Eluveitie au Hellfest 2010

Eluveitie tourne énormément en France et ses membres doivent connaître toutes les nationales et départementales de notre Hexagone. Créés en 2002, les Helvètes font dans le Folk Melodic Death Metal.

Dans certaines chansons, Eluveitie utilise une forme reconstituée de gaulois helvète, un langage aujourd'hui éteint qu'utilisaient dans l'Antiquité les clans celtes d'Helvétie et c’est pour cela que l’attente est forte devant la Mainstage 2 où flotte dans la foule le Gwenn ha Du (Le drapeau de la Bretagne).

Depuis 2008 les jumeaux Rafi et Sevan ont été remplacés par Päde Kistler (flûte irlandais, cornemuse celtibère) et Kay Brem (basse). Anna Murphy (vielle à roue (Hurdy-gurdy) et Meri Tadic (violon irlandais, fiddle, chant) sont toujours aussi gracieuses et savent faire tourner leur chevelure aux rythme de leur instruments traditionnels. On verra même Anna chanter sur une chanson.

Chrigel Glanzmann, leader incontesté (chant, whistles, cornemuse irlandaise...) demande même au public de réaliser les plus grands Circle-Pit et Wall of Death du festival (un corridor qui coupe le public en deux comme la mer qui s’ouvrait devant Moïse... mais pas aussi grande que celui demandé par Dagoba en 2009. La scène s’est par ailleurs parée des couleurs du dernier album « Everything Remains ».

Eluveitie

La set-list pioche dans le dernier album, mais lorsque les premières mesures de « Inis Mona » (de « Slania ») retentissent c’est une grande vague qui fait chavirer tout le public venu s’agglutiner devant la scène, tel un breton venant chercher du Chouchenn au bar de la fête du village...

On se croirait dans une Fest-Noz perdu dans la lande bretonne car cette chanson s’inspire d’un morceau traditionnel breton, beaucoup plus connu sous le titre Tri Martolod, qu’Alan Stivell a interprété puis repris par Manau sous le titre « La tribu de Dana ».

Ils n’ont joué que 40 minutes mais ce fut intense, il est maintenant 13H40, on a un peu de temps mort... au fait, qui a parlé de Chouchenn ?


Report rédigé par Lionel / La Grosse Radio Metal et Born666

A lire aussi : Interview avec Chrigel Glanzmann sur La Grosse Radio Metal




Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements