Legion of the Damned – Descent into Chaos

Vestes à patchs de tous pays, unissez-vous ! Le moins qu’on puisse dire à l’écoute de ce quatrième album de LEGION OF THE DAMNED (4e sous ce nom, puisque les bataves évoluaient auparavant sous le nom OCCULT), c’est que leur musique, comme leur attitude, est on ne peut plus intransigeante. Les réactions à l’écoute des 10 missiles qui composent cette ode à la poésie qu’est Descent Into Chaos (sorti le 7 janvier 2011 chez Massacre Records) devraient donc être tranchées.

Car cet album foncièrement thrash ne cherche pas à faire dans la dentelle. 10 titres et autant de déflagrations archi brutales, entre rythmiques en fusion et vocaux déchirés, l’agression sonore est quasi permanente, à part quelques breaks mid-tempos par ailleurs plutôt efficaces (« Shrapnel Rain »). Les chansons sont simples, accentuant le côté « retour aux sources » de l’ensemble. Bienvenue dans les années 80, avec un son très clair et puissant ! Après tout, avoir un son dégueu quand on peut l’éviter… Sachant que le tout a été enregistré aux studios ABYSS de Peter Tägtren, cela n’a rien d’étonnant, surtout que l’ami Peter est connu pour être un gros fan de trash type DESTRUCTION et autres.

Bonne maîtrise technique, gros son, volonté sans faille et un certain savoir-faire, tout est réuni pour que l’on passe un bon moment. Et pourtant… Et pourtant, tout cela sent le réchauffé à plein nez. En effet, impossible de ne pas entendre EXODUS ou KREATOR ici ou là, ou encore SLAYER (« Killzone »). D’aucuns seront aux anges de retrouver l’ambiance trash old-school qu’ils apprécient, et passeront sans doute un bon moment. Pourtant, je les mets au défi de me dire qu’au bout de 2-3 écoutes, cet album n’est pas en train de prendre la poussière dans leur discothèque. Autant écouter les originaux, surtout quand ceux-ci sont bien meilleurs.

Du plagiat ? Pas vraiment, juste du thrash qui tâche sans réelle personnalité, sans rien de neuf, sans rien de génial non plus. L’album s’essoufle rapidement et sombre dans la monotonie. C’est bien connu, quand tout se ressemble, rien ne dépasse, et quand rien ne dépasse, c’est plat.

Malgré tous ses efforts et, encore une fois, un savoir-faire indéniable, les bûcherons de LEGION OF THE DAMNED semblent condamnés à rester en 2e division. Les riffs sont bons, mais très proches les uns des autres. Le tout est bien fait, mais dénué de talent. Même les fans de thrash auront du mal à accrocher pleinement, surtout dans la mesure où les figures emblématiques du genre sont en forme : EXODUS a mis la barre bien haut avec Exhibit B et des prestations scéniques de toute beauté, KREATOR et DEATH ANGEL n’en finissent plus de revenir, quand les THE HAUNTED et autres THE CROWN ont repris le flambeau de la meilleure des façons depuis déjà longtemps. Et encore, la liste est longue. Dès lors, à quoi bon, à moins d’être un die-hard, se fader un truc aussi répétitif ? Les forcenés du thrash qui tâche peuvent se laisser tenter. Quand aux autres, ils ne perdront pas grand chose à passer leur chemin.

Ma note : 6/10

Legion of the Damned sur La Grosse Radio

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements