Gurd – Fake

Et de 20 pour Gurd ! Vingt ans que le quatuor suisse souriant et défoulant délivre un thrash metal ultra groovy et bien catchy. Conscient d’un parcours riche et ponctué d’albums percutants, Gurd a décidé de fêter ce bel anniversaire avec Fake, leur dixième album. Un disque qui, à défaut d’inventer la poudre, respire l’envie et le plaisir pour le plus grand plaisir des oreilles.

Peut-être un peu trop injustement considéré comme un « groupe d’ouverture », Gurd est pourtant un beau représentant de ce que le metal européen sait faire de mieux en termes de musique « fast, thrash and grouvy ». Porté par le frontman, guitariste et chanteur V.O Pulver, la formation originaire de Berne a traversé deux décennies avec une musique efficace, puisant son inspiration, sans réellement se cacher, dans des noms tels que Exodus, Slayer ou encore Crowbar.

Au fur et à mesure des années, leur style musical s’est quelque peu « affiné » grâce à l’incorporation de passages ultra-groovy. De cette évolution, deux petites merveilles, pour ne citer qu’elles, ont vu le jour : Your Drug of Choice (2009) et Never Fail (2011). Un peu moins de quatre ans plus tard, Fake vient reprend un flambeau toujours vif et plus brulant que jamais.

Le bulldozer se met en marche dès « Fake », titre éponyme ultra efficace qui sent bon la bière, le tabac froid et la bonne humeur. Pantera vient en tête instantanément dès que le chant de V.O et cette alternance grave/aigue se font entendre. Musicalement également, grâce aux riffs biens lourds de Pat et une rythmique chaude assurée par la basse de Franky et les futs de Steeve.

Cette chaleur et cette énergie est palpable car réellement bien retranscrite dans les différentes compos qui construisent Fake. Parmi elles, on retient évidemment « Wiped From The Heart », où l’on salut un jeu de grosse caisse carré et efficace, « Bong, Bong » et un côté « psyché wtf » qui donne la gnac ou bien encore « Strike ‘Em Done » qu’un groupe comme Arch Enemmy ne se serait pas privé d’interpréter.

Appuyé par une prod impeccable, Fake fait surtout honneur à des musiciens talentueux. V.O Pulver est un excellent chanteur. Certes, sa voix est vite comparable à celle d’un Phil Anselmo ou d’un Robb Flynn, mais qu’importe, il fait le boulot et le fait bien. Un constat qui s’applique également aux trois autres musiciens. Aucun n’invente quoi que ce soit, mais peut se vanter de maitriser son instrument sur le bout des doigts. Les différents soli en sont la meilleure preuve : peu inspirés mais, encore une fois, diablement efficaces.

Gurd

Fake fait partie de ces albums que l’on aime avoir dans sa discographie et qui, une fois dans le lecteur, fait oublier une dure journée de boulot ou permet de rendre encore plus euphorique un road trip en bagnole entre potes. Pour les fans du genre et les mecs un peu barrés.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements