Audrey Ebrotié, chanteuse de Diary of Destruction

A l’occasion de la sortie de l’EP « Outside the Shade » le 2 Novembre 2010, des français de Diary of Destruction, Audrey, la jeune chanteuse de la formation, accepta de m’accorder une interview, pour nous parler de l’opus à venir !

Sanguine_Sky : Salut Audrey, merci de m’accorder cette interview ! Pour ceux qui ne connaissent pas Diary of Destruction, raconte l’histoire du groupe, ce qu’il s’est passé depuis sa création jusqu’à nos jours.

Audrey : Anthony, Bérengère et moi sommes les créateurs du groupe, qui est né en fin d’année 2007. Au départ nous faisions du métal mélodique plutôt lyrique voir symphonique. Il y a toujours eu cette envie de mêler puissance et douceur à travers notre musique. Nous avons recruté un batteur et une clavieriste, puis nous avons donné notre tout premier concert le 12 avril 2008. Nous en gardons d’ailleurs un super souvenir.
Nous avons enregistré une démo 3 titres qui est sortie le 1er Janvier 2009, et qui fut très bien accueillie par le public et la critique. Puis nous nous sommes rapidement penché sur la composition de notre EP. Il y a eu quelques changements de line-up car l’évolution de notre musique ne correspondait pas toujours aux attentes de tous, ceci nous a un peu ralentit, mais nous a aussi permis de nous recentrer sur notre musique.
Nous avons eu un clavier pendant 2 ans, et nous avons finalement décidé de supprimer ce côté symphonique de notre musique afin de l’endurcir tout en gardant la douceur du chant auxquelles viennent s’additionner quelques grunts et growls, une batterie plus pércutante qu’auparavant (Johan Debacq nous a rejoint il y a bientôt 1 an maintenant), efficace et variée qui laissent présager un album plein de surprises 🙂

Sanguine_Sky : Comment est venu le nom de Diary of Destruction ?

Audrey : On voulait un nom qui reflète notre musique, et je pense que c’est réussi ! Le « diary » symbolise le côté doux, chaleureux, et intime du chant. Les émotions et les sentiments, les sentiments qu’il exprime impulsif. Le « destruction » symbolise le côté puissant et impulsif de notre musique. Les textes quant à eux expriment mêlent souvent detruction, désespoir, tristesse…(toutes ces choses négatives que l’on peut rencontrer dans une vie) à un message d’espoir, un désir de surmonter le mal (sous toutes ses formes) ou une leçon de vie.

Sanguine_Sky : Parlons de votre opus maintenant ! Pourquoi avec choisi ce nom, « Outside the Shade » ?

Audrey : J’ai choisis ce nom car Diary of Destruction a subi quelques coups durs ces derniers temps : des changements de line up, nous avons dût travailler très dur ces deux dernières années et je pense qu’on en a sorti le meilleur de nous même.
C’est presque une renaissance si j’ose dire. Cet Ep c’est une victoire, et il y en aura d’autres 🙂 on compte bien faire parler de nous ! Et on y arrivera ! Nous « sortirons de l’ombre » ! Et nous dominerons le moooooonde !!! Bon je m’arrête là (rires)

Sanguine_Sky : (rires) La pochette d’Outside the Shade a-t-elle une signification particulière ?

Audrey : En fait, nous voulions une pochette qui reflète cet idée d’émergeance, de liberté, tout en évitant les clichés. Nous avons donc voulu une pochette plutôt colorées, qui symbolise l’espoir malgré un monde difficile et sombre. Les textes sont d’ailleurs souvent basés sur cette réalité.

Sanguine_Sky : Quelles sont, selon-toi, les principales différences entre la demo et l’EP ?

Audrey : Déjà, il n’y a plus de clavier. Celui ci qui était présent sur la démo rendait notre musique un peu plus douce, symphonique et gothique. Et finalement, cela ne nous correspondait plus. Notre musique a évolué, nous voulions quelque chose de plus péchu, plus puissant, tout en étant très mélodique.
La voix aussi a beaucoup évolué, j’ai beaucoup travaillé l’interpretation, grace à Djp d’AnachroniA (avec qui nous avons enregistré chez NWO Records), et ma voix a aussi beaucoup mûri en 3 ans. Mais j’ai encore beaucoup de progrès à faire.
La batterie est beaucoup plus varié, judicieusement composée pour mettre du relief aux morceaux et plus de dynamique. Johan est l’une des meilleures choses qui soient arrivées au groupe, c’est une chance pour nous de l’avoir.
Anthony et Bérengère ont fait énormément de progrès aussi, tant au niveau de la composition que du jeu. Chacun veille à laisser suffisemment de place à l’autre tout en s’exprimant pleinement. Je pense tout simplement qu’on s’est tous donné à fond pour cet Ep, on vous offre le meilleur de nous ! et on fera en sorte de vous satisfaire autant,voir même plus, avec l’album.

Sanguine_Sky : Qui a composé les paroles et les titres ?

Audrey : C’est moi qui écris les paroles et les titres. Anthony compose la base du morceau, c’est seulement ensuite que je compose les textes selon ce qu’il m’inspire.

Sanguine_Sky : Comment s’est déroulé l’enregistrement d’Outside the Shade ?

Audrey : L’enregistrement s’est très bien passé. Comme je le disais précedemment, nous avons enregistré avec Djp d’AnachroniA (NWO Records), il s’est aussi occupé des arrangements. Il nous a beaucoup guidés, tout s’est déroulé dans une super ambiance et dans la bonne humeur. C’était vraiment une bonne expérience, enrichissante, et que nous renouvellerons pour l’album.

Sanguine_Sky : As-tu un souvenir particulièrement marquant du groupe à raconter aux lecteurs ?

Audrey : Hum pas particulièrement, ah si, peut-être le pétage de corde d’Anthony en plein concert Samedi 30 octobre à la Chimère. Pourtant il venait de les changer…et ouais c’est un bourrin quoi (rires)

Sanguine_Sky : Quel est ton titre favori sur le nouvel opus ?

Audrey : Je pense que c’est Without Beauty. C’est un titre qui me tient beaucoup à coeur, car c’est en fait le tout premier morceau du groupe. Comme nos influences et notre niveau ont beaucoup évolués depuis, il est resté au grenier pendant un petit moment, puis l’instrumental a été retravaillé, ainsi que les lignes de chant. Je pense que c’est finalement celle qui nous reflète le plus.

Sanguine_Sky : Quels sont les projets de Diary of Destruction à l’heure actuelle ?

Audrey : Nous travaillons en ce moment même sur les morceaux qui composerons l’album. Nous cherchons des dates, le plus possible, afin de promovoir l’Ep qui sort très prochainement (le 2 novembre), et renforcer notre expérience de la scène. Notre priorité serait de trouver des dates en dehors de Lille, faire une petite tournée française serait l’idéal.
Nous venons aussi de débuter nos recherches de labels, affaire à suivre … 🙂

Sanguine_Sky : Si tu devais chanter en chinois pour pouvoir vendre plus d’album, le ferais-tu ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?

Audrey : (Rires) En fait, j’adore les langues, et je serais très curieuse de voir ce que donnerait du DOD chanté en chinois, même si j’ai un faible pour le japonais ! Non, plus sérieusement, le but est avant tout de faire ce que nous aimons, et nous retrouver dans notre musique, sinon il n’y a pas d’intérêt. Certains réclament des chansons en français, et bien si il nous prend l’envie un jour de le faire, on le fera, mais on ne se forcera pas.

Sanguine_Sky : Que penses-tu de la scène metal française à l’heure actuelle ?

Audrey : Je trouve que ça bouge pas mal en ce moment, on a quelques groupes vraiment bons qui réussissent et ça fait plaisir. Elle est plutôt riche en fait en cherchant bien, d’ailleurs j’en ai découvert quelques uns ici sur la grosse radio. Du coup, ça nous donne envie de réussir nous aussi.

Sanguine_Sky : Si vous pouviez partir en tournée avec le groupe de votre choix, lequel serait-ce ?

Audrey : Difficile comme question, il y a tellement de groupes qu’on admire. J’ai le droit de tricher et en nommer plusieurs? (rires) Dark Tranquillity, Trivium, In Flames, Arch Enemy. Franchement, si nous devions en choisir qu’un, je pense que ce serait très très très difficile, mais je pense que ça ce jouerait entre Dark Tranquillity et Arch Enemy. Désolée, je ne peux pas faire mieux (rires) Mais finalement, on ne les connait pas personnellement, et ce qui serait vraiment génial, ce serait de faire une tournée avec un groupe qu’on apprécierait humainement, je pense réellement que c’est le plus important.

Sanguine_Sky : Penses-tu que plus de personnes écouteraient l’EP si Bérengère et toi posiez en bikini sur les photos promo ?

Audrey : Oui je le pense, c’est d’ailleurs bien dommage ! (rires)

Sanguine_Sky : Quels sont les groupes que tu aimes écouter et qui t’influencent ?

Audrey : Question intéressante…j’écoute en fait beaucoup de métal à chant masculin, c’est peut-être d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je me mets au chant guttural. J’écoute beaucoup de death métal mélodique (In Flames, Children of Bodom, Arch Enemy, Dark Tranquillity…), metalcore (Trivium, Killswitch Engage, Chimera, Dagoba, Mnemic, Lamb of God, Slipknot…), un peu de sympho mais de moins en moins (Nightwish, Within Temptation, Delain…) et The birthday massacre qui est apparemment classé dans l’électro rock, qui fait partie des groupes favoris de mon adolescence et que j’apprécie encore beaucoup aujourd’hui.

Sanguine_Sky : Merci d’avoir répondu à mes questions ! Un petit mot pour nos lecteurs ? Tu peux tout dire !

Audrey : Venez nous voir en concert, vous aller voir, ça dépooooooooooooooooooooote !!!!! Vive DOD, vive le métal, vive la Grosse Radio ! (rires) merci à tous pour votre soutien et un grand merci à toi pour cette interview et pour le reste ! 🙂

Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire : soutenez ce jeune groupe qui mérite votre attention !

Myspace de Diary of Destruction
Chronique d’Outside the Shade



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements