Kontrust – Explositive

Les Autrichiens fous de Kontrust ont marqués plus d'un auditeur curieux grâce à l'excellent Second Hand Wonderland, mélangeant de nombreux styles musicaux à leur metal, créant ainsi un véritable cocktail détonant. La suite des événements se nomme Explositive, un nom particulièrement bien choisi par le groupe, qui veut enfoncer le clou mais malheureusement, cette fois-ci, le marteau a été trouvé dans une vieille quincaillerie et celui-ci semble totalement rouillé.

La force du précédent disque résidait avant tout dans sa fraîcheur et son efficacité à toute épreuve. Réussissant la prouesse d'enchaîner des refrains imparables et des mélodies déjantées, Kontrust tente de reproduire ce qui faisait leur succès sur ce nouveau disque. Seulement, la spontanéité semble avoir été mise au placard, rangée au côté d'une efficacité quasi-inexistante. En dépit des efforts déployés par les joyeux drilles, l'envie de chanter et d'être emportée dans leur délire ne vient jamais. « I Freak On » ou « Vienna » s'élèvent au-dessus du lot en apportant quelques bonnes idées, mais l'impression de recyclage qui envahit cet album provoque un sentiment de lassitude qui annihile toute la bonne humeur des Autrichiens. Pire, certains morceaux frisent le remplissage, tant ils sont inutiles. On pensera ainsi à l'insupportable « Why » aux lignes de chant catastrophiques et aux effets electro sans aucun intérêt, à « Cosmic Girls » qui ne décolle jamais réellement ou encore à « Just Propaganda », single bien pâle en comparaison à un « Sock'n'Doll » du précédent opus.


 

Du coup, l'effet fun et joyeux ne sert qu'à camoufler un manque d'inspiration criant, à peine rattrapé par les vocaux des deux principaux protagonistes. Stefan et Agata s'en tirent correctement mais ne semblent pas aussi enthousiastes qu'auparavant. Leurs voix poussent parfois vers un profond agacement, et notamment sur « Why » où la chanteuse polonaise, pourtant point fort du combo en temps normal, tire littéralement un titre d'une pauvreté abyssale vers les tréfonds insondables de la nullité. La prestation est acceptable sur « Dance » ou « Bad Time » mais ne suffit pas à sauver des morceaux en cruelle panne de créativité. Reste donc deux vocalistes sympathiques, talentueux l'un comme l'autre, mais qui pourtant n'emportent jamais l'adhésion, là où Kontrust se veut fédérateur.

Kontrust

Commettant ainsi un énorme faux-pas avec un Explositive sans âme ni folie, les six autrichiens auront la lourde tâche lors du prochain essai de faire oublier ce raté. A voir désormais comment ces pistes s'en tireront en concert, mais il ne serait pas étonnant de constater qu'elles semblent bien fades à côté des extraits de leurs précédents disques. Dommage.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 4 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements