Sabaton au Hellfest 2010

Le soleil vient de se lever, encore une belle journée... C'est dimanche, Vulcain vient de finir son show sur la Mainstage 1 en entonnant une ravissante "Digue du cul", mais la plupart des festivaliers sont encore un peu endormis - et pour cause ! Il n'est même pas midi lorsque les suédois de Sabaton s'installent sur la Mainstage 2 pour une petite demi-heure de set.

Keeeuwaaa ? Seulement 30 minutes ? Et bien oui, plutôt étrange pour un groupe en pleine percée, récemment signé chez Nuclear Blast qui plus est. Mais voilà, étrange constat, le combo scandinave a un mal fou à faire valoir sa force et son talent sur le sol français. Du moins jusque là, car peut-être bien qu'après cette prestation au Hellfest 2010 les choses vont enfin changer.

Voilà qui serait amplement mérité en tout cas. Car oui, Sabaton n'a absolument pas déçu et nous a offert LA claque heavy power de ce festival. C'était en ce qui me concerne un baptême du feu de ce groupe sur scène, on m'en avait dit le plus grand bien (un jeune stagière de chez Rock Hard se reconnaîtra au passage) et je comprends désormais pourquoi.

Sabaton

Difficile de résumer ce groupe en un seul homme mais son frontman/chanteur Joakim Brodén est une véritable bête de scène : arpentant la Mainstage 2 de long en large comme s'il s'agissait de son propre jardin, communiant avec la foule dès que la moindre occasion se présente, faisant le fou avec ses compères entre deux couplets... Y compris niveau voix, là où parfois il pêche un peu en conditions live, le manieur de micro s'en est brillamment sorti avec les honneurs.

Et même au niveau de la setlist nous fûmes gâtés, ce qui n'était pas gagné d'avance compte tenu de la durée peau de chagrin qui leur était offerte. Nous avons eu le très bon de "Coat of Arms" (leur dernier opus) dont la splendide ouverture sur "Ghost Division", du grand classique avec "Primo Victoria", le mini medley hommage metal en conclusion... et un grand moment d'émotion avec ce "Cliffs of Gallipoli" qui ravage tout en un clin d'oeil. Epique et saisissant.

Rajoutons à cela un dynamisme général totalement convaincant, un Pär Sundström (bassiste et co-auteur des paroles) toujours souriant à la basse, un keyboard (gayboard) bien accordé, un batteur totalement carré et des guitaristes affûtés : la panoplie fut totale pour un superbe instant (trop bref) de metal mélodique.

Sabaton

Nous attendons désormais avec impatience le concert prévu à Paris le 9 octobre prochain (au Nouveau Casino), où Sabaton évoluera en tête d'affiche avec les pirates écossais d'Alestorm en première partie. Ce qui risque de donner grave, comme disent les jeunes ! And we just can't wait...

Setlist :

- Ghost Division
- The Art of War
- Coat of Arms
- Cliffs of Gallipoli
- Saboteurs
- Primo Victoria
- Metal Machine / Metal Crüe

A lire aussi :

Chronique de "Coat of Arms" par Sanguine_Sky
Interview du chanteur Joakim Brodén
La Grosse Page de Sabaton

Voir les autres Live Reports et Interviews dans le Dossier Hellfest 2010 de La Grosse Radio Metal

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements