Otargos au Hellfest 2010

Bon d’accord, c’est vrai que lorsque Otargos monte sur scène il n’est de 11H05. L’heure pour certain de prendre leur croissant dans leur bière ou pour d’autres d’aller se coucher après une nuit mouvementé aux cris de « Libérez l’apéro, Libérez l’apéro, Libérez l’apéro, … »

Bref, quoi qu’il en soit, c’est avec un très grand professionnalisme que Dagoth, Asar8th, Thyr et XxX montent sur scène pour défendre leur dernier mort-né « Fuck God Disease Process » … tout un programme.

Les Black Metalleux Français font abstraction de la lumière du jour pour nous faire pénétrer dans leur univers sombre, glauque et malsain au travers de leur Corpse paint veineux d’un sang coagulé qui aurait tourné au gris putrescible d’une soirée mal terminée à des injections de plâtre intraveineux morbide.

Otargos

Le regard de Dagoth n’est pas des plus sympathiques mais les sons sortis de sa guitare ainsi que les growls sortis de sa gorge nous ramènent à un Black metal d’une grande envolée et d’un très grand professionnalisme bien que l’heure de l’apéro n’ait pas encore sonnée… Les micros et les boutons verts de sa guitare nous rappellent la mort de notre géant vert préféré, Peter Steele, qui foulait encore les planches du Hellfest en 2007. RIP…

Otargos nous aura délivré un show cataclysmique, dévastateur et sans concession. L’hexagone a sa pierre angulaire d’un Black Metal imparable proche d’un Dark Funeral sous LSD.

Report rédigé par Lionel / La Grosse Radio Metal et Born666



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements