Tagada Jones au Hellfest 2014

Dimanche 22 juin, 15h10 – Warzone

Prends garde quand Tagada Jones ramène sa fraise

Ils  étaient déjà là au Hellfest 2013 avec le Bal des Enragés, et avaient fait une forte impression à la rédaction comme au public ! Les Tagada Jones étaient donc de retour pour cette déjà légendaire édition 2014, avec un nouvel album à défendre intitulé Dissidents. Malgré la chaleur étouffante et la poussière, la Warzone est pleine comme un œuf, et fébrile à l’attente de nos punks enragés préférés. Dès la première chanson, le combo littéralement le feu aux poudres, et la fosse explose en pogo, mosh et moult slams.
 

Tagada Jones, Hellfest 2014, live report,


Tagada Jones est pourvu d’un excellent son, une quasi-constante sous la Warzone cette année, et l’associe à la puissance nécessaire pour qu’on puisse ressentir l’énergie de leur musique. La voix criarde de Niko est toujours aussi efficace, et ses vociférations révoltées tapent toujours là où ça fait mal. Leur punk teinté de métal est dévastateur, à coup de riffs simples et efficaces, et avec une section rythmique à toute épreuve.
 

Hellfest 2014, Tagada Jones, live report,


Comme leurs frères d’armes Lofofora un peu plus tôt, Tagada Jones profitent de leur micro au Hellfest pour militer pour la cause des intermittents du spectacle, tout en rendant hommage aux bénévoles et collaborateurs du Hellfest. Niko a la sagesse de rappeler « Avez-vous déjà vu un festival comme le Hellfest dans le monde ? Pas moi. » Après ces bonnes paroles, la furie du  concert reprend immédiatement, qui n’a pas perdu une once d’intensité ou de d’énergie !
 

Tagada Jones, Hellfest 2014, live report,


Force est de constater que les nouveaux titres du groupe sont parfaitement taillés pour les concerts, et qu’ils s’insèrent sans encombre dans le set de Tagada Jones. Dissident est d’ailleurs bien mis à l’honneur, avec pas moins de six titres joués cet après-midi, de quoi prendre la température de leurs concerts à venir. Une fois de plus, Tagada Jones a fait un carton plein au Hellfest, avec son punk métallisé addictif et très accrocheur, tout en gardant une bonne part de cynisme et de critique sociale qui sont, hélas, en pleine concordance avec ce qui se passe en France aujourd’hui. On notera l’ultime hommage du groupe, destiné au Bérurier Noir, et ce mot de Niko : « j’aimerais vraiment voir ce groupe se reformer, et jouer au Hellfest. On peut toujours espérer ! » Si les musiciens concernés et les programmateurs du Hellfest nous lisent, ils savent ce qu’il leur reste à faire !

Setlist :

De L’Amour Et Du Sang
Instinct Sauvage
Le Chaos
Yech’Ed Mat
Descente Aux Enfers
Zéro De Conduite
Cargo
Vendetta
Dissident
Le Feu aux poudres
Superpunk
Karim & Juliette

Reportage par Tfaaon

Photos : © 2014 Nikolas Ernult  / Nikolase.fr
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements