Behemoth au Hellfest 2014

Dimanche : 19h50, Mainstage 2

"Hail Satan !"

Deux ans après la tournée Phoenix Rising, qui célébrait le retour de Nergal sur scène après un repos forcé pour cause de leucémie, son groupe Behemoth revient en grandes pompes, cette fois sur la mainstage 2, ce qui peut raviver des souvenirs à ceux qui étaient au Hellfest en 2010. Ce show en plein air permet au groupe de sortir tout son attirail de scène, jets de flammes inclus, pour offrir au public un show digne de ce nom et lui faire oublier le temps d’une heure la lumière du jour.

Behemoth

On remarque tout d’abord que le concert des Polonais est rodé. Pas un pet de travers, chacun des musiciens est bien à sa place, le décor riche en chandeliers, pieds de micros finement travaillés et backdrops changeants, ce qui donne au groupe de black/death metal des allures d’Iron Maiden, les confettis en plus pour le rappel, au cours desquels chaque membre arbore un masque démoniaque, comme au Bataclan.

Behemoth

De la même manière, la setlist ne change pas. Si le set limité à une heure force le groupe à en retirer cinq morceaux, l’ordre et le contenu reste le même, avec les classiques "Conquer All" et "Ov Fire and the Void" toujours présents et les titres de The Satanist, comme "Ora Pro Nobis Lucifer" et "O Father O Satan O Sun!", qui font toujours un sacré effet sur scène et qui s’intègre parfaitement à l’ensemble.

La machine est rodée, certes, mais cela n’empêche pas à Nergal, tout en corpsepaint et en sang, avec un collier de membres décharnés en option, de laisser éclater sa rage dans l’interprétation de ses titres diaboliques. Son growl est toujours aussi agressif et son regard démoniaque impressionne les curieux, très nombreux au cours de cette prestation. En plus de cela, le frontman se montre très charismatique et toujours talentueux pour embraser la foule.

Behemoth

Musicalement, Behemoth est toujours aussi carré, toujours en place, alignant riffs devastateurs avec Nergal et Seth qui se renvoient la balle sur fond de ryhtmiques brutales, servies par Inferno et sa frappe agressive et Orion qui lie le tout de manière massive.

Devant un show d’une telle ampleur, le public est comblé, acclame le groupe à tout va, crie sa joie démoniaque et répond parfaitement aux adresses de Nergal. Cependant, les fans savent aussi prendre des initiatives en faisant un joli wall of death au début de "Chant for Eschaton 2000", preuve qu’il leur reste un peu d’énergie après trois jours de metal intensif.

Behemoth

Setlist :

Blow Your Trumpets Gabriel
Ora Pro Nobis Lucifer
Conquer All
As Above So Below
Slaves Shall Serve
Christians to the Lions
Ov Fire and the Void
At the Left Hand ov God
Chant for Eschaton 2000

Rappel :

O Father O Satan O Sun!

Photos : © 2014 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements