fait toujours son effet en live (ce morceau est souvent considéré comme l’un des meilleurs de la discographie des Lillois par les fans du groupe). En raison du temps de jeu court accordé à Loudblast, certains titres ne sont cependant pas joués. On aurait aimé par exemple entendre "Sublime Dementia", tiré de l’album du même nom, aujourd’hui représenté uniquement avec le titre de clôture du set : "My Last Journey".

On espère bien que ce concert ne sera pas le dernier voyage de Loudblast, tant le groupe nous ravi à chaque passage. Au bout de cinquante minutes, le groupe quitte la scène, le sourire aux lèvres, conscient qu’il vient de donner un excellent concert. Décidemment ce Hellfest 2014 tient toutes ses promesses.

Setlist :
A Bloody Oath
The Bitter Seed
Abstract God
Emptiness Crushes my Soul
From Dried Bones
Neverending Blast
Flesh
The Horror Within
Cross the Threshold
My Last Journey

Photos : © 2014 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements