Necroblood au Hellfest 2014


Vendredi, 10:30 – Temple

Et bien il faut en avoir des grosses comme ça pour inaugurer une scène du Hellfest quand les festivaliers commencent à peine à arriver sur le site et que les files d’attentes s’allonge devant l’entrée. Les français de Necroblood relèvent le défi avec la force de leur jeunesse, sans concession, à l’aise sur les planches de la Temple.

 

Necroblood


Bande son dans les enceintes c’est parti… la reconnaissance pour des formations en devenir qui doivent passer tôt dans la mâtiné, se motiver, y croire, se concentrer. C’est cela la quête du Graal magique, du respect éternel et surtout de celui de ses pairs.
 

Necroblood


Ils sont bien en place mais ont l’air un peu stressé tout de même et ce malgré une décoration aux couleurs du groupe. C’est normal ils sont jeunes, existent seulement depuis 2010 et font plaisir à voir et surtout à écouter.
 

Necroblood


Le « 666 » de sa grande majesté, accueille les bras ouverts la première formation qui jouera à ses pieds dans un jeu de lumière qui s’améliorera au fur et à mesure que les groupes viendront donner leur offrande devant un public accueillant et connaisseur.
 

Necroblood


Il n’est pas encore 11 heures et nous sommes déjà dans l’ambiance, la poussière n’est pas encore là pour faire des tourbillons mais on sent aux premières notes que l’on va passer un bon festival à l’ombre de la Tente.

Hail Satan !

Lionel / Born 666

Photo : © 2014 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements