Kvelertak au Hellfest 2014

Vendredi 20 juin, 01h05 - Warzone

Et TAK dans la tronche !

Avec seulement deux albums au compteur, Kvelertak est passé de révélation en 2010 à confirmation l'année dernière en 2013. Clôturant ce premier jour de festival face à SepticFlesh et Death Angel, le groupe devait encore nous prouver sa force en live... Défi relevé !

Ayant abandonné la fin de l'excellente prestation de Enslaved sous la Temple, nous arrivons 20 minutes avant le début du show de Kvelertak, et il y a déjà un sacré monde à la Warzone, au fin fond du festival ! Il fait nuit, les gens se bousculent pour avancer un maximum au plus près de la scène... Serait-ce le signe d'un bon concert qui se profile ?

Kvelertak

Toutes lumières éteintes, le guitariste entre en scène pour jouer les premières notes de "Åpenbaring", chanson d'introduction du dernier album Meir, puis arrivent au compte-goutte chaque membre du groupe pour enfin apercevoir Erlend, le déjà très charismatique chanteur du combo. Le groupe et toute la fosse explosent en même temps que la musique : c'est parti pour une heure de marathon Kvelertak non-stop ! Enceintes à fond, pas le temps de respirer, on enchaîne directement avec "Spring fra livet" tandis que les trois guitaristes envoient un pâté monstre sur la rythmique. La puissance du son est incroyable !

Kvelertak

L'attitude du groupe est à l'image de sa musique : hétérogène, festive, énergique. On comprend un peu mieux ce mélange farfelu de rock'n'roll burné, black metal et hardcore qu'est la musique de Kvelertak : nous avons en face de nous un chanteur qui pourrait sans problème être issu d'un groupe de black metal du fin fond des caves de la Norvège, alors que l'un des guitaristes pourrait parfaitement s'intégrer à un groupe de metalcore façon Caliban... Visuellement, on y verrait que du feu ! Tout ce beau monde sur scène met la main à la patte et donne tout pour réaliser le meilleur live possible. Dans la fosse, les gens sont fatigués mais ne parviennent pas à quitter un tel concert pour la plupart !

A chaque nouvelle chanson, c'est la même chose : nous nous étonnons encore du son, à la fois puissant et bien mixé. Evidemment, les chansons "Blodtørst", "Fossegrim" et autres "Kvelertak" sont si festives qu'on ne peut s'empêcher de bouger. Il faut savoir qu'en une heure de set, le groupe est parvenu à nous jouer 15 chansons, soit la quasi-intégralité de Meir (9 chansons sur 11, exit "Månelyst" et "Tordenbrak") et plus de la moitié de leur album éponyme (6 chansons sur 11... et pas de "Mjød" !). Et pourtant, on aurait pas refusé 20 minutes de plus...

Kvelertak

Les norvégiens terminent leur set de la façon la plus grandiose possible : "Fossegrim" prend une tout autre dimension en live, "Evig Vandrar" amène un vent de bonne humeur alors que "Blodtørst" et "Trepan" amènent quant à eux beaucoup plus de folie. Enfin, "Kvelertak" vient évidemment ponctuer d'un point final ce set, qui aura été pour sûr l'une des meilleures prestation de ce Hellfest 2014. Kvelertak a déjà tout d'un très grand groupe : on ne sera pas étonné de les revoir sur la Mainstage 1 ou 2 dans les prochaines années...

Setlist :

Åpenbaring
Spring fra livet
Sultans of Satan
Bruane Brenn
Ulvetid
Offernatt
Intermission
Undertro
Nekrokosmos
Månelyst
Ordsmedar av rang
Fossegrim
Evig Vandrar
Blodtørst
Trepan
Kvelertak

Photos : © 2014 Nikolas Ernult  / Nikolase.fr
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Kvelertak – Meir

Kvelertak – Meir

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements