Suicide Silence – You Can’t Stop Me

Après la tragique disparation de Mitch Lucker le 1er Novembre 2012, le groupe qui était devenu une des icônes dans la scène deathcore était orphelin et avait un avenir incertain.

Quid pour remplacer le leader emblématique du groupe ? C'est le père Eddie Hermida (All Shall Perish) qui a répondu présent, et aussitôt Suicide Silence a lancé la production du nouvel opus You Can't Stop Me.

L'âme de Suicide Silence est toujours bel et bien présente dans cet album, c'est la patte vocale d'Hermida qui fait la grosse griffe dans ce nouveau disque où sa voix est démesurée en passant facilement d'un shriek au growl les doigts dans le nez, donnant aux morceaux plus de violence et de la brutalité un cran bien supérieur à ce que faisait Lucker.

Après une intro très calme "M.A.L." c'est un morceau en guise de flambeau qui se pose avec "Inherit The Crown" et ses riffs déboulant en trombe restant malgré tout ancrés dans l'esprit typique du groupe : Suicide Silence joue du Suicide Silence : frappe et riffs en ribambelle qui en feront défriser plus d'un mécheux.

Suicide Silence

"Cease To Exit" donne le la avec des phases rythmiques très dures et un chant qui ferait passer Lucifer pour un mec qui tapine au bois de Boulogne. Morceau très dur comme on peut l'apprécier bien qu'un cran en plus n'aurait pas été de trop.

"You Can't Stop Me" fera la surprise du guest en la présence de George Fisher (Cannibal Corpse) qui viendra caler ses cris hors normes venant trancher avec les parties vocales d'Hermida et donnant au morceau une excellente cohérence et puissance.

Autre guest de choix : Greg Puciato (The Dillinger Escape Plan) qui sur "Monster Within" viendra caler également sa voix qui se fera un peu plus en retrait en début de morceau avant que par la suite ce chant typique de TDEP ne vienne très bien se caler avec celui tranchant bien typique du chanteur. Par contre ce titre alterne le bon et le moins moins, possedant de bonnes phases de riffs assez redondantes.

Pour un quatrième opus Suicide Silence tel le phénix renait de ses cendres grâce à la présence d'Hermida mais il restera des petits réglages pour faire en sorte que le groupe fasse bel et bien membre des piliers du deathcore.

Espérons un cinquième album plus en adéquation de ce que faisait Hermida au sein d'All Shall Perish. You Can't Stop Me est un disque solide qui demandera juste à être confirmé par la suite.

Tracklist :

01. M.A.L
02. Inherit The Crown
03. Cease To Exist
04. Sacred Words
05. Control
06. Warrior
07. You Can't Stop Me
08. Monster Within
09. We Have All Had Enough
10. Ending Is The Beginning
11. Don't Die
12. Ouroboros

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements