Aerosmith au Hellfest 2014

Samedi : 22h55, Mainstage 1

Moustache et paillettes

Quatre ans après leur dernière venue en France, les hardos d’Aerosmith sont de retour en selle, cette fois devant un parterre de 45 000 personnes à Clisson. Avec un nouvel album sous le bras, un nouveau look de Steven Tyler que certains assimilent à celui de Jack Sparrow et un Joey Krammer bien en forme pour fêter ses 64 ans, le groupe américain est prêt à faire péter le hard rock au Hellfest.

Aerosmith

Et le hard rock pète bien dans avec un gros show à l’Américaine tel qu’on est en droit d’attendre d’Aerosmith, avec paillettes, grand écran et un éclairage conséquent. Mais ce qui impressionne le plus, c’est l’énergie déployée par le frontman Steven Tyler. Âgé de seulement deux ans de moins que son homologue britannique de Deep Purple, le chanteur court partout sur la scène, sautille et va bien chercher le public grâce à la longue avancée de la scène. On retiendra aussi la séquence émotion avec "Dream On" jouée en rappel, au cours de laquelle il se pose au piano.

Aerosmith

Côté vocal, il assure aussi, toujours en justesse, monte gentiment quand c’est nécessaire et fait aussi preuve d’un bon feeling, jouant avec son phrasé et maîtrisant quelques éraillements pour donner de la profondeur à son interprétation, notamment sur "Mama Kin" et "Rats in the Cellar". Bien moins mobiles, les musciens assurent derrière, notamment Joe Perry, toujours aussi à l’aise dans ses solos, mais aussi au chant, sur "Freedom Fighter" où il se tape la part du lion et sur "No More No More", où il aide un peu son comparse Steven.

Aerosmith

La setlist fait le bonheur des fans du Aerosmith old school, avec une part belle laissée aux années 70, qui comprend les classiques "Last Child" et "Sweet Emotion", mais aussi "No More No More" et "Same old Song and Dance", plus rarement jouées en France. Les amateurs des tubes des années 80/90 sont aussi servis avec "Dude (Looks Like a Lady)" ou "Love in an Elevator". Tout cela laisse peu de place au dernier album en date, Music from another Dimension, représenté par seulement deux titres.

Aerosmith

Après avoir fait faux bond à l’Europe en 2013, Aerosmith revient en force et arrive à prouver au public français qu’il est bel et bien capable du meilleur sur scène, en privilégiant les classiques et la belle époque dans son choix des titres, mais aussi en les interprétant divinement bien, au cours d’un show à la fois très rodé, mais qui ne perd pas en rock n’roll. Un tour de force de la part d’un groupe qui se retrouve à un niveau auquel on ne l’attendait pas forcément.

Aerosmith

Setlist :

Back in the Saddle
Train Kept A-Rollin' [reprise de Tiny Bradshaw]
Eat the Rich
Love in an Elevator
Oh Yeah
Cryin'
Livin' on the Edge
Last Child
Freedom Fighter
Same Old Song and Dance
Rats in the Cellar
I Don't Want to Miss a Thing
No More No More
Come Together [reprise de The Beatles]
Dude (Looks Like a Lady)
Walk This Way
Mama Kin

Rappel :

Dream On
Sweet Emotion

Photos : © 2014 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements