Ill Niño – Dead New World

Non, vous ne rêvez pas, ILL NINO n'est pas mort. Vous vous souvenez du premier album en 2001 ? Moi oui. La vague neo metal était encore en plein boom et voilà que déboule un sextet un poil différent, pas une mince affaire parmi la multitude de combos interchangeables qui étaient alors mis en avant (et qui ont disparu de la circulation depuis). Du neo certes, mais avec un putain de chanteur et une touche latino très sympa, le résultat était franchement pas mal, les nombreuses premières parties (MACHINE HEAD en france, puis en tête d'affiche) à l'avenant, et surtout, le groupe avait réussi à développer une vraie fanbase. Et puis le 2e album fut une telle déception que tout partit en fumée, en cacahouète ou sucette (rayez la mention inutile). Les albums suivants ne relevèrent pas vraiment le niveau, on a un groupe sans réelle âme ni inspiration qui propose une espèce de neo-power metal ricain avec des influences latino qui servent davantage de gimmicks qu'elles ne servent la musique. Bref, aucun intérêt, et ce n'est pas ce 5e album qui va changer la donne.

Comment faire du metal ricain aujourd'hui quand on n'a pas d'idées, un truc bien torché qui permette d'avoir des opportunités de tourner, d'être programmé en festivals pour faire jumper des foules peu exigeantes ? Avec des refrains super faciles et répétés à l'envie, des petits effets de gratte déjà entendus que tout le monde comprend (mais a déjà entendu trop de fois), façon dictionnaire modèle extra-réduit pour les chtis n'enfants, des grosses rythmiques parce qu'en ce moment tout-le-monde-fait-ça-et-que-ça-fait-bien, quelques solos sans intérêt parce que ça revient doucement à la mode, et des mélodies bien gerbiques pour ados. Tout ce savoir-faire du groupe sans raison d'être ne suffit évidemment pas à masquer la totale vacuité de ce qu'on entend.

On peut en effet se demander franchement si l'existence même de ce genre de groupes est justifiée. Les albums ne sont clairement plus qu'un prétexte à partir en tournées pour faire suffisamment de dates dans l'année et continuer l'aventure. Un groupe qui fait son truc n'est pas un mal en soi me direz-vous. En revanche, ne vous attendez pas à quoi que ce soit à l'écoute de ce "dead new world" bouffi d'opportunisme écoeurant. ILL NINO n'a plus rien à dire depuis longtemps déjà, du coup on s'ennuie ferme devant ce puzzle sans âme, mais qui saura peut-être convaincre quelques auditeurs esseulés sur les ondes américaines ou vous faire jumper avant les plats de résistance du jour. L'intérêt strictement musical/artistique de la chose est quant à lui proche du néant.

Remarquez qu'on peut faire plein de trucs avec un album comme ça, comme le fameux jeu du "devine la suite". "Alors, tu paries qu'ils vont rebalancer le petit break à ce moment-là avant d'enchaîner sur un énième refrain ? Ouais grave, et ensuite ils vont placer un mini break avec solo foireux, et après 3e refrain. Oooooh, attention, ils jouent un contretemps que j'avais pas vu venir, 10 balles pour la banque !" On peut aussi offrir le skeud à son petit cousin dépressif (entre 9 et 12 ans), à quelqu'un qu'on n'aime pas, l'inclure dans un blind test de groupes pourris, c'est fabuleux tout ce qu'on peut faire avec des albums vides. Même les fans de metalcore ricain ne trouveront rien à se mettre sous la dent quand d'autres combos, qu'on apprécie ou pas leurs styles, s'avèrent bien plus personnels dans leur démarche et leur musique. Tout juste trouve-t on "killing me, killing you" qui retient un poil plus l'attention, sans déclencher l'hystérie pour autant. Passez votre chemin, vous gagnerez du temps.

Ah oui, j'ai oublié de préciser qu'il y avait une reprise des SMASHING PUMPKINS, "bullet with the butterfly wings" (vous savez, "the world is a vampire"), qui est tout aussi dégueulasse que le reste. Voilà !

Ma note : 3/10


Ill Niño sur La Grosse Radio

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 3 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...