The Black Dahlia Murder au Hellfest 2014

Dimanche 22 juin, 18h45 – Altar

The Altar Murder

Nous sommes dimanche, dernier jour d’un festival éprouvant. Il est 18h40, nous sommes tous particulièrement fatigués, surtout après le concert phénoménal que nous a offert Equilibrium sur la Temple. Malgré la chaleur, la poussière et le reste de la compagnie qui s’écroule de fatigue par terre, j’avais prévu d’aller voir The Black Dahlia Murder et j’y serai !

Bien installé au fond de la tente, il n’y a à première vue pas grand monde pour accueillir le groupe… En fait, j’ai appris bien plus tard que la foule débordait carrément de la double tente ! Il s’agit là d’un problème rencontré tout le long du festival : la majorité du public s’entasse devant les scènes de la tente, ainsi qu’à l’entrée de celles-ci, alors qu’il y a encore beaucoup d’espace libre (où nous sommes bien mieux placés d’ailleurs) au fond ! Bref, ceux qui ont pris le réflexe de faire le tour profiteront une fois de plus d’un peu d’air et d’espace…

The Black Dahlia Murder

…Quoi que, pour l’air, ce n’est pas si sûr ! En effet, connaissant très peu le groupe, je n’avais pas prévu que The Black Dahlia Murder allait littéralement retourner l’Altar ce soir ! Le deathcore mélodique des américain est plutôt bien foutu et le groupe est à fond, notamment Trevor, le chanteur, qui se déshabillera bien vite (comme le public d’ailleurs). Une sorte de communion s’installe rapidement avec le public, et le groupe exprime clairement sa joie d’être là. L’ambiance est bon enfant : ça tabasse autant musicalement et visuellement que dans la fosse, et on sent une note d’humour et de légèreté entre les morceaux, à l’image de certains clips ou certaines introductions du groupe.

The Black Dahlia Murder

Arrive le milieu du set, un premier circle pit se déclenche… Puis un deuxième, beaucoup plus impressionnant ! Imaginez une bonne centaine de fous torse-poil en train de courir comme des dératés autour de non pas un, mais des deux poteaux de l’Altar soutenant la tente ! Une masse de poussière impressionnante se soulève à l’intérieur, à tel point qu’on a réellement du mal à distinguer les membres du groupes sur la scène. Plus personne n’ose enlever son bandana de sa bouche.

Et ce n’est pas fini… Voyant arriver la fin du set, Trevor ordonne à la fosse de réaliser non pas un, mais deux circle pits simultanément, chacun autour d’un poteau. Evidemment, le public s’exécute tandis que les gens autour s’arment à nouveau de leurs bandanas.

The Black Dahlia Murder

Ce concert aura été particulièrement dur physiquement, mais aura tenu toutes ses promesses. Je suis sûr que les fans du groupe en auront encore bien plus profité que nous. The Black Dahlia Murder aura ce soir réalisé l’un des plus gros foutoir du festival et aura probablement donné envie à tous les curieux de découvrir plus en profondeur le groupe en studio.

Setlist :

In Hell Is Where She Waits for Me
Moonlight Equilibrium
On Stirring Seas of Salted Blood
Their Beloved Absentee
Statutory Ape
Raped in Hatred by Vines of Thorn
Necropolis
Den of the Picquerist
Everything Went Black
Miasma
Malenchantments of the Necrosphere
What a Horrible Night to Have a Curse
I Will Return

The Black Dahlia Murder

Photos : © 2013 Cycy / www.cycypics.com
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements