Vreid – V

*L’ami Lionel/Born666, globe-trotter black metal en tout genre, nous revient en ce weekend (quasi)-printanier avec un groupe norvégien dont il a le secret. Les fans de Windir seront ici ravis de retrouver Vreid et son 5ème album sorti le 7 février dernier chez Indie Recordings.*

Vreid est un groupe de Black Metal norvégien né en 2004 des cendres de Windir.
Après la mort de leur leader Valfar ; HvállSteingrim et Sture décident de former Vreid, dont le nom signifie « colère » en norvégien.

L’année dernière, Le guitariste Stian « Strom » Bakketeig (Mistur, ex-Cor Scorpii) rejoint les rangs de Vreid pour un line-up « 100% ex-Windir ». Seul l’ex-claviériste de Windir, Gaute Refsnes, manque à l’appel. Il est toujours au sein de Cor Scorpii et depuis peu Fortíð.

Avec ce 5ème album, nous sommes en présence d’un très bon Vreid proche de I Krig et plus passionnant que Milorg.

On retrouve comme à l’accoutumée, une alternance entre le black norvégien, des mélodies aériennes, des riffs rock ‘n’ roll et des nuances de Metal progressif.

Les riffs sont travaillés et incisifs comme sur « The Others and the Look » : la production y est parfaite, un petit relent de Pagan nous berce jusqu’à la fin du titre.

Sture crache ses mots comme il en a l’habitude tout en dégageant cette rage et cette force à chaque morceau.
Les « blancs musicaux » se retrouvent toujours dans la structure des titres donnant plus de poids aux ambiances.
Les breaks de guitare avec de légers échos arrivent toujours à point nommé.

C’est un album tout en finesse comme en témoigne la piste « Arche » qui débute l’album ou comme sur « The Sound of the River » qui n’a rien de langoureux. Les guitares vous permettent de vous élever au dessus d’une glue black collante dans un bourbier nauséabond.

Ce qui est toujours agréable avec Vreid, c’est la finesse et la précision que l’on perçoit dans chaque accord. « The Blood Eagle » est même dans une veine Heavy Metal tant le riff est accrocheur, soutenu par un basse et un accordéon (synthé) souvent cher à Vreid. La batterie trouve toujours un rythme de marche militaire comme sur « Slave ». Ce sont d’excellents musiciens qui savent nous toucher dans ce que l’on attend d’un Black Metal nuancé venu de Norvège.

Les rythme sont agréables et on ne vous blaste pas à tout va comme sur « Wolverines Bastards » sauf sur « Fire on the Mountain » où la batterie crée par son rythme une véritable sensation de danger.

Vreid 2011

La Black ‘n’ Roll Brigade de Vreid est venue, elle a vu, et a vaincu.

Note : 9/10

Tracklist :

1. Arche
2. The Blood Eagle
3. Wolverine Bastards
4. The Sound of the River
5. Fire on the Mountain
6. The Others and the Look
7. Slave
8. Welcome to the Asylum
9. Then We Die

Lionel / Born 666

Vreid sur La Grosse Radio



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements