Lumberjacks – A Moment to Balance (EP)

Formé il y a un peu plus d’un an, le groupe Lumberjacks n’est pas inconnu à qui fréquente les clubs rock de la région parisienne. Le combo a, en effet, écumé les petites salles franciliennes et s’est fait connaître avant tout par ses prestations live.

Après un an d’activité, il était temps pour les bûcherons français d’immortaliser les compositions qui font vivre leurs concerts au moyen d’un premier EP.

Celui-ci, intitulé A Moment To Balance, comporte sept pistes, et a été enregistré, mixé et masterisé dans les studios du fameux Barde Atomique à Ecquevilly.

Le sésame nous arrive dans une pochette très soignée et élégante, sobre et sombre, qui annonce parfaitement la couleur de ce qu’elle contient.

L’écoute débute par une introduction bruitée qui plante directement le décor : on entend ainsi un bûcheron venir à bout d’un ultime conifère, avant de rentrer dans sa cabane boire un verre et se remplir les oreilles du doux son stoner des Lumberjacks.

Ce qui frappe à l’issue de cette intro, c’est malheureusement la production des morceaux, qui n’est pas toujours à la hauteur. Les riffs développés par Ben, gras et punchy à souhait, sont par exemple un peu gâchés par un son de guitare trop ramassé, qui applatit la scène sonore : les six cordes n’enveloppent pas l’auditeur, et sonnent comme une démo. La batterie de Hos est par contre très bien rendue, même si le kick manque parfois d’impact, de même que la basse de Lolo, très présente et brute, parfaitement à sa place. Cette section rythmique donne toute la dynamique à des morceaux bien ficelés.

Le chanteur ArNo délivre pour sa part une excellente prestation, même si le son des guitares le met un peu trop en avant par moment, tandis que le manque de compression lui confère un volume inégal au fil des morceaux. Si son accent anglais a parfois quelques lacunes, on est malgré tout conquis par le frontman, que l’on sent habité par ce qu’il chante.
 

Lumberjacks

Nouveau line-up de Lumberjacks avec Rémi qui remplace Ben


Ceci étant dit, les compositions font presque oublier cette production inégale, par leur grande qualité. Certains titres sont très heavy et font taper inévitablement du pied : on pense notamment au très catchy “Freedom” et sa fin abrupte très dynamique, ou encore à “Broken Dreams”. Ce dernier doit sans aucun doute être un grand moment en live. D’autres pistes sont plus sombres, comme “Fighting Spirit”, qui mêle habilement des influences comme Black Sabbath, ou encore Alice In Chains pour poser une ambiance très particulière et envoûtante. Un autre morceau à l’ambiance pesante et convaincante est le titre éponyme “A Moment To Balance”, que l’on imagine aisément joué sur scène par des musiciens noyés dans d’épaisses volutes de fumée.

Seul le titre “The Last Letter” est un peu plus faible, malgré sa structure intéressante : chantées avec des intonations rappelant furtivement James LaBrie ou Dave Mustaine, les lignes de chant semblent parfois un peu poussives, voire faire office de remplissage. En revanche, le frontman se démène admirablement sur la dernière piste de l’opus, “Owned”. Celui-ci voit le locuteur possédé dialoguer avec son double intérieur, au moyen de parties parlées et hurlées très théâtrales qui constituent un magnifique final. Le solo est un peu en retrait, mais l’histoire racontée par le titre et son interprétation lui volent de toute façon la vedette, pour achever cet EP sur une très bonne note.

Au final, l’essai est transformé pour les Franciliens : la production de l’EP est certes un peu en deça de ce que l’on pourrait attendre, mais la qualité des titres est évidente, et l’enregistrement en canalise très bien l’énergie. De nombreuses influences transparaissent ça et là, et celles-ci se mélangent pour donner un résultat assez sombre, via des textes introspectifs. On s’approprie l’univers stoner des Lumberjacks au fil des écoutes, et là où le groupe marque un gros point, c’est qu’on sort de leur effort studio avec une forte envie de découvrir leurs morceaux sur scène. 
 

A la mémoire de Guillaume alias Guizmo, booker du groupe décédé subtiment mercredi 11 mars
 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements